Et oui, maintenant, mardi c’est NBA. Il n’y a pas que Domino’s pour faire des mardis fous les petits gars. Moi aussi je peux vous gâter. Ne vous inquiétez pas, les vidéos sur le ballon d’or sont bientôt terminées et la NBA reprendra son habituel planning. En attendant, je vous embarque dans une 6ème semaine de basket national américain. Pas la semaine la plus dingot de l’histoire du jeu mais j’ai quand même 2-3 trucs à vous raconter. Allez viens avec le Vestiaire du sport mon p’tit pote, on est bien.

La doudoune de la semaine : Bucks vs Blazers

Je crois que c’est la première fois en plus d’un an que je commence le débrief par une doudoune. Mais c’est de rigueur et je n’ai pas trouvé un match grandiose méritant que je le mette au-dessus de la mêlée cette semaine.

Cette affiche était, d’un point de vue classement, la plus alléchante de la semaine. Et de loin. Leader de l’Ouest face au dauphin à l’Est. De quoi se lécher les babines. Mais de match, il n’y en a pas du tout eu. Portland a pris une routasse mémorable. 43 points dans la che-tron. 143-100. Giannis et ses potes ont martyrisé une bien faible équipe.

Le point d’interrogation de la semaine : Blazers

En fait, Portland fait du Portland. J’en avais un peu parlé la semaine dernière. Les Blazers étaient en tête à l’Ouest. Ça jouait bien au basket. Mais tu te méfies toujours avec eux. Cette équipe est infoutue d’avoir un semblant de régularité et peut exploser en plein vol dès que les grosses teams se présentent.

Parce qu’après en avoir pris 43 contre les Bucks, les Blazers en ont pris presque 30 contre les Warriors, loin d’être injouables en ce moment. Tu rajoutes une défaite contre les Clippers la nuit dernière et ça fait 3 d’affilée. Ce qu’il s’est passé cette semaine, c’est un avant-goût de ce qu’il risque de se passer au moment des play-offs. Une franchise qui perd son basket et qui est incapable de s’élever face aux gros calibres. Cette série de défaites doit vraiment faire réfléchir l’organisation toute entière. Surtout que les places sont chères de côté des Etats-Unis. Portland a dégringolé à la 6ème place en 5 jours. Attention, attention…

Les joueurs de la semaine : Giannis et KD

Je ne fais pas toujours cette séquence. Mais là, selon moi, deux mecs se démarquent clairement.

  • Giannis : après quasiment un quart de saison régulière, il est le favori pour le titre de MVP. Aucun doute là-dessus. Sa team est 2ème à l’Est, il enchaine les perfs de mammouth avec une autorité déconcertante. Si on met de côté le match de la nuit dernière -perdu contre les Hornets-, Giannis a emmené les siens à la victoire toute la semaine avec notamment un immense 34 pts – 18 rebonds sur la tête des Spurs. Une seule défaite. Triste. Contre les Suns. Mais Giannis avait shooté à 93%, donc qu’est-ce que tu peux lui dire ?
  • KD : les Warriors vont mieux et ils le doivent quasi-exclusivement à un homme : le deuxième meilleur joueur de la Ligue, Kevin Durant. GS avait mal commencé la semaine en enchaînant une 4ème défaite consécutive, face au Thunder (pire série depuis l’arrivée de Steve Kerr sur le banc californien). Mais depuis, c’est 3 victoires d’affilée. Portland, Sacramento puis Orlando. Et à chaque fois un KD de gala. Auteur notamment de 49 points la nuit contre le Magic –qui menait de 18 points-, le snake tourne à plus de 42 points de moyenne sur ces 3 matchs. Stratosphérique.

Le retour de la semaine : LeBron James

Je vous avais annoncé ça la semaine dernière. Le retour de King James à Cleveland. Le public des Cavs a ovationné son ancien Dieu. Comme je l’avais espéré. Un très beau moment à la Quicken Loans Arena. Mais pas de pitié pour tonton LeBron qui colle 32 points et 14 rebonds sur la tête de ses anciens frères.

Le grand monsieur de la semaine : Vince Carter

Vince Carter est immortel. 41 ans et toujours là. Cette semaine contre les Raptors, il a encore une fois écrit l’histoire. Il a franchi la barre mythique des 25.000 points en carrière. Deux symboles. Contre la team qui l’a vu briller et sur un dunk mesdames et messieurs. Quel joueur ! 22ème meilleur marqueur de l’histoire du jeu. Chapeau l’artiste !

Le point classement de la semaine

  • Conférence Ouest

Portland perd le trône. 3 défaites de rang, ça aide pas en effet. Un nouveau roi ? Les Clippers. Emmenés par un Tobias Harris de feu. Attention aux Clips cette saison, ils sont plus que costauds. Les Warriors, grâce à leurs 3 derniers matchs, rôdent juste derrière à la 2ème place. A noter la 7ème position des Lakers et le retour en force des Wolves qui ont quasiment équilibré leur bilan. Comme quoi, le départ de Jimmy a fait du bien à tout le monde. Les Suns sont encore et toujours à la ramasse. Le tank est de rigueur.

  • Conférence Est

Ça bouge beaucoup moins qu’à l’Ouest. Les Raptors sont bien solidement accrochés à leur 1ère place avec le meilleur bilan de la ligue : 17 v – 4 d. Suivent les Bucks et les Sixers. A noter les bons résultats du Magic d’Evan Fournier. 8ème place pour les floridiens. Les Cavs ne sont plus derniers. Ils ont laissé ce privilège aux Hawks. Mais attention, rien n’est fait.

La fin de série improbable de la semaine : Sixers

Parce que vous n’aviez peut-être pas remarqué mais les Sixers étaient devenus complètement imprenables à domicile. Presque un an sans perdre un match à la maison. Et ce sont les Cavs qui sont venus péter cette magnifique série. Comme quoi, la NBA peut toujours nous surprendre.

La perf de dingot noyée de la semaine : James Harden

C’était la nuit dernière. James Harden a une nouvelle fois pris feu. Face aux sorciers de Washington. 54 points – 13 passes pour le meilleur cuisinier de la Ligue. Hein ? Pardon ? Oui oui messieurs dames. Il est rentré dans l’histoire le bonhomme avec cette perf. En devenant le premier joueur de l’histoire à envoyer 5 matchs à +50 points / +10 passes. Irréel. Mais cette perf venu d’une autre planète n’a pas empêché ses Rockets de subir une 3ème défaite de rang. Bah non, parce que le James a complètement chié dans la colle en fin de match. Des possessions super mal gérées et 4 turnovers dans le money-time. Docteur James, Mister Harden. Houston est 13ème à l’Ouest.

Le game-winner de la semaine : Jimmy Butler

Décidément, c’est à chaque semaine son game-winner pour le nouveau 76er. Philadelphie lui va comme un gant à notre Jimmy Bucket d’amour. Après les Hornets, ce sont les Nets qui ont pris la foudre. Jimmy Deux fois. Les images.

Ce qu’il ne faut pas manquer la semaine prochaine

WARRIORS – RAPTORS DANS LA NUIT DE JEUDI À VENDREDI. Non, j’avais pas bloqué la touche majuscule. C’est juste qu’on est sur une affiche INRATABLE. 2h du mat’ en plus. Complètement jouable.

Pour la version vidéo, c’est juste ici :