C’est ti-par Gaspard. On y est. Une nouvelle saison de NBA va débuter. Et la Ligue est plus ouverte que jamais. Aucun ultra-favori et beaucoup d’équipes excitantes sur le papier, surtout de ce côté des Etats-Unis. On se fait les Top de l’Ouest. 

#4 Golden State Warriors

Là, ça va être intéressant. Le statut des Warriors n’est plus du tout le même. Après 5 NBA Finals consécutives et 3 titres, les Dubs ne sont plus les grandissimes favoris de leur conférence.

3 raisons majeures :

  • KD, certainement le meilleur joueur de l’équipe lors de ses 3 saisons à Oakland, a fait ses valises direction Brooklyn. Donc, de facto, quand tu perds ton meilleur joueur, il y a quand même de grandes chances pour que ton équipe aille un peu moins bien. Mais les Warriors ont réussi à gagner 73 matchs en saison régulière et gagner une bague sans le Snake vous me direz. Mais attendez, j’ai évoqué 3 raisons.
  • Klay Thompson va devoir se remettre d’une blessure gravissime. On se souvient, l’autre frère Splash, Patrick dans Bob l’Eponge, s’était fait les croisés lors du Game 6 des dernières Finals. Et on sait à quel point ces blessures sont compliquées à gérer et à quel point la rééducation est longue. On ne sait pas vraiment quand Klay va pouvoir faire son retour mais quand tu joues au moins les 2/3 de la saison régulière sans un de tes joueurs Klay, c’est jamais évident.
  • Et aussi, parce que ça s’est sérieusement densifié du côté des concurrents comme nous allons le voir.

Mais il y a quand même des bonnes nouvelles dans tout ça.

  • Steph Curry est là et je sens quelque chose de grand. J’en reparle dans quelques minutes.
  • Draymond Green est toujours al et à son meilleur niveau, il peut emmener les Warriors très loin.
  • Le management des Warriors a quand même réussi à gratter un sacré morceau en échange de KD en la personne de D’Angelo Russell. Même si on ne sait pas comment va se passer l’adaptation, ni même s’il va jouer toute la saison du côté de San Francisco, tu te récupères quand-même un gars qui était All-Star l’an dernier et qui peut former l’un des duos les plus inarrêtables de la Ligue avec petit Steph.

Nouvelle salle pour une nouvelle vie. Les Warriors déménagent dans le flambant neuf Chase Center. Adios Oakland, Welcome SF.

Mon Prono

4èmes à l’Ouest : 50v-32d

7 victoires de moins que l’an dernier mais la barre des 50 sérieusement atteignable néanmoins.

#3 Los Angeles Lakers

Après le fiasco de l’an dernier, l’année de gloire ?

En tout cas, les cartes ont largement été redistribués.

LeBron s’est enfin vu offrir ce qu’il désirait plus que tout : un autre All-Star digne de ce nom. Et quel All-Star, Anthony Davis, un des gars les plus dominants de la Ligue et dans le Top 5 des meilleurs joueurs lorsqu’il est au top physiquement. Qui défend très bien. Et ça c’est important tant on sait que les Lakers ont connu des trous d’air la saison dernière dans ce secteur.

Pour se l’offrir, les Lakers ont notamment dû se séparer de deux de leurs jeunes loups les plus prometteurs : Lonzo Ball et Brandon Ingram. Mais plus de temps à perdre, l’objectif est clair : permettre à LeBron de remporter une 4ème bague avant qu’il ne soit trop tard. Et à l’aube de son 35ème anniversaire, les occasions ne seront pas légion.

Les Angelinos ont bien failli se constituer le plus puissant Big 3 de la Ligue. En effet, il s’en est fallu d’un rien pour que Kawhi Leonard, tout fraichement titré du côté du Canada, signe avec les Jaunes et Violet. Pour se consoler, les Lakers pourront toujours se dire qu’ils ont réussi à conserver Kyle Kuzma qui a un énorme potentiel.

Et ce que je trouve assez intéressant, c’est la ribambelle de renforts d’expérience qui vient entourer ce duo. Outre les prolongations de Rondo, KCP et le grand JaVale, les Lakers ont enregistré les précieuses arrivées de Danny Green –très bon coup-, Avery Bradley –excellent défenseur-, Jarde Dudley et Dwight Howard –qui peut sortir de sa boite comme par magie et qui aura à cœur de faire oublier son premier passage dans la cité des Anges-.

L’effectif est beaucoup plus complet que la saison dernière. Mais il y aura nécessairement une période de transition. Il ne faut pas oublier qu’on va voir un tout nouveau binôme à la tête du coaching : Franck Vogel assisté de Jason Kidd. Est-ce que la mayo va prendre ? A voir. En attendant, cette équipe est excitante. Les fans des Lakers attendent depuis maintenant 7-8 ans de revivre quelque chose d’excitant. Les ingrédients sont là. Il faut maintenant mettre de l’amour dans la cuisine. Mais étant d’un naturel très optimiste et ayant un faible volontairement non masqué pour le King, j’y crois.

Mon Prono

3èmes à l’Ouest : 52v-30d

Une sacrée progression par rapport à la saison dernière.

#2 Houston Rockets

Cette équipe m’excite vraiment. Ce duo Harden-Westbrook peut juste être stratosphérique. Quand on voit le mal qu’a pu faire the Beard en solo orsqu’il a pris feu la saison dernière avec sa série de matchs hallucinante, le voir s’associer à un autre MVP fait froid dans le dos. Parce que là, je peux vous dire que ça aura une autre gueule qu’avec Chris Paul. Là, tu vas avoir 2 mecs qui se kiffent –on rappelle que l’ambiance entre Harden et CP3 était absolument épouvantable– qui vont vouloir tout défoncer ensemble et enfin aller chercher cette bague qui manque tant à leur palmarès.

En plus de ça, tu as de la continuité avec très peu de départs et un 5 Majeur quasi identique avec les indispensables présences de Gordon, PJ Tucker et aussi et surtout Clint Capela. Cette équipe fait peur et, si tout se met en place, peut devenir une machine infernale.

Les départs de Trevor Ariza et M’Bah a Moute avaient fait très mal au secteur défensif texan la saison dernière. Cette fois-ci, Mike d’Antoni a pris ses précautions en engageant 2 bons soldats avec Tyson Chandler et Thabo Sefolosha.

Mais bon, bien évidemment que tout dépendra de l’alchimie entre Jean-Michel Triple Double et le meilleur cuisinier de la Ligue. Et le potentiel est totalement infini. C’est ce que je mets en avant ici.

Mon Prono

2èmes à l’Ouest : 55v-27d

2 petites victoires de plus que la saison dernière mais avec une fin de saison tellement réussie qu’il sera permis de rêver à l’aube de la post-season.

#1 Los Angeles Clippers

Les Clippers sont ceux qui ont frappé le plus fort cet été. En même temps, quand tu récupères Kawhi Leonard, champion en titre et double MVP des Finals, accompagné de Paul George, tu peux te pavaner avec un cigare à la bouche sur Hollywood Boulevard.

Deux arrivées exceptionnelles qui viennent compléter un effectif de guerriers qui avaient réussi à mener la vie dure aux Warriors lors du premier tour des playoffs malgré les difficiles départs de CP3 et Blake Griffin.

Autant on sait que Kawhi va performer, j’ai très peu de doute là-dessus tant sa capacité d’adaptation aux Raptors a été exceptionnelle. Mais concernant Paul George, on peut émettre quelques doutes, d’autant plus que les pépins physiques du All-Star sont assez récurrents. Il va d’ailleurs manquer avec certitude les 10 premiers matchs de la saison régulière. En revanche, lorsqu’il est dans la zone, il est l’un des meilleurs joueurs de la Ligue à tel point qu’il a été, à un moment donné, au cours de la saison dernière, dans la discussion pour le titre de MVP aux côtés du Freak et du Barbu.

A côté, on a des mecs intéressants. Pat Beverley à la mène qui est le plus gros chien de la casse de la Ligue. Ivica Zubac et Montrezl Harrell au poste 5. JayMychal Green en 4. Le meilleur 6èmehomme de l’histoire avec Lou Williams. Et j’en passe et des pas mûres.

Il y a du talent, de la profondeur. Il manque néanmoins un meneur de ballon malgré tout le respect que l’on doit à Beverley. Et PG n’est pas le seul à être en délicatesse avec son corps. Kawhi ne peut pas s’envoyer 82 matchs comme ça. Il devra observer des périodes de repos pour éviter de se retaper une année blanche comme en 2017-2018. Donc il va vraiment falloir que la Second Unit performe bien et souvent.

Mon Prono

1ers à l’Ouest : 58v-24d

Juste en dessous des 60 victoires, à cause des périodes de repos des 2 stars. Mais ça reste 10 victoires de plus que la saison dernière !

Les oubliés : Utah Jazz et Denver Nuggets

Très honnêtement, ces deux franchises peuvent aussi finir dans le top 4. On a vu notamment à quel point les Chicken Nuggets étaient solides l’an dernier. Mais j’ai la flemme d’en parler. Il ne s’est pas passé grand chose de ouf à l’intersaison et ces équipes ne me transcendent pas.

Les Bonus de l’Ouest

  • Le MVP : Stephen Curry

Je sens venir le Curry version 2015-2016. Cette saison-là, la fameuse des 73 victoires, chef Curry avait été élu MVP à l’unanimité. 130 journalistes ont voté. Les 130 l’ont mis en 1èreplace. Ce qui n’était jamais arrivé dans l’histoire du sport. Un truc juste complètement hallucinant.

En même temps, le bonhomme avait fini la saison à plus de 30 points de moyenne avec plus de 45% de réussite à 3 points en te balançant 402 shoots primés sur l’ensemble de la saison –record absolu-.

C’était juste avant l’arrivée de Kevin Durant quand seul lui avait les clefs du camtar entre ses doigts de fée. Ce sera une nouvelle fois le cas cette saison.

Seul petit bémol : ceci avait été rendu possible notamment grâce au travail incroyable de Klay Thompson pour faciliter la vie de Stéphane. Or, Klay ne sera pas là jusqu’au All-Star break a minima. Et il va falloir trouver de nouveaux automatismes pour le double MVP. En espérant pour lui que D’Angelo pourra l’aider.

  • Le ROY : Zion Williamson

Le ROY de cette saison est dans la Conférence Ouest. Il faut vivre dans une grotte pour prétendre le contraire.

L’ancien de Duke a déjà commencé à montrer sa domination lors des matchs de pré-saison. Je pense qu’il peut faire très très mal et que les Pelicans peuvent de ce fait être intéressants à suivre cette saison. De là à en faire un candidat au titre ? Ne rêvons pas.