Toi qui es sorti en boîte cette nuit alors que tu devais tranquillement passer la soirée avec ta petite amie, tu crois qu’on t’a pas vu dragouiller la belle blonde qui se déhanchait sur le podium. Bon, malheureusement t’es encore rentré bredouille mais au moins tu t’es évité des mois et des mois de mensonges et de galères interminables. Alors pour ça, on te dit bravo ! T’es un champion, t’iras loin. Un autre choix sinon, quitte la comme ça au moins tu rendras des comptes à personne, sauf à ta banque. Pour te féliciter, on te lâche le débrief comme ça, pour le goût. Tu le mérites.

Paris tient son rang

Dans un match qui sentait le traquenard à plein nez, les Parisiens ont fait le métier et s’imposent 2-0 grâce à un magnifique doublé d’Angel Di Maria à la 28ème et 84ème minute de jeu. Il a inscrit ses 4 et 5èmes buts de la saison en Ligue 1. Le premier but est un coup franc millimétré qui n’a laissé aucune chance à Letellier. Le deuxième est une frappe chirurgicale du gauche qui trompe encore le gardien noir et blanc. Avant ça, les Angevins n’ont absolument pas démérité. À la 39ème minute de jeu, un but leur a été refusé à juste titre pour une faute de Diedhiou sur Aurier alors que N’Doye avait poussé le ballon au fond des filets. Ils auraient même pu égaliser à la 72ème minute de jeu si Kevin Trapp n’avait pas réalisé un arrêt monstrueux. Paris revient à égalité de point avec Monaco (qui reçoit le colonel moutarde demain). Il ne reste plus que cinq matchs aux Parisiens pour aller chercher ce titre qu’ils n’ont plus cédé depuis 2012. Le quadruple tenant du titre n’a pas les cartes en main mais pourrait profiter d’un faux pas des monégasques s’ils étaient amenés à se relâcher avec une potentielle demi finale de Ligue des Champions. Le sprint final est véritablement lancé.

Le jour d’après

Et oui, il ne fallait quand même pas s’imaginer que cette histoire rocambolesque à Lyon hier soir allait en rester là. Pour rappel, des supporters lyonnais ont été obligés d’envahir la pelouse pour éviter de se faire canarder par les supporters turcs. Après, on est pas dupe, il n’y pas de fumée sans feu (voir la photo ci dessous). L’UEFA a décidé de se saisir de l’affaire et ouvre une enquête. À mon avis, ça sent la sanction lourde. Non pas juste deux heures de colle parce que tu as balancé une craie au tableau alors que ta professeur était en train d’écrire. Mais plutôt une sanction du style huit-clos partiel ou total, ou interdiction de déplacement. Ca te parle ? En tout cas, ça parlait aux supporters bordelais privés de déplacement à Nantes mais finalement ils ont eu gain de cause. Comme quoi, il y a toujours une justice. Tmtc François Fillon et MLP.

Les jardiniers arroseurs reprennent du service

Lundi débutera le premier Master 1000 de la saison sur terre battue. L’occasion de voir à l’oeuvre les plus grands arroseurs d’ocre au Monde. Marcel, 60 ans, nous a glissé à l’oreille qu’il était « fin prêt » tout en rajoutant qu’il était « ravi de pouvoir montrer à tous ces spectateurs, un coup de poignet magistral ». On a hâte. En attendant, le tirage au sort a eu lieu. Nadal, vainqueur l’an passé, se retrouve dans la partie de tableau de Djokovic et Murray dans celle de Wawrinka. Les demis pourraient être monstrueuses mais on parierait bien sur une petite défaite en 1/8ème de finale de l’un de ces quatre cadors. Côté français, on s’en fou un peu, personne ne se l’enverra cette année. Ils sont à l’infirmerie tous les quatre matins. Ca nous rappelle quand on avait nos douleurs de ventre imaginaires pour sécher les interros surprises.

À suivre demain sur les antennes du Vestiaire du Sport !

Grosse journée aujourd’hui avec le multiplex de la Ligue 1. En Espagne, Barcelone reçoit la Réal Sociedad et le Réal Madrid se déplace à Gijon, et c’est toujours pas Valladolid. On suivra avec attention la 24ème journée de Top 14 en rugby. Mais le plus beau reste à venir avec le début des Playoffs. Entrée en lice de Cleveland contre Indiana (21h) et Toronto face à Milwaukee.