Toc, toc, toc. Qui est là ? C’est le Vestiaire du Sport, toujours là au rendez-vous, tous les dimanches pour vous servir sur un plateau les moments forts de la semaine NBA. 17ème opus aujourd’hui. Et quel opus ! Beaucoup beaucoup de choses à voir alors lâche ta chocolatine, ton débrief est là. 

Le duel de la semaine : Golden State vs OKC

On l’attendait ce match de dingot. La revanche entre Russ et KD. OKC avait remporté la première manche en début de saison. Golden State voulait absolument prendre sa revanche à l’Oracle Arena. Et, pour la revanche, il va falloir passer son tour. Les Warriors se sont fait dynamiter la tronche. Ils n’ont pas mené une seule seconde et ont fini par en prendre 20 dans le gosier (125-105). Le Thunder a été impressionnant, emmené par son duo Paul George – Russell Westbrook compilant 72 points à eux deux. Et malgré les 33 pions de Kevin Durant, les Warriors n’ont pas existé. Et ça fait 2-0 pour OKC.

Un sacré message envoyé dans l’optique des playoffs. Et surtout, ce qui est notable, c’est que la saison dernière, le Thunder se faisait massacrer à chaque rencontre par les Warriors. Mais, l’intersaison avec l’arrivée des deux superstars Melo et PG a tout changé et OKC est modelé pour les gros matchs. Attention à eux en avril !

La branlée de la semaine : Phoenix vs San Antonio

Celle-là, elle est mythique. Une branlée pareille, tu te dis qu’il faut le faire exprès. 48 points d’écart. 129-81. La tristesse absolue du côté des Suns. Avant-derniers à l’Ouest, ils ont complètement lâché et font du tanking à fond la caisse. Ok, il n’y avait pas Devin Booker. Mais quand même, on est en NBA les gars. Petit cadeau pour les Spurs du côté de l’Arizona.

L’équipe de la semaine : Houston

Les Rockets sont injouables. Ils nous refont une petite série de victoires des familles. Ca fait 7 pour les texans qui sont juste derrière les Warriors en embuscade pour aller piquer la 1ère place de l’Ouest. Cette semaine, Houston a battu Brooklyn et Miami et collé une bonne grosse danse à Denver. Merci au revoir. James Harden est toujours aussi bouillant, en mode MVP tous les soirs, bien accompagné de ses lieutenants Chris Paul et Clint Capella.

Le flop de la semaine : New York

La grosse pomme pourrit. Et ça commence à sentir pas bon du tout. 5 défaites d’affilée et des playoffs qui s’éloignent beaucoup trop. Atlanta, Milwaukee et Toronto sont venus rouster les petits new-yorkais cette semaine. Et au vu de la grosse tuilasse de la semaine, les choses ne risquent pas vraiment de s’arranger.

La grosse tuilasse de la semaine : Kristaps Porzingis

En effet, image terrible cette semaine. KP la licorne s’est fait un ligament croisé du genou. Saison terminé pour le franchise player des Knicks. Le letton All-Star nous réalisait une bonne grosse saison bien solide. Mais, il a été arrêté net, stoppé par les dieux du basket. Terrible. Et on peut être sûr que les Knicks, orphelins de leur roi, ne s’en remettront pas. Concernant le All-Star Game, c’est Kemba Walker qui a remplacé la licorne.

La fin de match popcorn de la semaine : Cleveland vs Minnesota

Dans ce bordel sans nom, Cleveland a vu un éclair de bonheur. Devant leur public, les Cavs sont venus à bout des Wolves au terme d’un match complètement dingue. A la fin de la prolongation, c’est le King qui a pris les choses en main. Un block puis le jump shot de la gagne. LeBron a mis tout le monde d’accord. La vidéo pour le bonheur des yeux.

L’équipe qui a changé la moitié de son équipe en une heure avant la tread deadline : Cleveland

Jeudi soir en France, c’était la dinguerie. Vous avez pu suivre ça sur la page Facebook du Vestiaire du Sport. 3 annonces de trade complètement folles du côté de l’Ohio.

  • Etape 1 : Stupeur, Cleveland lâche Isaiah Thomas tradé quelques mois plus tôt depuis Boston. Le nain vert s’envole vers Los Angeles, en compagnie de Channing Frye (et du 1st round pick 2018 des Cavs). En échange, Cleveland reçoit Larry Nance Jr, le dunkeur et l’arrière Jordan Clarkson. Plus de jeunesse et de physique. Bon move dira-t-on. Mais quelle peine ça nous fait de voir un joueur aussi généreux et talentueux qu’IT, trimballé, trade après trade. Cette nuit, il a joué son premier match avec les Lakers. 22 points pour lui mais 130 pions encaissés et la défaite contre les Mavs.
  • Etape 2 : Quelques minutes plus tard, on apprend qu’un deal à 3 entre Cleveland, Utah et Sacramento se met en place. Cleveland se sépare de Derrick Rose (Dieu merci), Jae Crowder (pas du tout à son niveau depuis son arrivée de Boston) et Iman Shumpert (blessé continuellement). Et récupère Rodney Hood et le meneur des Kings George Hill. Trade intéressant une fois de plus dans une optique de rajeunir cette équipe avant l’apocalypse à venir cet été et le probable départ de LeBron James.
  • Etape 3 : Enfin, comme si cela ne suffisait pas, les Cavs ont « donné » Dwyane Wade au Heat. Retour chez lui pour the Flash, les Cavs ne récupérant qu’un pauvre deuxième tour de draft. Mais Cleveland a fait ça pour D. Wade et qu’il puisse enfin retourner chez lui après une saison et demi compliquée avec les Bulls puis les Cavs. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les fans du Heat l’attendaient leur héros, triplement titré.

La perf’ de la semaine : Anthony Davis

Ce mec est un OVNI. Un des meilleurs, si ce n’est, le meilleur intérieur de la Ligue. Et ce qu’il a fait cette nuit contre les Nets est historique. Il est le 2ème joueur de l’histoire, après Bob Mcadoo, a sortir au moins 2 matchs de saison régulière à plus de 40 points, 15 rebonds et 5 interceptions. AD est monstrueux. Les Pelicans sont 8èmes à l’Ouest. Sans Cousins, ça va être compliqué d’accrocher le bon wagon. Mais Davis est si fort qu’on a toutes les raisons d’y croire.

Le dunk de mammouth de la semaine (voire de l’année) : Giannis 

Cet assassinat se passe de commentaires.

Ce qu’il ne faut pas rater la semaine prochaine 

Soyez prêts ce soir à 21h30 devant BeinSports. Par pitié. C’est Lyon-Rennes sur Canal, vous ne raterez pas grand chose. Boston-Cleveland. Sans IT ok mais Paul Pierce sera honoré. Et un maillot dans le ciel, c’est beau.