jeudi 23 mai 2024

Top 5 de la Semaine

Related Posts

Et si vous faisiez partie de l’équipe des Charbons Ardents ? Stéphane Bigeard : De l’ombre à la lumière du Nord

En France, le genre le plus populaire est bel et bien le roman. Dans ce roman hybride unique, Stéphane Bigeard se décide à raconter l’histoire incroyable et passionnante d’une équipe de foot. Les Charbons Ardents représentent en réalité le RC Club de Lens. Comment parvenir à canaliser les forces et exploiter le meilleur de chaque joueur ? Après tout, derrière un match de foot, il n’y a pas « que » les as du ballon. En effet, il y a aussi tous les autres membres, en dehors : staff médical, agents d’entretien qui veillent au grain pour une pelouse impeccable, et bien entendu les journalistes. Un jour, ce sont les meilleurs amis des clubs, mais ils peuvent se transformer en pires ennemis. C’est en cherchant à rendre hommage au RC Club de Lens qui a remporté le titre de champion de France en 1998 que Bigeard se lance dans l’écriture de son premier roman. Cet ouvrage paru aux éditions Jets d’Encre fera sensation chez les supporters. Souvent, le foot prend aux tripes. Il n’y a qu’à contempler une terrasse parisienne en pleine coupe du monde pour comprendre l’étendue de cet art. Si les détracteurs accusent ce sport hypocrite de générer une somme indécente d’argent, c’est aussi un moyen de se défouler et d’apprendre ce qu’est le fair play. Dans les zones les plus défavorisées de France, les jeunes à problèmes ou les plus pauvres se retrouvent pour taper dans le ballon. Ils s’inspirent de leurs modèles, les héros aux chaussures à crampons…

L’auteur Stéphane Bigeard a profité du confinement de 2020 pour se lancer dans le bain littéraire. Le décès du Druide a été le point de départ de l’aventure pour lui. Ce véritable et authentique personnage est devenu le Menhir, dans le livre. Un clin d’œil humoristique et un hommage à la hauteur.

L’ouvrage épais sous-entend une belle forme d’humilité. Grâce au sport, les joueurs se révèlent tous uniques et complémentaires les uns avec les autres. C’est pourquoi les rôles de chacun sont essentiels. Si l’un tombe, il peut inciter un de ses partenaires à le suivre dans sa chute. Un poste de funambule pour ceux qui parcourent la route sur le fil. Mais plus la réussite est grande, plus il demeure complexe de trouver son équilibre. Pour cela, Axel Coban se fond dans la masse. Il accompagne l’entraîneur et son équipe, en suggérant de nouvelles astuces, en les poussant à adopter de bonnes attitudes. Ne jamais rester sur ses acquis, se remettre en question sans douter… L’exercice s’avère encore plus difficile qu’il ne l’est ! Pour que le voyage se poursuive et se développe durablement, les hommes du Menhir devront accepter un encadrement atypique. Dans cette fulgurante course après la coupe ultime, Stéphane Bigeard montre à quel point le sport peut être un vecteur de réussite. Même pour les professionnels, il reste délicat de garder le cap. Cette lecture légère offre un instant de détente mais également de réflexion…

Certes, De l’ombre à la lumière du Nord risque d’être une découverte coup de cœur pour les amateurs de football. Les supporters du Nord en particulier. Mais il peut aussi être une véritable surprise pour les personnes qui ne sont pas forcément expertes en la matière. En réalité, ce roman a été écrit par un consultant qui connait très bien son métier. Cela se ressent à la façon dont chaque méthode est présentée. Monsieur Bigeard n’utilise pas un style alambiqué qui pourrait perturber le lectorat. Bien au contraire, l’attitude très détendue et précise, observatrice et bienveillante de son Axel joue en sa faveur. C’est pourquoi les lecteurs qui découvrent les coulisses du foot en apprendront plus sur ce sport qui mérite d’être exploré plutôt de l’intérieur.

Une façon originale de considérer cette discipline ultrapopulaire en France et dans le monde…

Bien sûr, le football n’est pas à l’abri des polémiques et des scandales. La coupe du monde du Qatar a bien dévoilé à quel point l’opinion publique occidentale tient à redorer la réputation de ce sport élevé au rang d’art. Et pourtant, certaines frasques médiatiques comme le fou rire de Kylian Mbappé concernant les jets privés font froid dans le dos. Mais le football décrit dans l’œil de Stéphane Bigeard est bien le sport que l’on veut voir sur le terrain. Des équipes fortes, qui ne se laissent pas aveugler et n’oublient pas d’où elles viennent. Des hommes passionnés qui savent quand ils commettent une erreur et comment mettre à profit la meilleure stratégie possible. C’est aussi reconnaître une défaite, avant de prévoir la victoire inattendue. Pour toutes ces raisons, ce livre « fait du bien au foot » tout en livrant une véritable leçon d’humilité, en matière de management. Il appartient à chacun d’appliquer ces précieux enseignements.

En définitive, le roman De l’ombre à la lumière du Nord pourrait être l’occasion de se réconcilier avec le sport ou bien de le rencontrer tout simplement. Cet ouvrage enthousiaste et positif change des biographies traditionnelles. C’est une aventure divertissante et productive, qui s’accompagne de nombreux messages de tolérance. À lire de toute urgence !

Le site de l’auteur : https://www.stephane-bigeard.com/

Benjamin Remond
Benjamin Remondhttps://levestiairedusport.fr
je suis profondément ancré dans le monde du sport, non seulement en tant que commentateur mais aussi en tant qu'athlète accompli. Ma passion pour l'aviron et la planche à voile, deux disciplines dans lesquelles j'ai excellé, me donne une perspective unique sur le sport que peu de mes pairs peuvent revendiquer. Mon parcours dans l'aviron m'a appris l'importance de la détermination, de l'endurance et de l'esprit d'équipe. Ces courses éreintantes, où chaque coup de rame est un mélange de technique et de puissance, ont façonné mon caractère et ma vision du sport. En tant que journaliste, ces expériences me permettent de comprendre et de transmettre la complexité et l'intensité des défis que les athlètes affrontent. Dans le monde de la planche à voile, j'ai embrassé le frisson de la compétition individuelle, me mesurant aux éléments naturels. La vitesse, l'agilité et la connexion profonde avec l'eau et le vent dans cette discipline sont des sensations que j'essaie de capturer dans mes reportages et analyses. Ma double casquette d'athlète et de journaliste me donne une perspective authentique sur le sport. Je ne me contente pas de rapporter des événements ; je les vis et les comprends de l'intérieur. Cette compréhension profonde du sport, combinée à mon expérience et à ma passion, est ce qui définit mon approche unique en tant que journaliste sportif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles Populaires