Aujourd’hui, c’était le début du 3ème tournoi du Grand Chelem de la saison, à savoir Wimbledon. C’est parti pour 2 semaines dans le temple du tennis où le blanc est roi. Une édition qui sera marquée par la lutte pour la place de numéro 1 mondial entre quatre prétendants : Murray, Nadal, Wawrinka et Djokovic. 

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle.

Les patrons (presque) au top 

Comme la tradition le veut, c’est le tenant du titre qui a ouvert le bal sur le Centre Court. Qui de mieux que le numéro 1 mondial Andy Murray pour débuter ? Le chouchou du public, celui qui a une colline à son nom (volé à Tim Henman d’ailleurs) suscitait néanmoins de nombreuses interrogations à l’approche de son Wimbledon. En cause, son premier semestre médiocre compte tenu de son statut et son élimination dès le premier tour du Queen’s il y a deux semaines. De surcroit, il a laissé planer le doute quant à l’état de sa hanche douloureuse. On ne pouvait pas parler d’entrée sereine. Mais ce que l’on peut dire c’est que l’écossais a rassuré lors de ce premier match. Il s’est imposé très tranquillement en 3 sets contre le kazakh (non c’était pas le grand prix de l’Arc de Triomphe) Bublik. Sur le billard du Central, Murray a déroulé et a validé son ticket pour le deuxième tour. Il y retrouvera le fantasque Dustin Brown qu’il faudra prendre sérieux car capable de performances hallucinantes sur gazon (remember son match contre Rafa à Londres il y a deux ans).

Sur le court numéro 1, le récent vainqueur de Roland Garros pour la dixième fois, Rafael Nadal, faisait également son entrée. S’étant retiré du Queen’s, il n’avait aucun repère sur gazon. Mais il a fait le boulot sans broncher. Une petite branlée qui va bien 6/1 6/3 6/2 contre l’australien Millman.

Le croate Marin Cilic, tête de série numéro 7, s’est également baladé contre Kohlschreiber. Il faudra faire attention à la grande tige sur ce Wimbledon.

En revanche, grosse sensation (la seule de la journée), l’élimination de Stan Wawrinka. Le numéro 3 mondial et tête de série numéro 5 s’est incliné en 4 manches face au jeune russe Daniil Medvedev 6/3 3/6 6/4 6/1. Le russe a été solide mais Wawrinka est clairement passé au travers, comme cela peut lui arriver assez souvent lors d’une saison mais rarement lors des grands rendez-vous. Une chose est sûre, il ne sera pas numéro 1 mondial après ce Wimbledon ni certainement d’ici la fin de la saison (en cause, ses 2000 points à défendre lors du prochain US Open).

Des français en mode patron 

Jo-Wilfried Tsonga (tête de série numéro 12), toujours très attendu ici, malgré une saison compliquée sur gazon, n’a pas raté ses retrouvailles avec le All England Lawn Tennis Club. Un succès très facile face au britannique Norrie. 3, 2 et 2. Sans bruit. Jo a été convaincant et il affrontera l’italien Bolelli au 2ème tour.

De son côté, Lucas Pouille, quart de finaliste l’année dernière et récent vainqueur à Stuttgart, a dû batailler pour se défaire du tunisien Malek Jaziri. Une victoire étriquée en 4 manches 6/7 6/4 6/4 7/6. Il a gaspillé un peu d’essence mais l’essentiel est là : la qualification pour le 2ème tour. Il sera opposé au prochain tour au géant polonais Janowicz. Il faudra se méfier face à lui, toujours très dangereux sur herbe et demi-finaliste de l’édition 2013.

C’est passé également pour Benoît Paire. Après ses dérapages pas du tout contrôlés lors de ses derniers tournois, l’avignonnais a rectifié le tir pour gagner son 1er tour en 4 manches face au brésilien Dutra Silva. Il sera opposé à un autre français qui a sorti une grosse perf aujourd’hui, Pierre-Hugues Herbert. Le spécialiste du double a sorti Nick Kyrgios. Le jeune australien était malheureusement très diminué et a dû abandonner alors qu’il était mené 2 sets à 0. Grâce à cette première journée, on est sûr d’avoir un français au 3ème tour. Une bonne nouvelle.

Seul ombre au tableau, la défaite de Julien Benneteau en 4 manches face à l’ukrainien Stakhovsky qui avait notamment sorti le maître ici Roger Federer en 2013.

Programme de demain 

On aura notamment les débuts de Roger, Djoko, Monfils et Gasquet. Une belle journée en perspective.