Avant-dernier épisode de la saison régulière. Que le temps passe vite. Je me souviens du premier opus comme si c’était hier. Un mélange de nostalgie et d’excitation m’envahit à l’heure où j’écris ces mots. Ca va, calme toi frérot, les playoffs arrivent. En attendant, il reste à peine 5-6 matchs à jouer, alea jacta (presque) est. Embarque avec le Vestiaire du Sport, Pâques c’est terminado. 

Le duel de la semaine : OKC vs Denver 

OKC accueillait des Nuggets presque éliminés dans un contexte assez particulier. En effet, le Thunder venait de subir deux défaites extrêmement difficiles face à Portland (de 3 points) et les Spurs (de 4 points). Coup dur pour la confiance. Quant aux Nuggets, ils n’ont plus de question à se poser. Il faut foncer, tout donner et espérer des faux pas des équipes juste devant. Et emmenés par un Paul Millsap des grands soirs (36 points, 9 rebonds), c’est ce qu’ils ont réussi à faire à Oklahoma City. Une victoire acquise en prolongations, à l’arrache de chez arrache 126-125. Encore un bon gros coup de massue derrière la tronche pour la bande au Marsu.

La course aux playoffs à l’Ouest 

Cette victoire des petits morceaux de poulet ont relancé la course aux playoffs à l’Ouest. Toujours aussi dingue. Rockets (qui sont assurés de finir premiers), Warriors et Blazers ont validé leur ticket. Derrière, tout est jouable, tout est réalisable.

4. San Antonio -> 45-32

5. OKC -> 45-33

6. Utah -> 44-33

7. Minnesota -> 44-34

8. New Orleans -> 43-34

9. Denver -> 42-35

10. LA Clippers -> 41-36

C’est pas serré, c’est ça qui est cool. Attention aux Pelicans et Wolves, qui ont la moins bonne dynamique des 8 premiers. Et pourtant, les Nuggets en ont laissé filer des occasions, un bon paquet. Mais ils sont encore là. Pour les Clippers, ça relève quasiment du miracle.

Le record de la semaine : LeBron James

Chaque semaine la même histoire. Vous devez vous dire que je suis une sacrée groupie. Mais, en même temps, si on veut être complet sur l’actualité NBA chaque semaine, il faut parler de LeBron James, il faut parler du King qui éblouit la Ligue semaine après semaine.

Cette semaine, malgré la dure défaite pour son retour à South Beach, LeBron a pété un record qui paraissait intouchable. Un record détenu par l’actuel GOAT, Michael Jordan. Si je vous dis nombre de matchs consécutifs à plus de 10 points, vous me dites combien ? Et beh, 867 messieurs dames. Oui, 867. Face aux Pelicans, LeBron a claqué son 867ème match consécutif à plus de 10 points. Complètement grotesque.

Et, parce qu’on est complet et qu’un record peut en cacher un autre, on doit encore vous dire quelque chose. LeBron est devenu le joueur le plus âgé à compiler plus de 2000 points, 500 passes et 500 rebonds sur une saison régulière. Et il lui reste encore quelques matchs. Absurde. Plus qu’un bon vin, le plus puissant des grands crus.

L’équipe de la semaine : Philadelphie

Oh que oui on le trust le process, oh que oui. Malgré la petite blessure oculaire de Jojo Embiid qui lui fera manquer le Game 1 du premier tour des playoffs, Philadelphie marche sur l’eau. Et de 10 victoires consécutives, série en cours, et une magnifique 4ème place à l’Est (à une minuscule demi-victoire des Cavs) qui leur permettrait de jouer un éventuel Game 7 à la casa lors du 1er tour.

Cette semaine, c’est Denver, New York et Atlanta qui ont pris la marée. Pas le tableau de chasse de l’année mais les matchs à gagner, ils les gagnent, et sans bouger un poil. Après des années d’horreur, un peu de bonheur, c’est kiffant.

Et puisqu’une bonne nouvelle ne vient jamais seule, le numéro 1 de la dernière draft, Markelle Fultz, a fait son come-back en début de semaine contre les Nuggets. Et ça, c’est une sacrée bonne nouvelle et un atout de plus dans la poche des Sixers.

Les fins de match clutchissimes de la semaine : Boston et Houston 

Qu’est-ce qu’on aime les buzzer beater. Et cette semaine, on a été servi. On vous a sélectionné deux magnifiques bombes. Rien que pour vos beaux yeux.

Ce qu’il faut attendre de la semaine prochaine 

Cavs vs Raptors dans la nuit de mardi à mercredi pour la revanche du match de dingot d’il y a 10 jours. Ca va être solide. Et la même nuit on a aussi un Thunder Warriors familial. Le goût des bonnes choses.