Hier, c’était une des plus belles soirées de l’année sur la planète NBA. 6 affiches de gala, les meilleures équipes de la ligue, des joueurs morts de faim qui ont vu le foie gras leur passer sous le nez, et les deux derniers champions NBA l’un contre l’autre dans l’une des salles les plus bouillantes du pays. Que demande le peuple ? Le Vestiaire du Sport a suivi ça de près entre deux pintades, et vous sert le résumé sur son traditionnel plateau d’argent. 

New York 98 – 105 Philadelphie

Au Madison Square Garden se rencontraient deux équipes aux trajectoires opposées. Des Knicks en pleine confiance dans les 8 premiers à l’Est contre des Sixers qui venaient de perdre 9 de leurs 10 derniers matchs. Mais voilà, Joel Embiid, absent lors des derniers matchs de son équipe, était de retour pour ce match de la hype. Et ça change tout. Ses 25 points, 16 rebonds et 3 contres ont fait beaucoup de mal à New York. Mais en face, il y avait un OVNI en la personne d’Enes Kanter. Le pivot de Knicks a compilé 31 points et capté 22 rebonds. Oui 22 rebonds, le mec était scotché au plafond du MSG. Et il a permis aux locaux de rester longtemps au contact de Philly. Mais malheureusement Jojo était mieux entouré avec notamment un JJ Reddick à 24 points et 60% de réussite. Résultat des courses : les Sixers s’imposent et reprennent leur marche en avant après une longue série noire.

Golden State 99 – 92 Cleveland

C’était l’affiche la plus attendue de la soirée. Les triples finalistes NBA en titre qui se retrouvaient. Sans Stephen Curry, toujours blessé à la cheville. Mais quand même. Concernant le match, disputé à midi heure californienne rappelons le, il a été clairement décevant. Malgré une haute intensité, il y a eu beaucoup beaucoup de déchets et il a plu des briques sur Oakland. Et c’est finalement la défense des Warriors qui a eu le dernier mot. On peut regretter une dernière très mauvaise décision arbitrale sur une action de LeBron James à moins de 30 secondes de la fin alors que les Cavs n’étaient menés que de 3 points. Une faute non sifflée de KD venait condamner tout espoir des soldats de l’Ohio. Mais qu’importe, Cleveland ne méritait pas de gagner avec une réussite au shoot à 31,8%. Draymond Green nous a sortis un petit triple double comme il les aime à 12, 12, 11. De son côté, LeBron n’a jamais vraiment été dans le coup avec 20 petits points et 7 ballons perdus. Un King bien muselé par Durant et Green, qui confirment qu’ils font vraiment partie des tous meilleurs défenseurs de la Ligue. Les deux équipes se retrouveront mi-janvier pour le Martin Luther King Day, cette fois à Cleveland.

Boston 103 – 111 Washington

Les Celtics sont clairement en train de flancher depuis quelques matchs. Après un début de saison exceptionnel et une série -record NBA cette saison- de 16 victoires consécutives, Boston tâtonne malgré les bonnes performances de son nouveau leader, Kyrie Irving. Hier soir, les C’s ont chuté face à de très bons Wizards, emmenés par l’une des meilleures bases arrières de la ligue, Wall-Beal. On rajoute à ça quatre autres joueurs à plus de 10 points et le tour est joué. Côté lutins verts, Kyrie a sorti la tête de l’eau avec 20 points mais les 17 turnovers leur ont clairement coûté le match. Et événement important, Boston n’est plus 1er à l’Est. C’est Toronto qui vient s’installer sur le trône. C’est Drake qui doit être content.

OKC 112 – 107 Houston

On en a parlé avant-hier, OKC va beaucoup mieux alors que Houston restait sur 2 défaites consécutives. Et comme tout est affaire de confiance en NBA, on sentait bien les lieutenants de Marsu prêts à bouffer les texans à la place du foie gras. Et ils ne nous ont pas déçus. Un Big Three à 75 points et plus de 50% au shoot. Un Steven Adams en double double à 15 points 10 rebonds. Et ça nous fait une équipe d’OKC qui bat l’ex-meilleur team de la Ligue. Malgré les 29 pions et 14 caviars du Barbu, Houston, une fois de plus, paie l’absence de Chris Paul. Les Rockets sont maintenant à 7 défaites. OKC remonte à la 5ème place à l’Ouest.

Lakers 104 – 121 Minnesota

Bon là, on va pas se mentir. Il était 4 du mat’. Pas encore digéré totalement les repas de Noël. J’ai flanché. Malgré les paillettes du Staples Center, quand t’es en alerte depuis 18h, c’est complicado. J’suis pas venu là pour souffrir okay ? L’idée c’est que petit Lonzo est blessé à l’épaule et va passer un IRM. Le collectif des Wolves est bien plus solide. Kuzma nous a encore sortis un match à plus de 30 points. Les Lakers paument et plus ça avance, plus on se dit qu’ils n’arriveront jamais à être playoffables (12ème place à l’Ouest avec 11 victoires pour 21 défaites). Alors que Minnesota est 4ème à l’Ouest avec un excellent bilan de 21-13.