La rentrée, le mois de septembre. Les journées se raccourcissent, le mercure diminue à vue d’oeil, l’angoisse s’installe. Mais une institution ne flanche jamais, notre douce et belle Ligue 1. Toujours fidèle avant de se reposer quelques temps pour laisser place à l’UEFA Nations League, compétition de pacotille servant à redorer le blason d’une institution si souvent décriée. Bref, là n’est pas le sujet. Une quatrième journée a eu lieu, et le Vestiaire du Sport est à ta disposition pour te la narrer de la plus belle des manières. 

Lyon 0-1 Nice

On répond très clairement à la définition du hold-up. Nice a souffert et n’aurait jamais du gagner ce match. Et pourtant, Nice a remporté ce match. Les lyonnais ont pourtant bien joué au football, manquant simplement de réalisme et d’efficacité. 29 tirs, 0 but, c’est compliqué. Mais le portier niçois a été exceptionnel et permet à son équipe de souffler et de remporter son premier succès en Ligue 1 cette saison.

Nimes 2-4 PSG

Paris se dirigeait vers une nouvelle victoire tranquille en menant 2-0 à la mi-temps. Mais c’était sans compter le réveil des crocos qui ont réussi à recoller au score lors du deuxième acte. Mais c’était sans compter le but de génial de Monsieur Mbappé sur une ouverture lumineuse de son compatriote Presnel Kimpembe. Le matador est venu finir le travail en toute fin de match avant que Kiki pète un cable après avoir reçu un vilain geste de Savanier. Résultat des courses : une biscotte à la confiture pour les deux hommes et une triste fin de match. En attendant, la MCN a une nouvelle fois été décisive et permet au PSG de trôner seul en tête du championnat. Déjà.

Dijon 0-2 Caen 

Et là, c’est le drame ! Après trois succès en trois matchs et la fessée mémorable infligée à Nice, c’est comme si la moutarde -oui, je sais on dit la mayo classiquement, mais elle est pas bonne là bas- ne prenait plus. Une défaite sèche à domicile contre Caen. Parfait pour se vautrer de son nuage. 1er succès de la saison pour l’équipe d’Orelsan.

Angers 1-0 Lille 

Ce genre de défaite hyper relou dont on se serait bien passé. Les nordistes, qui débutaient très bien leur saison, se sont croutés à Angers après un match plus que moyen qui n’est pas passé loin d’être notre purge du week-end. C’est également la première victoire en Ligue 1 cette saison pour les angevins. Force et honneur !

Reims 0-1 Montpellier 

Bon, en gros l’idée c’est la suivante : Reims a mieux joué, Reims a eu le ballon, mais Reims n’a pas marqué. Et c’est une réalisation magnifique d’Oyono qui a permis au MHSC de s’imposer et d’enregistrer un deuxième succès. Pas le match de l’année.

Guingamp 1-2 Toulouse 

On ne va pas se mentir. Guingamp c’est l’horreur. L’horreur absolue. 4 défaites en 4 matchs. 10 pions encaissés. Un cauchemar. Ils vont vite sortir du canapé Confo pour s’enfiler une pizza Domino’s les bretons. Et de son côté, le TFC fait le taf et grimpe sur le podium après ce troisième succès de rang. Les kings de la Garonne, ce sont eux.

Strasbourg 2-3 Nantes

Les canaris sont enfin récompensés. Leur volonté de jouer et de faire les choses bien leur a enfin permis de gagner un match de football. A la Meinau qui plus est. Strasbourg fait le show mais c’est pas évident cette saison avec une deuxième défaite et une laborieuse 15ème place.

Saint-Etienne 0-0 Amiens 

Bah voilà, bah voilà, on l’a notre 0-0 du dimanche 15h. Notre match de l’hypnose. Notre coma post-cab. On l’a. Certes, les Verts n’ont toujours pas perdu cette saison, mais les Verts stagnent avec un troisième match nul consécutif. Quant à l’équipe à Macron, cette saison risque de s’apparenter à une longue lutte pour le maintien. Les crocs messieurs, les crocs.

Rennes 2-0 Bordeaux 

La première info, c’est que Rennes est la plus belle maison de redressement du monde entier. Gourcuff, Grenier et maintenant Ben Arfa. Ce peut être aussi bien un coup de génie qu’un vilain flop. Seul l’avenir nous le dira. En attendant, quelques heures après cette excitante nouvelle, les rennais ont fait le taf en venant à bout d’une minuscule équipe bordelaise complètement ratiboisée après ses 6 matchs européens en quelques semaines. La trêve va faire du bien, vive la trêve.

Monaco 2-3 OM

Grand match 21h devant des fans en ébullition. En bermuda chaussures bateau. Quelques heures après avoir posé les magnums de rosé au plus beau rooftop de la principauté. Ce match a été très bizarre et mouvementé, notamment grâce ou à cause d’un homme : le magnifique Adil Rami. L’OM ouvrait le score juste avant la mi-temps grâce à un splendide but de la tête de Mitroglou. Avant qu’au retour des vestiaires, Rami nous glorifie de deux maxi boulettes permettant à Monaco de prendre la tête. Mais c’était sans compter la rage de Flotov et le but dans les dernières minutes de l’ancien monégasque, ce fils de maïs, Valère Germain. Bien aidé par la bourde de Benaglio. Les monégasques chutent à la 13ème place. Il va falloir faire un truc les gars.