Mais attends, il est fada le bonhomme basket du Vestiaire du Sport ou quoi ? Il nous sort son bordel sur la NBA en plein acte IX des Gilles et John. On est sur BFM nous, on croque l’actualité constructive à pleines dents. Et beh mon ptit pote, je suis désolé de venir foutre en l’air ta programmation du week-end, mais cette semaine, le débrief c’est le samedi. Maybe je m’envoie une petite java tonight, j’ai gros entrainement demain matin. Donc autant te dire que demain, ça sera pas une journée placée sous le signe du basket-ball américain. On est le samedi 12 janvier, il fait 9 degrés à Paris, j’ai mon black tea mango du Starbucks dans la main gauche, la (le) wifi est moyen(ne). Le débrief de la 13ème semaine de NBA avec le Vestiaire du Sport, c’est maintenant. 

Le match de la semaine : Spurs vs Thunder 

Au-delà d’être le match de la semaine, ce Spurs-Thunder est même peut-être jusqu’à présent le match de l’année. Du scoring dans tous les sens, un scénario digne des blockbusters préférés de ta tante, des perfs venues d’une autre planète. Il y a eu de tout à l’AT&T Center. Je vais juste vous parler du score, histoire que vous vous rendiez compte de l’orgie offensive que le Texas a connue. Plus de 300 points ont été marqués. Oui, 300, n’y voyez là aucune faute de frappe. Les Spurs se sont imposés, après deux prolongations, 154-147. Irréel.

Avec un grand bonhomme de chaque côté. Chez les texans, on en a l’habitude cette saison, c’est LaMarcus Aldridge qui a tiré son épingle du jeu. Avec un petit record en carrière au passage. 56 pions et 9 rebonds à 20/33 au shoot. Diaboliquement efficace la tour de contrôle de San Antonio. En face, le Marsu a tout tenté avec une ligne de stats effarante : 24 points -jusque là tout va bien- et 24 passes. Toujours plus bordel. 24 caviars bordel. Record en carrière pour Westbrook.

Un match vraiment hors du temps comme on les adore. Des shoots plus incroyables les uns que les autres, des faits de jeu aux moments les plus dingots, une réussite insolente –plus de 50% pour les deux équipes et des Spurs qui ont commencé le match avec une série hallucinante de 14 paniers à 3 points rentrés consécutivement-, un public en fusion. Et une vraie confirmation : les Spurs sont bel et bien là cette saison. Ils sont là pour aller nous chercher ces foutus playoffs. Bah oui, ils sont 7èmes les texans, avec un bilan de 25 victoires pour 18 défaites, à seulement 1 minuscule victoire du Thunder, 3ème.

Le coach de la semaine : Gregg Popovich 

Bah oui. Qui dit Spurs, dit coach Pop. S’ils sont si forts depuis tant d’années, c’est aussi et surtout grâce à leur coach emblématique. Qui est entré un peu plus dans l’histoire après ce succès de prestige face à OKC. Il est entré sur le podium des coachs ayant gagné le plus de matchs en saison régulière. Avec 1222 victoires. Seuls Don Nelson (1335 victoires) et Lenny Wilkens (1332 victoires) le devancent encore. Il reste du chemin mais on a bon espoir qu’il devienne le numéro 1 all-time.

Le joueur de la semaine : James Harden

Je pense que vous en avez plein le cul qu’on parle du barbu. Mais qui d’autre sérieusement ???? Déjà, je mettais en avant l’agacement qui pouvait être le vôtre la semaine dernière. Mais là il a encore fait n’importe quoi. La nuit dernière, il a réalisé une perf historique, qu’aucun autre joueur de l’histoire n’avait jamais réussi à claquer. Un triple-double à plus de 40 points en moins de 30 minutes. Oui oui vous entendez bien. Face aux ignobles Cavs, le barbu nous a sorti un match à 43 points, 10 rebonds et 12 passes en 29 minutes et des poussières. N’importe quoi.

Et si on prend les 15 derniers matchs joués par chef Harden, il en est à 40,5 points de moyenne par match. Plus de 40 pions de moyenne sur 15 matchs, seul Kobe a fait aussi bien lors des 45 dernières années. Inqualifiable le bordel. Et puis ses Rockets gagnent. Sur ces 15 matchs, Houston a empilé 12 victoires. Les Rockets sont 6èmes à l’ouest. Et quand on se souvient de l’horrible début de saison, ça impressionne. MVP Harden ? En ce moment, il fout le débat à la poubelle.

Le rookie de la semaine : Luka Doncic 

On le sait, on le dit depuis le début de la saison, Luka Doncic n’est pas un rookie comme les autres. Il est peut-être même l’un des meilleurs de l’histoire. Et dire que certains en doutaient, ça me fout la larme à l’oeil tellement je me marre. Et il a un peu plus marqué cette saison de son empreinte la nuit dernière avec une perf’ peu commune pour un rookie. Il est devenu le plus jeune joueur depuis LeBron James à claquer un match à +25 points et +10 passes. Facile le Luka. Et en prime, il nous a sorti le shoot de la gagne la nuit dernière face aux Wolves de Derrick Rose. Rookie vous avez dit ?

L’autre « milestone » de la semaine : Steph Curry

Un autre record est tombé la nuit dernière. Chef Curry est devenu le 3ème sniper le plus prolifique de l’histoire derrière la ligne des 3 points. 2283 tirs primés pour le meneur des Warriors. Plus que deux tireurs d’élite à dépasser : Reggie Miller avec 2560 bombes et évidemment Ray Allen avec 2973 paniers de chez le voisin. Il a 30 ans le garçon. Il dépassera les 3000 bombinettes sur une jambe.

Le point All-Star Game de la semaine 

La NBA a publié un deuxième état des lieux des votes du public pour le All-Star Game. Et nos 3 surprises initiales sont toujours dans le coup. Pour le moment, on a :

  • Ouest : Stephen Curry – Derrick Rose – LeBron James – Luka Doncic – Paul George
  • Est : Kyrie Irving – Dwyane Wade – Giannis Mot compte triple – Kawhi Leonard – Joel Embiid

Pas de KD, pas de James Harden, pas d’Anthony Davis. Non messieurs dames.

Rappelons simplement trois choses : tout d’abord, pour sélectionner les 10 joueurs composant les deux 5 majeur, le vote du public ne compte que pour 50%. Les journalistes (25%) et les joueurs (25%) auront également leur mot à dire. Ensuite, le joueur ayant récolté le plus de votes à l’ouest et le joueur ayant récolté le plus de votes à l’est seront les deux capitaines qui pourront piocher comme ils le souhaitent dans la réserve des joueurs sélectionnés, peu importe la conférence. Et pour le moment, LeBron –qui aura le droit d’être capitaine une seconde saison consécutive– et Giannis sont en tête. Enfin, comme chaque année, les coachs sélectionneront leurs remplaçants. Donc ne vous inquiétez pas pour les joueurs « oubliés », ils seront All-Stars quoiqu’il arrive.

La passe pourrie de la semaine : Victor Oladipo

Et non Victor, même si on pourrait croire le contraire quand James Harden est sur le parquet (troll), l’arbitre n’est pas un joueur.

Le poster de la semaine : Donovan Mitchell 

Quand un petit bonhomme d’1m90 s’attaque à un géant de 2m13, instinctivement, tu sens que ça sent pas bon pour le nain de jardin. Sauf quand ce nain a l’explosivité de Donovan Mitchell. Désolé Javale, mais c’est toi qui manges le poster de la semaine.

Ce qu’il ne faut pas manquer la semaine prochaine 

UNE GROSSE REVANCHE OKC-SPURS CETTE NUIT. ET AUSSI LE GROS CHOC DE L’OUEST ENTRE NUGGETS ET WARRIORS DANS LA NUIT DE MARDI À MERCREDI.