On est le 30 août 1991 à Tokyo. Il y a 26 ans jour pour jour. On est sur le point d’assister au concours de saut en longueur le plus incroyable de l’histoire. Au-delà même, un des moments d’athlétisme les plus dingues. Le record du monde mythique de Bob Beamon, vieux de 23 ans, va tomber et le duel Powell-Lewis va marquer l’histoire. 

Contexte

En 1991 se déroulent les championnats du monde d’athlétisme à Tokyo. A la longueur, Carl Lewis, médaillé d’or aux JO de Séoul en 1988 est le grandissime favori. Il n’a pas perdu depuis 10 ans et 65 concours. Face à lui se dresse son principal rival, Mike Powell, médaillé d’argent à Séoul. Le record personnel de Lewis culmine à 8,79m tandis que celui de Powell est 13cm moins loin à 8,66m.

Mais le record du monde parait loin. Celui-ci a été établi à Mexico lors des JO de 1968 par Bob Beamon. Lors de ces jeux, l’américain a sauté à 8,90m, explosant son record personnel de plus de 50cm. L’altitude de la ville (plus de 2000m) avait bien aidé Beamon qui n’avait plus réussi à sauter plus loin que 8,30m après cet exploit. Toujours est-il que la limite de vent autorisée (2m/s) n’avait pas été dépassée et la marque avait donc été validée.

Concours 

Carl Lewis est le premier à marquer le concours avec un premier saut à 8,68m. On peut imaginer que le concours est plié d’autant plus qu’à son 3ème essai, Lewis réalise un saut à 8,83m après que Powell ait atterri à 8,58m. A son 4ème essai, Carl Lewis court, court et s’envole pour atteindre… 8,91m. Il dépasse Bob Beamon. Mais le saut, valide pour le concours, ne peut être homologué en tant que record du monde à cause du vent qui était de plus de 2m/s. Pas de record du monde mais la tête pour Carl.

Mais, le 5ème saut de Powell va dépasser l’entendement. Il plane et là, stupeur dans le stade, 8,95m avec un vent à 0,3m/s. Le record du monde de Beamon, vieux de 23 ans, est battu. Powell court dans tous les sens, il est comme un dingue. Il vient de réaliser le saut de sa vie. Mais le concours n’est pas fini. Il reste 2 sauts à Carl Lewis pour améliorer cette marque. Il réalisera 2 performances hallucinantes en sautant 8,87m (son record personnel officiel) et 8,84m, les 3ème et 5ème meilleurs sauts de l’histoire. Rien que ça. Lewis a réalisé le concours de sa vie mais cela n’a pas suffi pour devenir champion du monde ce jour-là. Powell repart avec l’or et le record du monde.

Aujourd’hui, ce record du monde tient toujours et fête aujourd’hui ses 26 ans.