Cela fait maintenant trois semaines que nous n’avons plus de nouvelle de la petite balle jaune. Il y a vingt jours, l’équipe de France de Coupe Davis venait soulever le saladier d’argent face à la Belgique en même temps que de mettre un point final à une année 2017 riche en émotions qui aura vu le retour aux premiers plans de deux des plus grands joueurs de l’histoire du tennis moderne. La rédaction du Vestiaire du Sport a voté dans différentes catégories et vous propose ses lauréats pour cette année. À noter qu’on n’enverra absolument rien aux vainqueurs pour deux raisons : la première est qu’on a pas les moyens de faire fabriquer des Awards et la deuxième est que l’ensemble des sportifs que l’on va honorer, ne nous connait pas.

Meilleur joueur de l’année

Décidément, les années passent mais ne ressemblent pas. On avait quitté fin 2016 deux des plus grands joueurs du tennis moderne (Federer, Nadal) au fin fond du gouffre avec une 17ème place pour le premier cité et une triste neuvième place pour le deuxième. On les retrouve dix mois plus tard en train de trôner aux deux premières places du classement ATP avec deux titres du Grand Chelem chacun, trois masters 1000 pour Federer, deux pour Nadal. Clairement, le titre de meilleur joueur de l’année se joue entre ces deux là. Chacun aura connu ses périodes de gloire respectives avec un Federer qui a raflé les trois premiers grands titres de l’année (Open d’Australie, Indian Wells, Miami) puis Nadal a remporté Madrid et Roland Garros quand Federer zappait tout bonnement l’intégralité de la saison sur terre battue. Lors de la saison sur gazon c’est Federer qui a réussi à remporter Halle et Wimbledon quand Nadal ne remportait aucun titre. L’espagnol s’est adjugé la partie de saison sur dur en remportant l’Us Open mais Federer a fait mieux sur cette même surface et en salle en remportant Shanghai et Bâle avec une demi finale aux Masters de Londres quand Nadal ne remportait plus aucun titre et ne participait pas à la dernière compétition de la saison en Angleterre. La rédaction se divise. Paul donne ce titre honorifique à Roger Federer pour sa capacité à savoir su gérer sa saison et sa remontée plus forte au classement (17 – 2 contre 9 – 1 pour Nadal) et Alex met Rafael Nadal en vainqueur, peut être parce qu’il est fan du taureau de Manacor tout simplement.

Meilleure joueuse de l’année

Difficile de dire qui a été la meilleure sur cette année 2017 tant les résultats des différentes joueuses sont inégaux. Quatre joueuses différentes ont remporté chaque tournoi du Grand Chelem (S. Williams, J. Ostapenko, G. Muguruza, S. Stephens), ce qui ne permet pas de donner une vainqueur. Du coup, on s’est basé sur la plus régulière et à ce jeu là, la rédaction est unanime et donne le titre à Simona Halep, la roumaine. En plus de terminer la saison numéro 1 mondiale, elle a été en finale de Roland Garros, Pékin et Cincinnati et a remporté le tournoi de Madrid. Sur ce titre honorifique, il y a débat et on sait que bon nombre ne seront pas d’accord avec nous, on vous invite donc à donner votre avis sans nous insulter dans les commentaires, tout en bas.

Le flop masculin de l’année

Ils étaient pas mal à être nominés dans cette catégorie aux vues de leur saison 2017 catastrophique. On pense à Djokovic, Nishikori, Wawrinka, mais on a décidé de donner le titre à Andy Murray. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’Ecossais sortait d’une saison énorme en 2016, il avait fini par tout rafler, même la place de numéro 1 mondial et lorsqu’on regarde le classement, on se rend compte que celui ci végète à une bien triste seizième place au classement ATP fin 2017. Blessé à la hanche, le britannique n’a plus joué après Wimbledon, zéro titre, 15 places perdues au classement. Merci Andy mais pour cette saison moisie, tu remportes le trophée qu’on t’envoie directement chez ta mère. Ca te fera au moins un titre, et évidemment un titre reste un titre, donc tu pourras poser avec sur ton compte Twitter.

Le flop féminin de l’année

Celui la, il était pas difficile à donner. Après une saison 2016 magique où elle a terminé à la première place mondiale, l’allemande Angélique Kerber est redescendue à une bien pâle 21ème place au classement WTA. Une seule finale à Monterrey, dégagée au premier tour de Roland Garros et de l’US Open, pas mieux qu’un huitième de finale en Australie et à Wimbledon combiné à six autres tournois où elle n’a pas passée le premier tour, autant dire qu’elle a tout fait pour l’avoir. Bravo à toi Angelique, tu t’es battue, tu l’as eu et comme ton pote Andy, tu nous gratifies d’un zéro pointé sur l’année en terme de titre.

Meilleur espoir masculin de l’année

On resta au pays de la bière puisque c’est encore un allemand qui remporte notre Award du meilleur espoir masculin de l’année. On parle évidemment d’Alexander Zverev qui a connu une saison magnifique. D’abord, au niveau des titres puisque celui ci en a remporté cinq avec les Masters 1000 de Montreal et Rome, Washington, Montpellier et Munich mais aussi au classement puisqu’il est passé de la vingtième place au classement à la quatrième place, au pied du podium (podium qu’il aura d’ailleurs connu avant d’être doublé lors du dernier tournoi de la saison par Grigor Dimitrov). 54 victoires – 21 défaites, 72% de victoires pour ce talentueux joueur qui n’a que 20 ans. Le Vestiaire du Sport lui prédit un avenir radieux.

Meilleur espoir féminin de l’année

La bonne nouvelle de cette année 2017 de tennis féminin est qu’on aura découvert une joueuse bourrée de talent, Jelena Ostapenko, qui a remporté son premier titre du Grand Chelem sur terre battue à Roland Garros en n’étant même pas tête de série lorsque le tournoi a commencé à même pas 20 ans. Hormis ce magnifique titre, elle a aussi remporté le tournoi de Séoul, été en 1/4 de finale de Wimbledon et en finale du tournoi de Charleston. 44ème joueuse mondiale au début de l’année, la Lettone a connu une ascension fulgurante pour terminer l’année 2017 à la septième place mondiale. 44 victoires – 20 défaites, 68% de victoires, bravo ma petite, on t’envoie ton Award directement à Riga même si le Chronopost va nous couter un bras.

Plus beau match de l’année

On aura rarement autant vibré que ce match de début d’année entre Rafael Nadal et Grigor Dimitrov en demi finale de l’Open d’Australie 2017. Cinq heures de match pour cinq sets entre deux hommes qui ont fini cuits comme des rôtis. Score finale : 6/3, 5/7,  7/6,  6/7,  6/4 en faveur de l’Espagnol qui s’inclinera deux jours plus tard en finale face à Roger Federer encore en cinq sets. Deux autres matchs auraient pu remporter le titre (Federer-Nadal en finale de l’OA et Federer-Kyrgios à Miami), mais en terme d’intensité, de niveau de jeu et d’engagement, on ne pouvait pas ne pas donner ce match vainqueur. On vous laisse d’ailleurs avec les meilleurs moments. Régalez vous.

On se retrouve demain pour la dernière partie de nos Awards 2017. Il y a encore des choses à voir et pas que des belles. N’hésitez pas à donner votre avis dans l’espace commentaire. À noter que ces awards sont complètement subjectifs, la guerre du clan Federer contre Nadal, c’est vu et revu et on s’en fout complètement.