Aujourd’hui, un ancien joueur de tennis qu’on aime beaucoup beaucoup fête ses 36 ans. Il s’agit de l’inoubliable Paul-Henri Mathieu aka PHM. Le vrai combattant, le guerrier que tu ne peux pas détester. Le mec qui fait se lever n’importe quelle foule. Un vrai généreux à tous les niveaux. Un gars qui a vécu une carrière extrêmement compliqué et qui a toujours trouvé le moyen de se relever avec grâce, élégance et humilité. Le Vestiaire du Sport a décidé, pour rendre hommage à PHM, de retracer sa carrière à travers quatre matchs inoubliables qui ont marqué tous les fans de tennis. Tous ne se terminent pas bien, on est pas Hollywood, mais on s’en souviendra un long moment. C’est parti. 

Finale Coupe Davis 2002 vs Youzhny

Paulo a 20 ans, il est 36ème mondial et fait partie du groupe France pour cette finale de Coupe Davis grâce à son excellente fin de saison et sa victoire récente sur Safin, numéro 1 russe. L’accompagnent Sébastien Grosjean, Nicolas Escudé et Fabrice Santoro.

A 2 partout, c’est lui qui doit aller sur le court à Bercy, sur terre battue pour l’occasion, devant 20.000 spectateurs en fusion. Face à lui se tient Mikhaïl Youzhny, 20 ans aussi et joker de la Russie pour ce week-end.

Paulo déroule complètement lors des deux premières manches remportées 6/3 puis 6/2. On ne voit pas ce qui pourrait empêcher les Bleus de remporter un deuxième saladier consécutif. Mais le jeune russe pousse et empoche le troisième set 6 jeux à 3. Dans les quatrième manche, PHM a le break à 4/2 puis se retrouve à 2 points du match à 5/4. Mais il n’arrive pas à conclure et se laisse embarquer dans un ultime acte que Youzhny va beaucoup mieux gérer et boucler 6/4. Après 4h30 de match, Paulo rend les armes et la Russie remporte son premier saladier. La France est K.O. debout et Paul-Henri Mathieu est dévasté. Vivre un truc pareil à 20 ans, c’est costaud quand même. Pas de quoi te mettre sur de bons rails en début de carrière. Mais il saura se recentrer et nous régaler encore. Et on est obligé de souligner à la lecture de la vidéo que PHM a la même voix que Richard Virenque. Cocasse.

3ème tour Roland Garros 2005 vs Canas

Celui-là, il est compliqué aussi. Match pour aller chercher une 2ème semaine à Roland, à la maison. PHM joue Canas, toujours un client sur terre-battue. Paulo est complètement dépassé dans les deux premières manches qu’il perd. Puis il se ressaisit, se bat, enflamme la foule, comme chaque année à Roland Garros et trouve les ressources pour aller chercher une dernière manche après avoir arraché la quatrième au tie-break. Il sert pour le match à 5-4 et obtient même deux balles de match mais finit par s’incliner 8 jeux à 6.

Un véritable crève coeur d’autant plus que Canas a, quelques temps plus tard, été contrôlé positif. Terriblement frustrant pour lui d’autant plus que derrière, Nicolas Kiefer avait déclaré forfait et la voie pour les quarts était donc libre. Terrible. Déso, il n’y a pas de vidéos dispos sur Youtube, appelez-moi le directeur.

3ème tour Roland Garros 2006 vs Nadal

On s’en souvient tous, quel combat, quelle intensité. Rafa avait 20 ans, avait gagné un Roland et était complètement invincible sur terre. Et notre Paulo a sorti, selon ses mots, le plus grand match de sa vie. Il a eu des sensations qu’il n’a plus jamais ressenties durant la suite de sa carrière. Un combat de près de 5 heures. PHM s’offre le luxe de remporter le premier acte 7-5 après plus de 90 minutes de jeu. Le Chatrier était en fusion. Ensuite, il a vraiment fait jeu égal mais a été un tout petit moins costaud que l’espagnol lors des points importants. Il perd les trois manches suivantes 6-4 6-4 6-4. Mais quel spectacle. C’était hors du temps.

2ème tour Roland Garros 2012 vs Isner 

Ce match s’inscrit dans un contexte particulier. En effet, 2010 et 2011 ont été deux années extrêmement compliquées pour Paulo qui a été atteint d’une pubalgie et a dû être opéré du genou. Le français a subi une ostéotomie tibiale. En gros, on lui a fracturé la jambe pour lui remettre en place. Résultat des courses. 15 mois sans jouer. Une éternité.

Il redémarre début 2012 et se retrouve à Roland Garros après deux ans d’absence. Au premier tour, il gagne en 5 manches contre Phau. Ainsi, il affronte John Isner au 2ème tour sur le Chatrier. Pour la plus belle victoire de la carrière de PHM. Un combat d’anthologie remporté 18-16 au 5ème set après 5h40 de jeu. Tout simplement fabuleux. L’ange s’est envolé.

Bref, PHM nous a fait vivre des grandes émotions. Avec dévotion, gentillesse et humilité. Même s’il n’a pas toujours été en réussite lors de ces grands matchs, j’espère qu’on se souviendra de lui longtemps. Car c’est un exemple, un vrai. Joyeux anniversaire Paulo.