On y est ! La phase aller du championnat de France s’est terminée hier soir par un multiplex de dingue sur BeinSport. Certains joueurs, à défaut de se concentrer sur la pelouse, vont maintenant pouvoir tout donner pour acheter les derniers cadeaux de Noël avant le grand rush de lundi matin. Le Vestiaire du Sport va aussi pouvoir prendre quelques vacances avec la Ligue 1. Non pas qu’on l’aime pas, mais nous aussi on a un peu envie de se bourrer de chocolats et de foie gras. Le dernier débrief de l’année 2017 est là, tout frais, et on en profite pour vous souhaiter de très bonnes fêtes, beaucoup d’amour et que l’esprit de la Ligue 1 règne sous votre toit. Enfin l’esprit du PSG qui empile les victoires, pas celui de Bordeaux ou Saint Etienne qui coulent évidemment. 

Metz 3 – 0 Strasbourg

Mais qu’est ce qui se passe du côté de Metz ? C’est pas possible, les mecs se sont dopés à la victoire ou quoi ? Deuxième victoire consécutive et troisième match sans défaite pour des messins qui se relancent un peu dans ce championnat. Pour Strasbourg, c’est une série de trois victoires consécutives qui s’achève. En même temps, les mecs sont promus, fallait pas s’attendre à ce qu’ils alignent 10 matchs sans défaite non plus. Tout s’est joué dans la dernière demi heure de ce match où les joueurs de Frederic Hantz ont empilé trois buts pour glaner une victoire précieuse. Au classement, ils sont toujours bon derniers mais reviennent à 8 points du premier non relégable. Strasbourg marque un coup d’arrêt et finit 11ème avec 24 points, honorable.

Angers 2 – 1 Dijon

Tout avait pourtant très mal commencé pour des Angevins qui étaient menés dès la 7ème minute de jeu mais les hommes de Stéphane Moulin ont réussi à inverser la tendance grâce à un doublé de Toko Ekambi. On s’attendait à un match un peu pourri entre deux équipes qui n’y arrivent pas. Angers était 19ème à domicile alors que Dijon trônait à la même place à l’extérieur. Mais c’est bel et bien Angers qui fait la bonne opération en ne se laissant pas décrocher par les équipes de devant dans l’optique du maintien. Au classement, ils sont toujours 19ème à seulement un point du premier non relégable tandis que Dijon termine l’année à une très belle 10ème place. Ca va stagner dans le ventre mou mais si on avait dit à la direction qu’ils seraient 10ème à l’issue de la phase aller, on pense qu’elle aurait signé de suite.

Bordeaux 0 – 2 Montpellier

C’est clairement une catastrophe ce qu’il est en train de se passer du côté du Haillan depuis près de trois mois. Une seule victoire en 12 matchs (contre Saint Etienne) et voilà les bordelais qui vont devoir jouer le maintien jusqu’à la fin de la saison. À cette allure là, on voit mal comment Jocelyn Gourvennec pourrait rester sur le banc bordelais. Une réunion privée est d’ailleurs prévue ce jeudi pour connaitre le sort que réserve la direction à son,peut être, ex-entraineur. Après une bonne première période, les bordelais se sont complètement désorganisés sans jamais pouvoir inquiéter le gardien montpelliérain. Il n’y a vraiment aucun fond de jeu à Bordeaux, c’est dramatique et même quand Malcom est titulaire, Bordeaux ne gagne plus. Il faut vraiment tirer la sonnette d’alarme car ça sent la pizza Domino’s à plein nez. Les Girondins sont 15ème au classement à un point du barragiste lillois tandis que Montpellier fait une très belle opération en remontant à la 7ème place avec 26 points. De quoi passer de très bonnes fêtes a la paillade, moins en Gironde.

Paris 3 – 1 Caen

Paris continue sa traversée en solitaire du championnat de France de Ligue 1. Les hommes d’Emery n’ont fait qu’une bouchée du stade Malherbe de Caen. Cavani, Mbappé et Berriche sont les buteurs parisiens. Caen a réussi à sauver l’honneur en fin de match grâce à un penalty de Santini. Au classement, les parisiens survolent le championnat avec 50 points tout rond. Caen glisse à la 12ème place avec 24 points. Qu’est ce qu’on peut souhaiter aux parisiens pour Noël ? Que des bonnes choses, mais si on avait un conseil à leur donner, on leur suggérerait d’éviter de trop grosses gourmandises car des échéances bien plus importantes les attendent dès le mois de Février avec leur huitième de finale de Ligue des Champions contre le Real Madrid. Madrid, c’est pas Caen, c’est pas Dijon, c’est d’ailleurs bien plus fort que toutes les équipes de Ligue 1 réunies.

Lille 1 – 1 Nice

Nice restait sur quatre victoires consécutives avant d’aller défier les lillois chez eux dans le froid polaire du Nord mais les hommes de Lucien Favre ont marqué un coup d’arrêt hier soir en ne prenant qu’un point de leur déplacement. Ils étaient pourtant bien parti en menant au score mais les lillois ont fait preuve de caractère pour égaliser après l’heure de jeu. Au classement, Lille fait du surplace en étant encore et toujours barragiste avec 19 points. En même temps, avec deux défaites et un nul lors des trois derniers matchs, il ne fallait pas espérer mieux. Après un début de saison catastrophique, les niçois se sont bien repris et pointent à une bien belle 6ème place, à six points cependant du 5ème, Nantes.

Guingamp 2 – 1 Saint Etienne

Avant le coup d’envoi du match, on a eu droit à une annonce qui n’a pas fait énormément de bruit. Jean Louis Gasset est nommé seul, entraineur de l’ASSE tandis que Julien Sablé reste tout de même dans le staff. Cette annonce n’a eu guère de résonance pour les titulaires stéphanois qui se sont, une fois n’est pas coutume, inclinés face aux soldats de Kombouaré. Saint Etienne, c’est pas Paris, c’est pas Marseille, mais c’est un peu comme Bordeaux. Une équipe qui avait énormément d’ambitions au début de la saison et qui va se retrouver à jouer le maintien jusqu’à la fin. Pourtant, c’était bien parti puisqu’ils menaient 1-0 mais marquer un but pour en encaisser un trois minutes plus tard, c’est quand même difficile à encaisser. Mais le plus dur reste le but de l’inévitable Jimmy Briand au bout du bout du temps additionnel qui crucifie complètement Saint Etienne. Les stéphanois sont 16ème à égalité avec les Bordelais et comptent une longueur d’avance sur le barragiste lillois.

Monaco 2 – 1 Rennes

Décidément, le Monaco version championnat est aux antipodes du Monaco version Ligue des Champions. Quatrième victoire consécutive pour les monégasques qui disposent de rennais qui étaient venus avec beaucoup d’intentions. Radamel Falcao a inscrit son 15ème but de la saison. Khazri a égalisé su pénalty à la demie heure de jeu mais le jeune Keita Baldé a donné trois points à son équipe grâce à un but dans les dix dernières minutes de la rencontre. Au classement, Monaco est toujours deuxième à égalité avec Lyon (41 points) et ne sont « qu’à » 9 points du PSG. Neuf points, c’est trois victoires, et on voit mal comment Monaco pourrait faire un sans faute sans que le PSG perde plus de trois matchs dans la deuxième partie de saison. Deuxième c’est bien, et il faudra s’en contenter au moins pour cette année.

Amiens 0 – 1 Nantes

Alors ok, tout le monde va dire que le Nantes de Ranieri à voir jouer, c’est l’enfer, et on a envie de vous donner raison mais en même temps, l’important c’est les trois points non ? Et à ce jeu là, c’est encore et toujours Emiliano Sala, le raton argentin qui y est allé de son petit but dans les tous derniers instants de la rencontre. À défaut de s’enflammer sur le niveau de jeu des nantais, on peut s’enflammer sur leur place au classement car ils sont cinquièmes avec 33 points. C’est clair que si on doit se taper des Nantes – Paok Salonique en Europa League la saison prochaine, on espère que le niveau de jeu des nantais va un peu s’améliorer sinon on va s’embêter sévère. Amiens est 13ème avec 21 points et enchaine une 4ème défaite consécutive. Heureusement pour eux qu’ils ont pris des points avant, parce que l’enchainement actuel, c’est digne d’un bon vieux relégable.

Toulouse 1 – 2 Lyon

Lyon colle aux fesses de Monaco et n’avait pas envie de se faire distancer avant les fêtes de fin d’année. Les homme de Genesio sont allés s’imposer au Stadium de Toulouse, un stade qui n’en peut plus des différentes sorties médiatiques de leur entraineur Pascal Dupraz. Grâce à Fekir  qui inscrit son treizième but de la saison et Rafael, Lyon glane trois points ultra importants dans l’optique de la qualification directe pour la Ligue des Champions. Toulouse a réussi à sauver l’honneur en fin de match mais le mal était déjà fait. Les Toulousains vont passer les fêtes aux portes de la zone rouge. Ils sont 17ème à égalité de points avec Lille, 18ème et barragiste.

Marseille 3 – 1 Troyes

On a bien cru que le sergent Garcia allait nous sortir son plus beau coup d’épée quand les troyens ont ouvert le score au Vélodrome. Mais finalement, les marseillais se sont remis à l’endroit pour en passer trois à leur adversaire du soir. Payet, Gustavo et Germain sont les buteurs de la Canebière. Grâce à cette victoire, Marseille ne laisse pas s’échapper Monaco et Lyon et restent à trois points de ses deux plus gros adversaires en vue d’une qualification pour la Ligue des Champions. Troyes est 14ème avec 21 points et enchaine une quatrième défaite en cinq matchs.

Le débrief du Vestiaire, c’est fini pour cette année. On a été très heureux de vous faire partager nos émotions à travers cette petite série qui reprendra dès la deuxième semaine de Janvier. D’ici là, on vous souhaite de très bonnes fêtes, mangez pas trop car la deuxième partie de saison va être physique.  On espère voir autant de beaux buts que cette année et que le spectacle continue de plus belle.