On arrive au bout du bout mesdames et messieurs. Et oui, déjà les demi-finales, plus que 3 matchs à jouer et on se retrouve en 2019. Bizarre hein ? On a connu des éditions plus savoureuses et excitantes que celle-ci. Fade comme du tofu. Déso les vegans, mais on aurait préféré une bonne grosse côte de boeuf grillée au barbecue. Heureusement, Marco est là. Le livreur de chez Domino’s nous fait un peu rêver et on en a bien besoin. Allez, viens, le Vestiaire du Sport t’emmène dans le dernier carré. 

Nadal (1) vs Del Potro (5)

ALERTE CHOC !! Le bon gros choc à l’ancienne !!

Rafa a connu deux matchs bien différents en quarts face au minuscule Schwartzman. Hier, il a d’abord perdu son premier set Porte d’Auteuil depuis 3 ans, un petit tremblement de terre sur la planète tennis. Il s’est même fait breaker dans le 2ème (6/4 3/2) avant que le Dieu de la pluie ne lui vienne en aide. Strappé aux deux poignets, beaucoup plus lent qu’à l’accoutumée, tendu comme un arc, l’espagnol n’était pas dans son assiette (mais qui a déjà été physiquement dans son assiette en fait ? Personne, parce que c’est impossible messieurs dames de tenir tout entier dans une assiette, cette expression n’a aucun sens). Diego, quant à lui, était ultra agressif, ne ratait pas grand chose, c’était Top Spin sur le Chatrier. Après une interruption de 55 minutes, le taureau est revenu beaucoup plus saignant et à enchaîné 3 jeux consécutifs pour mener 5/3 avant que la pluie ne revienne pointer le bout de sa goutte. Les joueurs devaient revenir le lendemain. Et le lendemain, c’est aujourd’hui, et aujourd’hui ça été une énorme boucherie. Il n’y a pas eu une once de match. Score final : 4-6 6-3 6-2 6-2.

Match sur 2 jours également pour Jean Martin de la Poutre. Après un arrêt dans le tie-break du 1er, l’argentin et Marin Cilic sont revenus en découdre chez Suzanne qui a accueilli les spectateurs de la veille à bras ouverts. C’est ça 2018. Soufflant le chaud et le froid (là aussi, on est sur de l’expression moisie), l’argentin a finalement eu le dernier mot pour retrouver le dernier carré 9 ans après. On va pas se mentir, quel bonheur ça nous procure de voir la tour de Tandil à ce niveau-là de nouveau prêt à dire « tu » aux sommets avec des poignets tous propres.

Cette demi peut clairement accoucher d’un match incroyable. Delpo a clairement les armes tennistiques pour embêter Rafa. La question reste de savoir s’il aura la caisse physique pour l’embêter sur la distance. Rafa ne montre pas son meilleur tennis, Jean Martin le sait. Mais, pour la rédaction, ça devrait quand même suffire pour le décuple vainqueur.

Pronos : La rédaction se met d’accord pour envoyer Rafa en finale en 4 manches.

Thiem (7) vs Cecchinato 

Il est excitant celui-là aussi. Ne sous-estimons surtout pas cette affiche.

Dominic a été Dominator en quarts face au numéro 3 mondial Alexander Zverev. Une victoire pleine d’autorité en 3 petits sets. On a vu le meilleur de l’autrichien du début jusqu’à la fin. Et quand il joue à ce niveau-là, ça semble compliqué d’aller le chercher. Ce n’est pas pour rien que c’est le seul à avoir ciré Nadal lors des deux dernières saisons sur ocre. Vraiment pas pour rien.

En face se dresse le héros du tournoi, celui qui a fait chavirer Suzanne comme peu avaient réussi à le faire avant. Un match absolument époustouflant en quarts face au vainqueur de l’édition 2016 Novak Djokovic. Et un tie-break du 4ème set absolument stratosphérique auront eu raison de l’ex-numéro 1 mondial. L’italien était trop fort ce jour-là. Et le conte de fées se poursuit pour celui qui intègrera quoiqu’il arrive le top 30 à l’issue du tournoi et qui verra son Livret A exploser en plein vol.

On espère qu’il y aura un match et que Marco ne sera pas trop carbonisé de son tournoi. Après, à l’inverse, on a Dominic Thiem qui enchaîne sa 3ème demie consécutive ici et qui a vraiment envie de passer ce cap. Alors qu’en face, l’italien n’aura rien à perdre et jouera beaucoup plus relâché. Donc ça pourrait donner quelque chose de pas trop mal finalement. Et ça risque de chier des bulles dans la diago revers entre les deux bûcherons. Ca va couper du bois en toute détente du côté de chez Philippe.

Pronos : La rédaction est Ok sur le vainqueur mais pas sur le score. 3 sets Thiem pour Paul, 4 sets pour Alex.