On y est !! La saison régulière est terminée. On passe aux choses sérieuses avec nos petits play-offs d’amour qui débutent samedi soir. Les premiers play-offs sans LeBron depuis 2005. Il faut avouer que ça fait bizarre mais il y aura 13 milliards d’autres raisons de vous faire rêver, je vous le promets. 

CONFÉRENCE OUEST

(1) Golden State Warriors vs (8) Los Angeles Clippers

Bilan saison régulière : 3-1 Warriors

Bon, pour les Warriors, cette saison a été plus compliquée que prévu, on va pas se le cacher. Un niveau de jeu très irrégulier, beaucoup de défaites à l’Oracle Arena, de gros problèmes de vestiaire avec le conflit de bac à sable KD vs Draymond. Il a aussi fallu intégrer l’ours DeMarcus Cousins au collectif. En attendant, l’essentiel est là : la 1ère place à l’Ouest, et cette sensation que dès que les choses sérieuses vont commencer, il va être très difficile d’aller les chercher. Bémol (en si ou en ré comme tu veux) : ils n’ont, cette saison, pas le meilleur bilan de la Ligue. Bucks et Raptors ont fait mieux. Donc, en cas de finale NBA contre l’une de ces deux franchises, les californiens n’auront pas l’avantage du terrain. A suivre…

Les Clippers, c’est un peu la surprise du chef cette année. Blake Griffin qui s’en va, un collectif très largement remanié suite à la trade period avec notamment le départ de leur meilleur joueur de l’époque, Tobias Harris, vers les Sixers. Mais, les Clips, emmenés par un Lou Williams étincelant, qui sera sans aucun doute une fois de plus élu 6ème homme de l’année, ont fait le taf pour montrer que, malgré l’arrivée de LeBron chez les Lakers, ils restent la meilleur équipe de la cité des Anges. Rien que pour ça, chapeau bas à vous et à ce bon vieux Lou.

Malheureusement, je pense que ce rêve éveillé va brusquement prendre fin face aux Warriors. Les Clippers n’ont pas les armes pour embêter Golden State. Leur seul motif d’espoir : la blessure à la cheville de Stephen Curry mardi soir. On ne sait pas s’il sera indisponible pour le début de la série. Quoiqu’il en soit, ça risque d’être très très compliqué.

Mon prono : 4-0 Warriors

(2) Denver Nuggets vs (7) San Antonio Spurs

Bilan saison régulière : 2-2

Il faut avouer que les Nuggets de poulaga, on les attendait pas du tout là. Ils auraient même pu piquer le trône aux doubles champions en titre que ça n’aurait pas été scandaleux pour un sou. Un bon petit collectif autour de Nikola Jokic s’est créé. Et ça donne un sacrément bon bilan de 54 victoires pour 28 défaites. Qui aurait parié sur une 2ème place des Nuggets ? Personne, pas un rat.

Et nos vieux Spurs, ils ne sont pas morts. J’avoue que je ne donnais pas cher de leur peau avant le début de la saison. Mais, ils ont eu le mérite de s’accrocher, LaMarcus Aldridge et DeMar Derozan en figures de proue, malgré ce qu’on appelait la fin de cycle de la grande ère des texans. Il faut saluer le boulot incroyable de coach Pop qui va devenir très vite le coach le plus victorieux de l’histoire malgré ses pétages de plomb, comme il y a une semaine où il s’est fait exclure après… 63 secondes de jeu. 22èmes play-offs consécutifs. C’est MON-STRU-EUX.

Celui-là, il est pas évident à analyser. Autant les Nuggets ont été très réguliers et costauds cette saison, autant je trouve que c’est quand même une équipe bonne à prendre, beaucoup plus que des Warriors ou des Rockets. A l’image des confrontations en saison régulière, la série peut être vraiment très serrée. Et il faudra surveiller de très près le match-up Aldridge-Jokic.

Mon prono : 4-3 Nuggets

(3) Portland TrailBlazers vs (6) Oklahoma City Thunder

Bilan saison régulière : 4-0 OKC

Portland est là, fidèle au rendez-vous avec toujours les mêmes fulgurances et les mêmes défauts. Un Damian Lillard exceptionnel qui continue à prouver, saison après saison, qu’il est l’un des meilleurs joueurs de la Ligue. Mais une absence qui va faire mal, très mal, celle de Jusuf Nurkic, le pompier de service chez les Blazers.

La saison d’OKC a été très bizarre. Il y a d’abord eu du pas bon avec une entente offensive délicate, un Westbrook en extrême délicatesse avec son shoot, une défense aux abonnés absents. Puis du très bon quand le secteur défensif s’est mis en place avec Steven Adams aux manettes. Un duo offensif Paul George – Russel Westbrook qui envoyait du bois avec un PG scoreur et un Marsu en homme à tout faire, en témoigne sa 3ème saison consécutive en triple-double de moyenne. Mais récemment, tout s’est gâté et la confiance en a pris un coup.

Le bilan de la saison régulière est assez frappant. OKC sait comment jouer Portland. Et je ne pense pas que cette tendance puisse s’inverser, d’autant plus sans Nurkic. Je pense qu’OKC va se régler. Le Thunder a un tel potentiel et est, je pense, l’une des deux franchises qui peut emmerder les Warriors. Et tout ça sans leur meilleur défenseur, Andre Roberson, blessé depuis le début de la saison, et qui ne fera pas son retour pour la post-season.

Mon prono : 4-2 OKC

(4) Houston Rockets vs (5) Utah Jazz

Bilan saison régulière : 2-2 (deux derniers pour les Rockets)

Les Rockets, les Rockets, les Rockets. Quelle histoire cet exercice 2018-2019. Un début de saison catastrophique qui a duré assez longtemps. Et puis, James Harden a pris feu quand le bateau coulait. Chris Paul et Clint Capela out, le barbu a récupéré les clefs du camion pour le conduire comme une Ferrari. 32 matchs consécutifs à +30 points. 2ème plus longue série de l’histoire derrière le grand Wilt. Une moyenne de plus de 36 points par match. Un ours. Et la suite de la saison des Rockets s’en est fait ressentir. Tout le monde est là pour la post-season, je pense que ça peut faire très mal. Il va y avoir du tir de chez le voisin, en veux-tu en voilà.

Pour le Jazz, ça n’avait pas très bien commencé non plus. Puis le collectif a commencé à se régler, le fait que le groupe ait très peu changé a beaucoup aidé. Et les grosses têtes de cette équipe sont sorties de leur boite, avec Mitchell au scoring et notre Rudy national en défense. Utah est une équipe vraiment vraiment intéressante mais aussi limitée en terme de flamboyance. Il manque une superstar dans cette équipe capable de prendre le contrôle avec brio de A à Z.

Cette série est loin d’être évidente à aborder pour les Rockets mais je pense que si tout se met en place, ils devraient quand même croquer le Jazz sans trop puiser.  Le rôle de Rudy sera déterminant pour essayer de contenir la folie offensive des texans. Même si, quand ils se mettent à artiller et envoyer plus de 25 tirs de chez le voisin par match, tout Rudy qu’il est, il n’y pourra pas grand chose.

Mon prono : 4-1 Rockets

CONFÉRENCE EST

(1) Milwaukee Bucks vs (8) Detroit Pistons

Bilan saison régulière : 4-0 Bucks 

La meilleure équipe de la Ligue est à l’Est. Et oui mesdames et messieurs, Milwaukee a le meilleur bilan de la Ligue. 60 victoires. Oui oui 60 victoires. Alors ok je les voyais bien jouer cette année mais certainement pas aussi haut. Ils dégagent une impression de force et de puissance assez hallucinante. Giannis a encore pris une autre dimension cette saison et le combat pour le titre de MVP avec James Harden sera féroce. Tu rajoutes un Middleton All-Star, un Bledsoe, un zeste de Mirotic, un pincée de Brogdan ou encore 4 cuillières à soupe d’Ilyasova, et tu obtiens une équipe qui va être très très dangereuse. S’ils ne vont pas en finale NBA, ce sera un échec.

En face, les Pistons peuvent souffler. Ils y sont. L’essentiel est assuré. Ce fut indécis jusqu’au dernier match. Mais que ce fut dur. Un bilan tout juste à l’équilibre. Des gros trous d’air. Heureusement que Blake Griffin a été là pour sauver les meubles.

Il y a moyen que cette série soit une véritable boucherie. Au mieux, les Pistons peuvent aller chercher un match au combat. Mais pas plus. Les Bucks sont trop forts pour eux.

Mon prono : 4-1 Bucks

(2) Toronto Raptors vs (7) Orlando Magic

Bilan saison régulière : 2-2

Les Raptors ont bien changé depuis l’année dernière et vont aborder les playoffs dans un état d’esprit complètement différent. Exit DeMar Derozan qui choke dès que ça devient chaud, exit Dwane Casey. Welcome to Kawhi le robot au sang gelé et Nick Nurse. Et une donnée très intéressante pour nos amis canadiens. LeBron n’est plus là pour les martyriser. Et dans la tête, ça change quand même beaucoup de choses. En tout cas, même s’ils ont cédé leur fauteuil de leader de la conférence, les Raptors ont réalisé une superbe saison et un autre résultat qu’une finale NBA serait un échec pour eux.

En face, il y a le Magic de notre Evan national. Un Magic qu’on n’attendait pas là pour être parfaitement honnête. Et qui nous a surpris. Le duo d’amis Vucevic-Fournier fonctionne très bien et c’est avec beaucoup de plaisir qu’on retrouve « l’autre » franchise floridienne en post-season, 7 ans après la dernière participation.

Même si le bilan de la saison est à l’équilibre et même si j’adore ce que fait Evan, je ne pense pas que le Magic pèsera très lourd dans cette opposition. En face, c’est quand même très très solide et comme je le disais Kawhi c’est pas DeMar en playoffs.

Mon prono : 4-1 Raptors

(3) Philadelphia Sixers vs (6) Brooklyn Nets

Bilan saison régulière : 2-2

Les Sixers ou la superteam en formation. Débutant la saison avec son duo Embiid-Simmons, Philadelphie s’est étoffé en ajoutant Jimmy Butler et Tobias Harris pour se constituer un petit Big 4 des familles avec en plus JJ Reddick. Plutôt du lourd sur le papier. En pratique, ça a été un poil plus compliqué. Mais ces mecs-là adorent l’odeur du sang et cette ville attend de connaitre de nouveau le grand frisson. Et franchement, il faut aller chercher les finales NBA. Comme pour les Bucks et les Raptors, une élimination avant les finales serait un échec.

Les Nets, c’est une des belles histoires de la saison. On n’attendait pas grand chose de leur part mais bordel qu’est-ce qu’ils ont été séduisants. D’abord, un énorme coup de chapeau à D’Angelo Russell qui a fait fermer quelques bouches, notamment du côté de Los Angeles. Quelle saison, consacrée par une nomination pour le All-Star Game amplement méritée. Il y a eu la terrible histoire Caris LeVert avec son effroyable blessure, mais qui est revenu beaucoup plus vite que prévu. Et la révélation Spencer DinWiddie. Cette équipe fait vraiment kiffer.

On va assister à une magnifique série à n’en pas douter. Personnellement, c’est une des affiches qui m’excite le plus. Avec normalement une supériorité assez nette des Sixers qui, s’ils accélèrent le rythme, ont une profondeur de roster bien plus importante et plus de joueurs dangereux qui devraient leur permettre de passer et d’aller chercher un énorme duel face aux Raptors au tour suivant.

Mon prono : 4-2 Sixers 

(4) Boston Celtics vs (5) Indiana Pacers

Bilan saison régulière : 3-1 Celtics 

Que ce fut galère pour les Celtics cette saison. Pas la saison la plus tranquille de tous les temps. Une irrégularité assez dingue. Des prises de parole négatives dans la presse. Et tu rajoutes à ça la blessure de Marcus Smart qui sera absent pour les deux premiers tours (s’il y a). Boston visait beaucoup mieux au début de saison. Mais le collectif n’a pas suivi. Gordon Hayward ne s’est toujours complètement remis de sa blessure et balance des perfs par très faible intermittence. Jayson Tatum n’a pas confirmé au niveau où on l’attendait. Mais on sait bien qu’en post-season, tout change.

Les Pacers se sont accrochés, ont été drôlement séduisants mais ont vu leur saison prendre un douloureux tournant quand Victor Oladipo, leur joueur star, se pète le genou droit. Fin de saison pour Dipo et sacré coup derrière la casquette pour les Pacers. Mais tels des soldats, ils se sont arrachés pour gagner leur ticket.

Avec Oladipo, on aurait pu assister à une sacrée série de playoffs. Mais malgré les qualités des Bogdanovic, Sabonis, Turner et j’en passe, je pense sincèrement que ça sera trop court. En fait, ce ne seront pas les Pacers les ennemis des Celtics, ce seront les Celtics eux-mêmes.

Mon prono : 4-2 Celtics