On enchaine, on enchaine. Après une deuxième semaine complètement folle, la NBA a poursuivi son petit bonhomme de chemin. Et avec la manière. Et il s’est passé des trucs tellement hors norme que j’ai envie de faire un numéro un peu spécial aujourd’hui. Oui, je suis mon propre patron de mon entreprise ne générant aucun revenu, je fais ce que je veux. J’ai envie de mettre en avant deux performances EXCEPTIONNELLES pour que personne n’ait pu traverser cette semaine d’Halloween sans en avoir pris connaissance. Ce serait un crime. Pas au sens pénal du terme évidemment, calme toi. Ce qu’on va faire tous ensemble, c’est très simple, on va se raconter 2-3 banalités pour que vous soyiez un peu jour du classement et de ce qu’il s’est passé et ensuite on va rentrer dans le vif du sujet, dans le dur. 

L’équipe de la semaine : OKC 

J’aurais évidemment pu mettre les Warriors qui écrasent tout sur le passage et qui ont réalisé un sans faute cette semaine mais ça serait trop simple. Non, j’ai préféré rendre hommage au Thunder. Parce qu’il y a une semaine, je les avais collés dans mes flops de la semaine. En même temps, 0 victoire-4 défaites, il n’y avait pas de quoi fanfaronner. Mais depuis, le Thunder est rentré dans sa saison et a réussi à équilibrer son bilan. 4 victoires-0 défaite cette semaine messieurs dames. Suns, Clippers, Hornets, Wizards. Pas dégueu. Le marsu revient bien et c’est toute une ville qui respire de nouveau.

Le flop de la semaine : Cleveland

Là par contre, on reste sur quelque chose d’assez constant et mon petit doigt me dit que ça peut durer toute la saison ces foutaises. Vous me direz, c’est un peu dur de leur coller ce statut cette semaine puisqu’ils n’ont pas un bilan catastrophique non plus. 1 victoire pour 2 défaites. Mais ça fait un bilan global de 1 victoire pour 8 défaites, le pire de la ligue. Ils viennent de s’en manger 32 dans la tronche par Charlotte, Kevin Love, leur seul joueur qui sait mettre un pied devant l’autre, va se faire opérer. Tyron Lue s’est fait dégager même si on pourrait parler de bonne nouvelle. Et aussi et surtout, JR Smith a demandé à se faire trader. Rien ne va plus dans l’Ohio. Cette franchise est en implosion totale et les dégâts risquent d’être énormes.

L’instant clutch de la semaine : Victor Oladipo vs Boston 

En plus d’être humoriste et musicien, Victor Oladipo est aussi un putain de beau joueur de basket. Et il nous l’a encore prouvé la nuit dernière contre les Celtics. Voici les images.

Le point classement de la semaine

Histoire que vous repartiez de là avec les idées claires.

A l’Ouest, les Warriors sont toujours en tête. 8v-1d. Seuls Denver, seul équipe à avoir battu Golden State, arrive à tenir le rythme avec un bilan de 7 victoires pour 1 défaite. Les Suns et les Mavs ferment la marche.

A l’Est, les Raptors ont repris la tête au détriment des Bucks qui ont concédé leur première -et seule pour le moment- défaite de la saison contre Boston. Wizards et Cavs au fond de la nacelle.

Les performances de la semaine : Klay Thompson et Derrick Rose

  • Klay Thompson : 14 paniers à 3 points en 27 minutes (record NBA)

On le sait, Klay Thompson est plus qu’un simple lieutenant. Il est capable de performances exceptionnelles. Lui qui a certainement la plus belle mécanique de shoot que la NBA a eu la chance d’accueillir. Et le soir du 29 octobre 2018, du côté de Chicago, Klay nous a sorti quelque chose de stratosphérique. Il a réussi à battre le record de son pote Steph –qui l’a bien aidé il faut le noter– du nombre de paniers à 3 points marqués dans un match NBA. Et le plus incroyable dans tout ça, c’est qu’il a réussi à le faire en seulement 27 minutes. 27 minuscules minutes. Je vous ai préparé un petit montage fait maison pour l’occasion (et d’ailleurs, si vous avez un moment, balancez un pouce bleu et abonnez-vous à ma chaine Youtube).

  • Derrick Rose : 50 points (record en carrière)

Oui mesdames et messieurs, Derrick Rose n’est pas mort. Après 3 énormes blessures au genou depuis son titre de MVP en 2011, D. Rose a souffert et tellement galéré pour retrouver un niveau décent. Il était balancé de franchise en franchise et il aurait pu arrêter sa carrière un milliard de fois. Mais il a continué à se battre et ce qu’il a accompli le soir d’Halloween est juste fabuleux. 50 points sur la tête du Jazz avec également le contre de la gagne. Record en carrière au passage et la planète à basket à genoux pour saluer cet exploit majuscule. Là, même tarif, montage fait maison.

Ce qu’il ne faut pas manquer la semaine prochaine 

Warriors vs Bucks dans la nuit de jeudi à vendredi. 4h30 du matin certes. Mais maintenant vous savez comment faire.