Las Vegas, du show pendant 10 jours, des rookies surmotivés, des nouvelles têtes, les équipes qui tentent des trucs à l’approche de la nouvelle saison régulière, c’est ça la Summer League.

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle.

La NBA Summer League est une compétition qui se tient, comme tu l’auras compris, au début de l’été et qui est l’occasion pour les équipes NBA de tester leurs rookies, leurs jeunes joueurs et également des joueurs potentiellement « signables ».

Il y a véritablement 3 compétitions. Les deux premières d’Orlando et Utah sont nazes, tout le monde s’en fout. Ce qui intéresse les gens, c’est celle de Las Vegas qui s’est tenue du 7 au 17 juillet.

23 équipes NBA y ont participé. Par exemple, il n’y avait pas les New York Knicks qui ont joué la compétition d’Orlando appelée la Orlando Pro Summer League. Ils ont été plus occupés par le cas Carmelo Anthony que par cette compétition, en témoignent leurs 4 défaites en 4 matchs.

Résultat des courses cette année : les Lakers ont remporté la Summer League pour le plus grand plaisir de Magic Johnson, le meilleur meneur de l’histoire et président des opérations basket de la franchise pour cette nouvelle saison. Et pour couronner le tout, c’est Lonzo Ball, le rookie star des Lakers, qui a remporté le trophée de MVP du tournoi malgré le fait qu’il n’ait pu jouer la finale pour cause de blessure. 2 triples-doubles ; 16,3 points ; 9,3 passes et 7,7 rebonds de moyenne, du solide. Petit problème, sa très moyenne réussite au shoot avec moins de 40%. Mais ça se travaille. Il a le sens du jeu, de la passe et ça tu l’as ou tu l’as pas. Il va être très très fort et les Lakers peuvent être vraiment intéressants à moyen terme.