À deux mois de la Coupe du monde, le Qatar sort du confinement de l’entraînement

L’équipe du Qatar pour la Coupe du monde sortira vendredi de quatre mois de quasi-confinement pour affronter le Canada avec la plupart de ses fans qui regardent nerveusement de loin. Tous leurs matchs depuis le 2 juin se sont déroulés à huis clos et l’Association de football du Qatar a même tenu les sponsors à l’écart des camps d’entraînement en Espagne et en Autriche alors qu’ils préparent les joueurs pour un baptême du feu – une première Coupe du monde à domicile – en 60 journées.

Après avoir dépensé des dizaines de milliards de dollars pour préparer la première Coupe du monde dans un pays arabe, le Qatar est désespéré de voir l’équipe nationale passer le premier tour où elle est regroupée avec les Pays-Bas, le Sénégal et l’Équateur.

Mais ils ont perdu 3-0 contre une équipe croate des moins de 23 ans à huis clos mardi. Et bien que les matchs publics à Vienne contre le Canada vendredi et le Chili mardi ne soient que des matches amicaux, ils seront toujours considérés comme un test clé de la quantité d’acier que l’entraîneur espagnol Felix Sanchez a mis dans l’équipe.

Le porte-parole de l’équipe, Ali Salat, a déclaré à l’AFP que Sanchez et la QFA s’étaient mis d’accord pour éloigner les 30 joueurs du Qatar et des regards indiscrets de rivaux intrigués.

« L’entraîneur et la fédération étaient en discussion au cours de la saison écoulée. C’était convenu. »

Sanchez et les joueurs retourneront brièvement au Qatar début octobre et tiendront une séance d’entraînement ouverte avant de retourner en Espagne pour plus d’isolement avant le début de la Coupe du monde, a déclaré Salat.

Le Qatar est l’équipe la moins bien classée du groupe A, 48e sur la liste de la FIFA. Sanchez a été nommé entraîneur en 2017 avec pour mission d’avoir un impact cette année.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page