Hier, on commençait le 2ème tour à Wimbledon. Pas de Wawrinka au programme, mais le chouchou Andy et le taureau Rafa. De quoi s’amuser un petit peu. 

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle.

Tranquille comme Murray et Nadal 

L’écossais, tenant du titre mais en manque de confiance à l’approche de son Wimbledon, affrontait le fantasque allemand Dustin Marron Brown. Comme nous l’avions dit, il faut toujours se méfier de ce joueur qui avait déjà sorti Rafa ici il y a 2 ans. Mais hier, Murray s’est offert une petite ballade au calme dans son jardin. Une victoire 6/3 6/2 6/2 en 1h36. RAS. Au 3ème tour, il sera opposé à Fabio Fognini qui l’avait battu à Rome il y a quelques semaines. Mais sur herbe, ça risque d’être une autre histoire. Avantage Murray.

Nadal, quant à lui sans préparation sur herbe, était opposé au 2ème tour à l’américain Donald Trump. Non Donald Young pardon. Plus si jeune Donald. Ca fait 10 ans que c’est un espoir mais qu’il n’a jamais rien fait (de vraiment marquant, on s’entend bien sûr). Le Jonathan Eysseric américain (en plus fort quand même). Rafa s’est également promené en 3 manches. Une victoire tranquille sur le Centre Court 6/4 6/2 7/5. Il affrontera le jeune russe Khachanov, tête de série numéro 30, au 3ème tour. Attention, match piège.

Côté favoris, Cilic et Nishikori ont également fait le boulot. Toujours se méfier de Cilic à Wimbledon, surtout de ce côté du tableau où il peut faire un ravage.

Nos petits bleus 

Jo-Wilfried Tsonga nous a fait plaisir en s’offrant un succès facile face à l’italien Simone Bolelli. Une victoire 6/1 7/5 6/2. Jo est bien sur le court, il nous fait bonne impression. Il a envie d’être là et de bien faire et ça se ressent. La marche sera plus haute au 3ème tour face au géant américain Sam Querrey. On sait à quel point Jo déteste ce genre de joueurs (par exemple, défaite sur Karlovic ici il y a 2 ans) mais il va falloir être solide pour voir la 2ème semaine avec derrière au mieux un match sur Kevin Anderson. C’est ouvert pour lui, à lui d’en profiter.

Encore une grosse déception pour Lucas Pouille. Après sa défaite au 1er tour à l’Open d’Australie et au 3ème tour à Roland Garros, le jeune français tête de série numéro 14, s’est incliné au 2ème tour face au polonais Jerzy Janowicz, ancien demi-finaliste ici. Le français, quart de finaliste l’année dernière, va perdre pas mal de points et c’est bien dommage. Une bien triste saison pour lui en Grand Chelem.

Enfin, on a eu droit à un duel franco-français entre Herbert et Paire. Le force tranquille contre la folie. Benoît a su rester calme et s’est imposé en 3 manches 7/6 6/1 6/4. Il jouera au 3ème tour le tombeur de Lucas Pouille, Janowicz. Un match compliqué mais loin d’être injouable pour l’avignonnais. C’est toujours pareil, il faut y croire et se donner les moyens d’y arriver. Allez Benoît !

Programme du jour 

Djokovic, Federer, Gasquet (ah non, en fait il a déjà perdu), Monfils, Simon. Une belle journée à Londres qui devrait se dérouler sous le soleil.