Hier avait lieu la suite et (presque) fin du 1er tour de Roland Garros. Des français, des grosses pointures, des jeunots, le programme était riche.

La journée a été meilleure que lundi, et heureusement, au vu de l’hécatombe que nous avions vécu côté français.

Tout d’abord, on a assisté au match exhibition de ce premier tour entre Gaël Monfils et Dustin Brown. Des amorties, des tweeners, des lobs, des coups droits gagnants à 8000 à l’heure, on a eu droit à la totale sur le court Suzanne Lenglen. Mais la Monf’ a su rester sérieux quand il le fallait pour s’imposer en 3 manches 6/4 7/5 6/0. Il retrouvera le brésilien Monteiro au prochain tour tombeur d’une de nos Wild-Card tableau Alexandre Muller, classé au-delà de la 300ème place mondiale. Le jeune français a été éliminé en 5 sets avec une belle bulle dans le dernier. Il pourra se consoler en encaissant son chèque de 35.000€ (avant les taxes évidemment).

Ensuite, Herbert et Chardy on fait le boulot, respectivement face à à Donaldson et Albot. 2 victoires en 3 sets pour accéder au 2ème tour. 2 gros morceaux à venir pour les français. Nishikori pour Chardy. On sait que si Jérémy sort un gros match, il peut faire très mal au japonais qui n’est pas le joueur le plus à l’aise du monde sur terre-battue. Pour Herbert, c’est Verdasco qui se présentera face à lui. L’espagnol a sorti la plus grosse performance de ce premier tour en écartant Alexander Zverev, tout juste vainqueur à Rome. Une victoire en 4 sets pleine d’autorité face au jeune allemand qui a déclaré avoir fait un match de merde.

Pour les mauvaises nouvelles, Laurent Lokoli, une autre wild-card tableau, s’est incliné en 5 manches contre Martin Klizan. Le français a refusé de serrer la main du joueur tchèque. En cause ? L’attitude désinvolte de Klizan durant les 3èmes et 4èmes manches qu’il a laissé filer avant de « courir comme un lapin » dans l’ultime acte. On comprend la frustration mais de là à refuser de serrer la main de son adversaire, il ne faut peut-être pas exagérer. Entre Hamou qui drague comme un beauf et qui est à la limite de la vulgarité et Lokoli qui fait ça, la nouvelle génération fait beaucoup parler d’elle, mais pas pour les bonnes raisons.

C’était également la très attendue entrée en lice de Jo-Wilfried Tsonga. Le numéro 1 français était opposé en dernier match sur le Chatrier à l’argentin Renzo Olivo, 91ème mondial. Jo est passé tout près de la sortie en étant mené 5/2 dans le 4ème set (2 sets à 1 pour l’argentin). Mais le manceau a su revenir à 5/4 avant que le match ne soit interrompu par la nuit. Suite et fin du match aujourd’hui pas avant 12h30 sur le Chatrier.

Enfin, côté favori, c’est passé pour Murray et Wawrinka, les deux cadors du haut du tableau.