Cette nuit, c’était le début des finales NBA. Après une bonne semaine de repos, tout le monde était chauffé à blanc pour ce Game 1 à l’Oracle Arena. Une salle « all gold everything » attendait les acteurs avec impatience. 

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle.

De match, il n’y en a pas vraiment eu, hormis lors d’un premier quart-temps de très haut niveau avec des actions de grande classe et un concours de dunks entre Kevin Durant et LeBron James. Après 12 minutes, les Warriors mènent 35-30.

Mais les Cavs vont réaliser un deuxième quart-temps d’une laideur absolue avec une petite dizaine de pertes de balles, rien que ça. KD a commencé à prendre feu. Et c’est uniquement grâce à la maladresse de Klay Thompson (qui finira le match à 6 points avec un horrible 3/16 au shoot) que Cleveland reste au contact à la mi-temps. 60 à 52 pour Golden State.

Mais en deuxième mi-temps, les Guerriers ont vraiment appuyé sur l’accélérateur. KD a été le vrai king de la soirée (38 points, 8 passes, 8 rebonds), Curry a commencé à envoyer des shoots invraisemblables, LeBron a baissé en intensité, notamment défensivement. Et le match était plié. Même si Kyrie et LeBron ont tenu la baraque au niveau du storing (24 et 28 points), et Kevin Love au rebond (21), le banc a été complètement inexistant et la réussite à 3 points était restée dans l’Ohio (11 sur 31).

Le pire, c’est que les Warriors n’ont pas joué leur meilleur basket. Leur réussite à 3 points n’a pas été bonne (12 sur 33), deux joueurs majeurs ont été maladroits, mais ils ont réussi à détruire les Cavaliers dans la peinture et Durant en est le parfait exemple avec un nombre de dunks hallucinant.

Résultat, une victoire tranquille et logique 113 à 91. On attend beaucoup plus d’application du côté de Cleveland et notamment de LeBron James (8 pertes de balles hier) et un peu plus d’intensité défensive pour éviter de laisser des boulevards de la taille des allées de Roland Garros pour KD et ses potes.

Rendez-vous dans la nuit de dimanche à lundi pour le Game 2.