PHM, le guerrier qui adorait les gros matchs… mais les perdait souvent