Fini le mois de septembre, fini l’été. Octobre commence et croyez-le ou non, octobre rime avec Schumacher. La carrière du champion allemand, meilleur pilote de tous les temps, est immense, on le sait. Mais le 1er octobre correspond à un anniversaire assez particulier et spécial pour lui, celui de sa dernière victoire en Grand Prix, en 2006. 11 ans après, le Vestiaire du Sport vous replonge dans cette période, quand la F1 était intéressante à regarder et que t’attendais comme un dingue le dimanche 14h. 

On le sait, Michael Schumacher a roulé sur la F1 pendant de nombreuses années au point d’avoir explosé quasiment tous les records.

2 titres au volant de Benetton en 1994 et 1995 et la légende est en route. Ferrari, qui a perdu de sa superbe, le débauche. Et de 2000 à 2004, il s’envoie 5 titres de champion consécutifs. 2 et 5 qui font 7. Il est le recordman absolu. Pendant 5 ans, il a été au-dessus de tout et son dernier titre est révélateur de cette ultra-domination. 13 victoires sur 18 Grand Prix, là aussi record sur une saison.

A partir de 2005, cela se complique légèrement, la voiture n’est pas bonne et la concurrence se réveille. En 2006, c’est beaucoup mieux. Il y bat le record de pole-positions alors détenu par Ayrton Senna. Un de plus. 68 poles. A noter néanmoins que ce record a été battu cette année par Lewis Hamilton. On ne peut pas tout avoir. La lutte pour le titre est acharnée avec Fernando Alonso. Après sa victoire à Monza, il annonce qu’il prendra sa retraite à l’issue de la saison. Cela ne l’empêche pas de continuer à se battre et à tout donner. Et le 1er octobre 2006, il remporte le Grand Prix de Chine à Shangaï. Une 91ème couronne qui lui permet de prendra la 1ère place au classement des pilotes. Malheureusement, un abandon au Japon lui coûte le titre. Schumacher dans une Ferrari, c’est terminé.

En franchissant la ligne le 1er octobre, il ne se disait certainement pas que c’était la dernière fois qu’il ressentirait cette joie. Mais pourtant, ce fut le cas. Malgré un retour chez Mercedes durant 3 saisons, il ne s’imposera plus et son compteur restera bloqué à 91 victoires. Record absolu, qui ne sera certainement jamais battu.

Cet article est également l’occasion de lui rendre hommage et de lui souhaiter tout le courage du monde pour se remettre de ce tragique accident de ski de 2013. Merci M. Le Baron Rouge et que la force soit avec vous.