Après une grosse première journée bien complète, ce mardi 29 août a été catastrophique. Après seulement 1h30 de jeu, la pluie s’est invitée à Flushing Meadows, poussant les organisateurs à reporter tous les matchs au lendemain. Heureusement pour nous et pour le public, à New York ils sont prévoyants et pas en retard (hein Roland Garros), et donc le Arthur Ashe a un toit. Ainsi, on a notamment pu voir défiler Rafa et Roger. Déjà pas mal pour un mardi. 

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle.

Une pluie dévastatrice 

Sur tous les courts – hormis le Central -, le jeu n’a même pas duré 2h. Ainsi, on a juste eu le temps de voir Dominic Thiem, tête de série numéro 6, remporter les deux premières manches contre Alex de Minaur. Il poursuivra tranquillement aujourd’hui. Quant à Richard Gasquet, il en est à 1 manche partout contre l’argentin Leonardo Mayer. 6/3 2/6. Il va falloir attaquer pied au plancher pour le biterrois. Geoffrey Blancaneaux, notre jeune français titulaire d’une wild card, était en train de se faire rouster bien gentiment par Sugita. 2 et 2 pour le japonais avant les gouttes. En ce qui concerne le tableau féminin, Kiki Mladenovic était bien mal embarquée face à Niculescu. 6-3 pour la roumaine et 1 partout dans la 2ème manche (et non pas seconde, on ne veut pas lui porter la poisse). C’est tout ce qu’il y avait à se mettre sous la dent. Ainsi le programme du jour est beaucoup plus dense pour essayer de boucler tous les 1ers tours et de commencer les 2èmes.

Le Arthur Ashe salvateur 

Grâce au toit du Court Central, on a pu voir nos deux légendes préférées Rafael Nadal et Roger Federer. Scénarii bien différents mais résultat équivalent.

Concernant le taureau, il a eu un peu de mal à se mettre en route, obligé de boucler le 1er set au tie-break (8-6) face au serbe Lajovic. Ensuite, il s’est libéré pour remporter les deux manches suivantes sur le même score de 6 jeux à 2. Une mise en route assez tranquille pour le numéro 1 mondial. Il affrontera au prochain tour le vainqueur du duel opposant Taro Daniel à Tommy Paul. On ne se fait pas de souci pour l’espagnol.

Pour Roger, on avait pas mal d’interrogations. En effet, sa dernière sortie s’était ponctuée par une défaite inquiétante en finale du Masters 1000 de Montréal face à Alexander Zverev. Inquiétante était sa blessure au dos qui avait ressurgi, l’obligeant à jouer le 2ème set en marchant. Hier, nos doutes se sont avérés raisonnables. Le suisse a eu tout le mal du monde à se défaire de la jeune pépite américaine Frances Tiafoe qui a sorti un gros gros match. Une victoire en 5 manches 4-6 6-2 6-1 1-6 6-4. Depuis 2003, c’est seulement la 2ème fois que Roger a besoin de 5 sets pour passer un 1er tour en Grand Chelem. Cela en dit long sur la performance du ricain mais également sur l’entame poussive du suisse. Il a déclaré par la suite en conférence de presse que le premier set a été l’occasion pour lui de tester son dos car il appréhendait un peu ce retour à la compétition. Avant d’ajouter qu’il se sentait prêt et qu’il ne se serait jamais aligné dans le cas contraire. On espère pour lui que ça ira mieux au fil des tours. Ce sera Kavcic ou Youzhny au prochain tour.

Côté femmes, la tenante du titre Angélique Kerber a chuté d’entrée et reste dans la lignée de sa saison 2017 cauchemardesque.