La machine est en route. Après une première semaine de 5 jours, la NBA a continué à nous faire rêver pour sa première semaine complète. Des matchs en pagaille, une hiérarchie qui commence un tout petit peu à se dessiner, de très bonnes surprises, des débuts de saison compliqués. J’ai de tout en stock. Et il y en aura pour tout les goûts. Comme la semaine dernière, cet article sera accompagné d’un petit podcast fait maison pour vos doux yeux d’amoureux du basket. Une semaine en NBA avec le Vestiaire du Sport – Saison 2 Episode 2 – Ça tourne ! 

Le match de la semaine : Lakers vs Spurs

Le match qui sent bon les années 2000. Des Spurs sur la phase descendante mais avec encore quelques belles cordes à leur immense arc face à des Lakers new look emmenés par le meilleur joueur de la planète. Ça promettait une belle partie de basket. Et quel match ! San Antonio a pu compter sur un LaMarcus Aldridge de gala tandis que les californiens se sont appuyés sur le duo Kuzma-LeBron en feu. Le scénario était à l’image de la ville dans laquelle se déroulait ce match de basket : hollywoodien.

Les texans menaient de 3 points à moins de 10 secondes de la fin quand tonton LeBron nous déclenche un shoot de chez le voisin stratosphérique qui vient remettre les deux franchises à égalité. Il y a aura une prolongation au terme de laquelle ce même LeBron aurait pu tuer le game. LA mène d’1 point à quelques secondes de la fin. 2 lancers francs pour le King… qui rate les 2 et laisse la possibilité à Patty Mills de plier la rencontre grâce à un jump-shoot plein de sang froid. San Antonio l’emporte 143-142 au Staples Center. Mais je ne peux pas partir sans vous montrer le shoot du King.

Le débat de la semaine : Rajon Rondo 

Je vous l’avais dit que j’avais bossé mes transitions. Vous allez comprendre pourquoi. On le savait, Rajon Rondo avait été exclu du match face aux Rockets après le crachat gate. Résultat des courses : 3 matchs de suspension. Une défaite face aux Spurs et deux victoires (contre les Suns et les Nuggets) plus tard, Rondo faisait son retour face… aux Spurs encore une fois. Mais cette fois-ci à l’AT&T Center. Et encore une fois, on a eu droit à un match spectaculaire au scénario à te broyer le bide.

Et le petit Rajon a encore fait parler de lui. Les Spurs mènent 108-105 à 15 secondes de la fin. Les Lakers ont la balle et n’ont plus de temps mort. LeBron arrive à trouver Rondo, absolument seul, dans la raquette, qui aurait eu tout loisir de rentrer un lay-up facile pour revenir à 1 point à une grosse dizaine de secondes de la fin. Mais non, le lutin en a décidé autrement et a ressorti le ballon, à la manière d’un JR Smith en finales NBA, afin qu’un tir de chez le voisin soit pris pour aller en OT. Résultat des courses, LeBron récupère la balle dans de sales conditions et loupe un shoot juste immetable. Les Spurs gagnent.

La question est simple : Rondo a-t-il bien fait de cracher (lol) sur ce panier facile ? J’aurais tendance à dire que non. Mieux vaut revenir à 1 point, faire la faute dans la foulée, espérer un lancer-franc raté et au pire des cas tu te retrouves avec 3 points de retard avec un peu moins de 10 secondes à jouer pour essayer de construire une action plus viable afin de libérer un shoot plus facile à 3 points. Bref, ce qui est fait est fait, je vous laisse en discuter autour d’une bonne bière, avec les images bien sûr.

Les records de la semaine : LeBron James et Coach Pop

Je bouffe des transitions au petit-dej. Je vous promets. J’en mets dans mon shaker pour aller à la salle. Cette revanche -qui n’a pas eu lieu- entre Spurs et Lakers a donné lieu à l’établissement d’un bon paquet de records.

Honneur aux plus anciens, je commence par Monsieur Gregg Popovich. Le coach des Spurs a remporté face aux Lakers sa 1200ème victoire en tant que head coach. Seuls quatre hommes le devancent encore : Don Nelson (pas Monfort), Lenny Wilkens, Jerry Sloan (pas Stephens) et Pat Riley. Il est l’âme de San Antonio. Et malgré tous les départs, quand t’as Pop sur le banc, rien n’est impossible.

Enfin, tonton d’amour. LeBron n’a pas pété un mais DEUX records face aux Spurs. Tout d’abord, il est passé devant Dirk dans le classement des meilleurs marqueurs de l’histoire en saison régulière. Le King est désormais 6ème avec 31.202 points. Ce qui fait de lui le joueur en activité le plus prolifique. Pour info, Michael Jordan est à 1000 petits points. Vu la fraicheur du type, on se demande s’il ne pourrait pas aller chercher l’immense Abdul-Jabbar -qui culmine en tête du classement avec 38.387 points-. Ensuite, LeBron a dépassé Kobe Bryant au nombre de matchs à plus de 30 points. Le King est maintenant seul 4ème et en est à 432. Pour info, His Airness domine ce classement avec 562 matchs. Pour le coup, je pense que ce trône va être très compliqué à aller chercher.

Les équipes de la semaine : Toronto et Milwaukee

Très facile à faire. Ok, j’ai pris deux équipes de l’Est. Mais c’est normal. Les Raptors et les Bucks sont les deux dernières équipes de la ligue à ne pas avoir perdu. 6 victoires-0 défaite pour les deux franchises. C’est ce qu’on appelle bien débuter une saison. La raison est très simple. Les deux teams sont chacunes menées par un monstre : Kawhi d’un côté, Giannis de l’autre. Tu rajoutes à ça un petit collectif bien huilé, un vestiaire qui fonctionne bien, un calendrier assez sympa (du côté des Bucks), et ça te donne ce résultat. Pourvu que ça dure, comme ils disent.

Les flops de la semaine : OKC et Cleveland 

Là aussi, je ne me suis pas cassé la tête. Je te prends les deux franchises qui n’ont toujours pas gagné. Après, pour les Cavs, on s’en doutait. Mais peut-être pas à ce point-là. 6 défaites, c’est quand même beaucoup. Le Thunder n’en est qu’à 4 de son côté. Mais il y a des raisons plus légitimes. Russ n’est toujours pas dans le rythme depuis son retour de blessure et Andre Roberson n’est toujours pas revenu. Pour les Cavs, c’est juste que c’est la grosse galère. Kevin Love ne suffira pas, on le sait très bien. Ty Lue est un clown et est meneur d’hommes comme je suis menuisier. Tristesse tristesse.

Et on pourrait aussi rajouter les Rockets qui sont méconnaissables en ce début de saison. Comme prédit dans ma mise à jour sur la conférence Ouest, la défense des texans prend l’eau. 1 victoire-4 défaites. Il faut réagir messieurs !

La perf de la semaine : Stephen Curry

Il nous a fait plaisir le chef Curry contre les Wizards. C’était lui le sorcier à Oakland. 51 pions avec un magnifique 11/16 de chez le voisin. Et le tout en seulement 3 quart-temps. Le type est bouillant et veut clairement redevenir MVP. Je vous le promets, ça vaut le coup d’oeil.

Le dunk (poster) de la semaine : Anthony Davis

Une agression a eu lieu cette semaine à Brooklyn. Une agression très grave commise par le Emmanuel Chain de la Louisiane, le terrible Anthony Davis. La victime : Jarrett Allen. Terrible.

La fin de match de martien de la semaine : Pistons vs Sixers 

Juste, regardez…

Ce qu’il ne faut pas manquer la semaine prochaine

Sixers-Raptors ou alors Pelicans-Warriors. De quoi bien se marrer, je vous le promets.