Cette nuit du 22 au 23 novembre 2017 pouvait s’annoncer comme n’importe quelle autre. Mais, on a eu droit à beaucoup beaucoup de spectacle un peu partout dans le pays. Parmi les 14 matchs disputés, on va surtout s’intéresser à ce qu’il s’est passé à Oklahoma, Cleveland, et Miami. Ces villes-là ont vibré. Le Vestiaire du Sport vous explique tout de suite pourquoi. 

Cleveland 119 – 109 Brooklyn

A priori, on s’attendait à une grosse boucherie entre un Cleveland retrouvé qui restait sur 5 victoires de rang et un Brooklyn meurtri depuis la blessure de D’Angelo Russell. Que nenni ! Ce match a été une vraie galère pour les Cavs. Pendant trois quart-temps, Cleveland a balbutié son basket et les Nets se sont accrochés. Mais, dans un match de basket, il y a 4 quart-temps. Et hier, dans l’Ohio, il y en a un qui a pris feu dans ce dernier quart-temps. C’est LeBron James. 23 points avec une réussite insolente. Pour culminer à 33 unités. Un dernier acte stratosphérique. Pénétrations, lancers-francs, 3 points. Tout y était. Le King a montré les muscles. Cleveland enchaîne avec un 6ème succès consécutif.

Miami 104 – 98 Boston

Et oui, et oui, et oui, Boston a perdu un match de basket. Après 16 victoires consécutives, les Celtics ont fini par chuter à South Beach. Le Heat, pas très inspiré en ce début de saison, a su serrer les dents et conclure. Les floridiens ont mené tout le match mais que la fin fut laborieuse. En même temps, normal de se poser des questions et de se manger le cerveau face à une équipe autant en confiance. Dragic et Waiters ont été particulièrement en vue avec 53 points à eux deux. En face, Kiri a surnagé mais ses soldats n’ont pas suivi, à l’image du Big Al, limité à 30% au shoot. Les C’s sont à 16-3.

OKC 108 – 91 Golden State

Et le meilleur pour la fin. Celui-là, on l’attendait et dans notre débrief de la semaine, on l’avait entouré avec le marqueur. Et on n’a vraiment pas été déçu. Une intensité branquignole dès le début à la Chesapeake Arena d’Oklahoma. Des supporters qui n’ont toujours pas pardonné à Kevin Durant d’avoir rejoint l’ennemi californien. Et ce match dans le match entre Westbrook et KD. Bilan des courses : notre marsu, MVP en titre, a roulé sur le match. Une performance XXL pour Westbrook avec 34 points, 10 rebonds et 9 passes. Pas de triple double certes mais un vrai match de patron. Des affrontements verbaux mythiques avec KD. Plusieurs enflammages du public. Tout y était. Et les deux autres membres du Big Three l’ont parfaitement épaulé avec 22 points pour Melo et 20 unités pour Paul George. Soirée de rêve à Oklahoma.