Après un deuxième jour marqué par la pluie, le tennis a repris ses droits ce mercredi pour nous offrir pas mal de spectacle. Tous les premiers tours sont maintenant bouclés et les deuxièmes tours du bas du tableau (déserté par Andy Murray) ont été joués. Retour sur une journée bien remplie. 

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle

Le mystère Zverev

Alexander Zverev, tête de série numéro 4, et joueur le mieux classé de la partie basse du tableau depuis le forfait d’Andy Murray, faisait figure de favori à Flushing Meadows après son 2ème titre de la saison en Masters 1000 à Montréal. Du haut de ses 20 ans, on attendait enfin qu’il fasse un vrai bon résultat en Grand Chelem, lui qui n’avait toujours pas dépassé les huitièmes de finale (à Wimbledon, il y a quelques semaines). Mais cette nuit, lors de son 2ème tour, il a craqué et a perdu en 4 manches face à un autre jeune du circuit, le croate Borna Coric. Un match complètement raté avec pas moins de 60 fautes directes à son compteur. Un match qu’il n’aurait jamais du perdre selon ses dires à la sortie de l’arène mais qu’il a bel et bien perdu. Score final : 3/6 7/5 7/6 7/6. Pour voir un grand Zverev en Grand Chelem, il faudra repasser et attendre au moins 2018.

Maintenant que Zverev est tombé, c’est Marin Cilic (qui a pris la place de Murray tout en bas du tableau) qui fait figure de favori dans cette partie. Le vainqueur de l’édition 2014, tête de série numéro 5, a tranquillement disposé de Florian Mayer. 3, 3 et 3. Merci, au revoir. Il est au rendez-vous du 3ème tour.

1er tour : Thiem OK, Kyrgios OUT 

Dominic Thiem s’était fait interrompre par la pluie mardi. Il a terminé le boulot hier contre l’australien De Minaur. Une victoire plus que tranquille 6/4 6/1 6/1. Il jouera son 2ème tour dès aujourd’hui (ce soir plutôt, il y a des fuseaux horaires sur cette planète) contre l’américain Taylor Fritz, qui n’est pas DJ ni belge.

Pour Kyrgios, c’est la grosse déception. Le protégé de Seb Grosjean, qui avait repris des couleurs à Cincinnati en atteignant la finale (défaite face à Dimitrov), a sombré contre son compatriote John Millman. Une défaite en 4 sets en partie due à une douleur à l’épaule qui semblait vraiment le gêner. Mais au-delà de cette blessure, c’est une vision des choses et de l’ambition qui pose problème pour l’australien. Il s’est confessé en conférence de presse et a été extrêmement sévère envers lui-même. En allant jusqu’à dire que Grosjean méritait mieux que lui car il n’avait, de manière générale, pas assez faim ni envie de progresser. Un peu à l’image de Bernard Tomic. Sauf qu’en ce qui concerne Kyrgios, c’est encore plus frustrant. Car, quand on voit ce qu’il est capable de produire, c’est totalement anormal qu’il soit encore en dehors du Top 10 actuellement. En espérant qu’il saura trouver la paix intérieure et se rendre compte qu’il y a vraiment une place à prendre actuellement après l’ère infernale du Big 4.

Bilan mitigé pour nos français 

1er tour

Gaël Monfils a joué son premier tour contre un autre français Jérémy Chardy. Il s’est tranquillement imposé en 3 manches. Il affrontera au 2ème tour dès aujourd’hui. Ce sera en 3ème match à partir de 17h sur le Grand Stand face au local Donald Young (qui n’est plus si jeune soit dit en passant).

Pour Richard Gasquet, c’est la douche froide. Dans la continuité de ses performances catastrophiques de cette saison 2017, il s’est incliné au 1er tour face à Leonardo Mayer. Une défaite en 4 manches qui n’appelle aucun commentaire particulier. A dégager.

Julien Benneteau a logiquement perdu face à David Goffin en 4 sets.

Vincent Millot s’est bien battu mais a dû s’incliner contre le colombien Giraldo en 5 manches.

Enfin, et il faut finir par une bonne nouvelle, Adrian Mannarino, qui est le français ayant réussi l’été le plus brillant (il faut avouer que c’était pas très difficile), a bien soignée son entrée en matière en corrigeant le lituanien Berankis.

2ème tour 

Bye bye Jo : Tsonga a paumé au 2ème tour. Merci Jo pour ton été, mais t’aurais pu partir en vacances, tu nous aurais économisé ces lignes. Défaite face à la future gloire Shapovalov. Le nourrisson sur le court n’a pas été celui qu’on croyait. Le contraste est assez saisissant entre son début de saison excellent ponctué par 3 titres et cet été américain absolument catastrophique faisant suite à un tandem Roland Garros – Wimbledon tristement négocié.

Dommage Ben : Benoît Paire a dû rendre les armes après une belle bataille en 5 sets (alors qu’il était mené 2 manches à rien) face à Zverev senior, prénommé Mischa. La tête de série 23 a finir par s’imposer face à notre français 7/5 dans le dernier set.

Pouille et Mahut dans la douleur mais au rendez-vous : Lucas Pouille et Nicolas Mahut se sont imposés tous les deux en 5 manches. Le premier face à Jared Donaldson, en forme lors des deux derniers Masters 1000. Se faisant sucrer son avance de 2 sets, le français a dû attendre le dernier acte pour se qualifier pour le 3ème tour. Il a choisi le bon moment pour stopper sa série noire de l’été. Quant à Nico, gros succès face à Ramos Vinolas qui s’est soldé par une magnifique bulle dans l’ultime manche. Physiquement, Mahut a croqué l’espagnol. Et ça c’est beau. Kukushkin et Carreno Busta sont leurs prochains adversaires. Il y a un coup à faire dans cette partie de tableau, vraiment ! Surtout quand tu vois qu’au 3ème tour, il y a un Fabbiano-Lorenzi, qui pourrait très clairement être une affiche de quarts de finale de challenger. Il faudrait qu’enfin les français prennent le bon wagon. C’est le moment.