Et oui, j’ai eu droit moi aussi à mon petit All-Star break avant l’heure. 2 semaines sans NBA, c’est long mais que les retrouvailles sont belles n’est-ce pas. Je vous cache pas que je fais un peu grise mine. Fan inconditionnel de Rafa, c’est la soupe à la grimace pour moi ce matin. Une telle java en finale de Grand Chelem, c’est peu commun. Mais, il me faut me relever. Rien de mieux qu’un petit shoot de NBA dans les veines pour raviver la flamme. On va pas se casser la tête. On va analyser le classement, parler All-Star Game et balancer 2-3 infos pêle-mêle. Simple et efficace. Tout ce qu’un dimanche de janvier exige. 

Le point classement de la semaine 

  • Conférence Ouest 

Ça y est. Après des semaines et des semaines de chaise musicale, le patron c’est Golden State. 10 victoires de rang dont une dernière de prestige il y a quelques heures face aux Celtics. Les californiens se sont enfin remis à l’endroit et on ne les voit pas quitter leur trône d’ici la fin de la saison. L’adresse est folle, les records de chez le voisin sont tous battus les uns après les autres. Attention néanmoins aux Nuggets qui tiennent le bon bout à seulement 1,5 victoires. Nikola Jokic enchaîne les performances venues d’ailleurs. Du coup, ça fait beaucoup de bien.

Derrière, un petit écart est fait. Mais le Thunder, les Blazers et les Rockets semblent tenir le bon bout. Mention spéciale aux Spurs qui continuent à s’arracher. Semaine après semaine.

En revanche, c’est la cata chez les Lakers. Privés de leur King depuis Noël, les angelinos en chient grave. En témoignent leurs 3 défaites consécutives, série en cours. Et on va pas cacher que l’absence de Zo fait mal aussi. Attention à Luke Walton, son siège n’est plus si stable.

En bout de piste, les Griz semblent décrochés, accompagnant les Suns et leurs 40 défaites. Le tank est bien garé mesdames et messieurs.

  • Conférence Est

Les Bucks sont toujours là, emmenés par un Giannis tout juste auréolé du statut de capitaine pour le All-Star Game, on en reparlera. Milwaukee s’offre même le luxe de détenir le meilleur bilan de la ligue SVP. 35 victoires pour 12 minuscules défaites.

Raptors, Pacers, Sixers et Celtics sont à l’affût. Mais attention à Indiana qui vient de subir le coup dur de la semaine avec la blessure au tendon rotulien de sa star, MIP en titre, Victor Oladipo. Les play-offs semblent encore atteignables tant la marge est importante avec l’actuel 9ème de la conf’ Washington. Mais comment briller en post-season sans lui ? Inimaginable.

Les Hornets se situent juste au-dessus de la ligne de flottaison. Et ce ne sont pas les performances de Nicolas Batum qui y sont pour quelque chose. Bien en dessous de la valeur de son contrat, le français est clairement menacé par un éventuel trade.

Au fin fond, on retrouve nos horribles Cavs qui n’ont toujours pas atteint la barre des 10 victoires.

Le point James Harden de la semaine 

Evidemment, pas le choix. En deux semaines, il s’est passé des choses sur la planète Barbu. Depuis le débrief d’il y a deux semaines, le branquignole de Houston nous a sorti deux matchs consécutifs à plus de 50 points et a planté un season-high de 61 points au Madison Square Garden. Rien que ça. Sur les 22 derniers matchs, il atteint une moyenne de 42,7 points par match. Indécent. Ok, il prend 1 milliard de tirs de chez le voisin par match, ok il a 20 lancers par match. Mais qu’est-ce que les joueurs défendent mal. Ils répètent les mêmes erreurs match après match. On ne va pas lui reprocher de reproduire des schémas qui fonctionnent à tous les coups. Et concernant le volume de shoot, il ne faut pas oublier que depuis tout ce temps, les texans jouent sans Chris Paul et viennent de perdre depuis quelques matchs Clint Capela. Le roster n’est pas aussi fringant qu’il pourrait l’être. Je pense qu’il n’a pas tellement le choix de jouer comme ça et de se garder pour lui les clefs du camion.

Les infos de la semaine, pêle-mêle 

  • Les titulaires du All-Star Game sont connus : à l’Ouest, on a LeBron en capitaine, Curry, Harden, KD et Paul George. R.I.P Anthony Davis. Mais au vu de sa saison, Paul George mérite d’y être. A l’Est, c’est Giannis qui sera le capitaine. Accompagné de Kyrie, Kemba Walker (discutable en titulaire), Kawhi Leonard et Joel Embiid. Globalement, on est sur quelque chose de cohérent. Les coachs éliront 7 remplaçants par conférence. J’espère y retrouver Rudy d’amour.
  • Stéphane Curie a aspiré l’âme du double MVP l’espace de quelques secondes.

  • Buddy Hield s’est offert un petit game-winner des familles face aux Pistons. Le tout en partant sans payer.

Ce qu’il ne faut pas manquer la semaine prochaine

Cette nuit à minuit juste avant de commencer une semaine de boulot, je vous propose un petit Bucks-Thunder qui vaut son pesant de cacahuètes.