Plus que 4 teams. On va pas mentir qu’on n’a pas beaucoup tremblé pour ces demies de conférence. Que des branlées. Emballées, elles sont pesées. Eh mercé. C’est maintenant que commence la saison NBA. Un choc de titans à l’ouest, des retrouvailles entre vieux copains à l’est, que demande le peuple ? Ah bah oui, il demande les pronos du Vestiaire du Sport. Les voilà, peuple, nourris toi. 

CONFERENCE OUEST : La terre va trembler 

(1) HOUSTON vs GOLDEN STATE (2)

Résultat des demi-finales : Houston 4-1 Utah // Golden State 4-1 New Orleans

Saison régulière : 2-1 Houston

C’était évidemment attendu. Le Jazz a bien failli nous surprendre en allant gagner le Game 2 au Toyota Center de Houston. Mais c’était sans compter la révolte des texans à Salt Lake City qui ont été tous simplement impériaux. Pour finalement terminer le job à la maison avec un immense Chris Paul qui est rentré dans l’histoire (40 points, 10 rebonds, 0 turnover sur le Game 5) pour s’offrir ENFIN sa première finale de conférence.

Quant aux Warriors, ils ont enregistré le retour de leur âme Steph Curry au Game 2 et même s’ils en ont laissé un en Louisiane, ils ont été les plus costauds emmenés par un Draymond Green de gala, en triple-double sur la série, une première dans l’histoire de la franchise.

Que dire de ce duel ? On a la meilleure équipe de la Ligue qui a réalisé le meilleur bilan de son histoire et emmenée par le futur MVP vs les champions en titre, composés de 4 All-Stars et qui ont perdu une seule série de playoffs sur les 4 dernières années. Deux attaques en folie, des snipers dans tous les coins, et des défenses qui se durcissent à mesure que les choses sérieuses approchent. Ca va vraiment sentir le souffre entre ces deux superteams. Les clés ? Le duel de meneurs entre Harden et Curry : qui va le mieux supporter la pression ? Le secteur intérieur : est-ce que Draymond Green va pouvoir se charger d’un client comme Clint Capela et contenir les caviars de Chris Paul à son attention ? L’adresse extérieure : pour deux équipes qui dépendent autant de leurs snipers, c’est évident que ce secteur du jeu aura une importance toute particulière.

Malgré l’avantage du terrain pour les texans, la rédaction privilégie la piste californienne.

Avis de la rédaction -> Paul : 4-3 Golden State / Alex : 4-2 Golden State

CONFERENCE EST : LeBron vs Celtics Acte 31

(2) BOSTON vs CLEVELAND (4)

Résultat des demi-finales : Boston 4-1 Philadelphie // Cleveland 4-0 Toronto

Saison régulière : 2-1 Cleveland

Boston a cassé le Process. Sous la houlette de Brad Stevens –qui n’a scandaleusement reçu aucun vote pour le titre de Coach of The Year-, les Celtics ont montré un collectif impressionnant pour venir à bout des belles individualités de Philadelphie. Et pas grand monde n’avait mis une pièce sur eux, pas même le Vestiaire du Sport. Alors, bravo à eux.

Alors, que dire des Cavs ? Que dire de LeBron James ? Pour la troisième année consécutive, il a martyrisé les Dinos avec une insolence absolument déconcertante. Des perfs à plus de 40 pions, un buzzer beater de l’espace au Game 3. Malgré une saison régulière historique ponctuée par la 1ère place à l’Est, c’est encore une saison de perdue pour Toronto, dixit Kyle Lowry. Il va falloir faire un truc les gars, vraiment.

On vous avoue qu’elle nous excite plutôt pas mal cette finale de conférence. Ca nous rappelle quelques souvenirs d’une opposition légendaire entre Paul Pierce et le King remportée par le retraité. Mais aussi celle de l’année dernière aisément remportée par les Cavs. On est juste frustré de ne pas voir Kyrie sur le terrain pour les retrouvailles avec son ancienne maison. Mais ça va être tant physique que cérébral. Ca va être clairement LeBron vs Brad Stevens, parce que c’est pas grâce aux systèmes du petit Lue que Cleveland s’en sortira. Les soldats du King et en premier chef, Kevin Love, devront aussi mettre dedans pour ne pas subir la loi des lutins verts. Une finale de conf’ face à James, c’est peut-être un peu trop pour des minots comme Tatum ou Brown. En tout cas, ils seront testés et mis à l’épreuve. Peut-être que l’avantage du terrain pourra aider les C’s mais on a bien vu que ça ne faisait absolument pas peur aux Cavs.

Avis de la rédaction -> Paul : 4-2 Cleveland / Alex : 4-2 Cleveland