Suite et fin du 1er tour hier sur les courts de Wimbledon. 

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle.

Patrons vs Fragiles 

Sur le Court Central, se sont suivis deux matchs quasiment similaires.

D’abord, Novak Djokovic, numéro 4 mondial et tête de série numéro 2 était opposé au gaucher slovaque Martin Klizan. Pas le plus facile des 1ers tours sur le papier. Mais seulement sur le papier. Parce que sur le terrain, il n’y a pas eu de match. Le serbe menait 6/3 2/0 après 40 minutes de match lorsque Klizan a du abandonner. Facile.

Ensuite, c’est le maître de Wimbledon, Roger Federer, tête de série numéro 3, qui est rentré sur le court pour le plus grand plaisir des 10 000 spectateurs. En face, Alexander Dolgopolov, le fantasque ukrainien. Pas évident non plus. Mais, pareil, sur le papier seulement. Roger menait 6/3 3/0 après 43 minutes de jeu lorsque Dolgopolov a, lui aussi, rendu les armes. Facile bis. Federer en profite pour battre de nouveaux records. Cette victoire est sa 85ème à Wimbledon, record absolu. Et avec cette 70ème participation dans un tournoi du Grand Chelem, il égale le record de notre légendaire Magic Fab Fabrice Santoro. En espérant pour le suisse que le record soit battu dans 2 mois à New York.

S’agissant des autres grosses têtes d’affiche, Thiem et Raonic ont également fait le boulot en 3 sets.

Les français reçus à 50%

Mahut, Chardy et Gasquet ajournés.

Défaite pour Nicolas Mahut, en manque de confiance comme il l’a déclaré, face à Mikhaïl Youzhny, le briseur de cadres sur son front. Une défaite somme toute assez logique. Pour Chardy, rien de plus logique que sa défaite en 4 manches contre la tête de série numéro 11 Thomas Berdych. Enfin, concernant Gasquet, il a concédé une défaite très très inquiétante contre le centenaire espagnol pas du tout spécialiste du gazon David Ferrer. On attendait beaucoup de Richard, comme à chaque fois à Londres, mais il a beaucoup déçu. A l’image du reste de sa saison. C’est dommage. Cette impression de gâchis est difficile à digérer.

Monfils, Mannarino et Simon reçus.

Pour Gaël, un match tranquille face à Daniel Brands. Il a déroulé et confirmé après sa finale la semaine dernière à Eastbourne (perdue face à Djokovic). Pour Mannarino, c’est un bel exploit puisqu’il a sorti l’espagnol, plutôt spécialiste de cette surface, Feliciano Lopez, vainqueur du Queen’s cette année. Une victoire en 4 sets (abandon de l’espagnol à 4/3 dans le 4ème alors que Mannarino avait le break). Chapeau Adrian ! Enfin, Gilles Simon s’est débarrassé du chilien Jarry en 3 manches. Une bonne rentrée pour le français qui n’a jamais vraiment trop brillé sur cette surface.

Programme du jour 

Début du 2ème tour avec notamment Murray, Nadal, Tsonga et Pouille.