On est le 5 janvier 2020, ça fait plus de 2 mois que la saison NBA a débuté, les fêtes de Noël ont été digérées (ou pas), les années 10’s sont révolues, le King a été couronné, les top teams sont à leur place. Mais une terrible nouvelle est venue bousculer la planète NBA, la disparition de son ancien commissioner David Stern.

POINT CLASSEMENT DU MOIS : DE LA CONTINUITÉ

CONFÉRENCE OUEST

Le dernier –qui était d’ailleurs le premier– point classement date du 3 décembre dernier. J’avais mis en avant le top 6 qui selon moi allait pouvoir perdurer encore quelques semaines. Et beh je vais vous révéler un secret, ce top 6 c’est toujours le même. Il y a eu des petits changements de siège mais c’est très serré entre le spot 2 et 6. Seul le Thunder arrive un peu à tenir le rythme avec un bilan positif. En revanche, la bataille pour la dernière place de playoff risque d’être belle. Pour l’instant, à l’heure où je couche ces quelques mots sur ce papier numérique, ce sont les Blazers qui occupent ce dernier spot, avec quasiment le même bilan que les increvables Spurs.

Point classement au 5 janvier 2020

1-Lakers : 28v-7d (11v-4d depuis le 3 décembre)

Les Angelinos sont toujours en tête malgré un énorme trou d’air de 4 défaites consécutives. Bon après, c’était face aux Pacers sans AD, aux Bucks, aux Clippers (triste Christmas Game) et aux Nuggets sans tonton LeBron. Mais pas de panique à bord, plus de peur que de mal pour le King qui a su réenclencher avec notamment un magnifique triple-double pour commencer 2020.

2-Nuggets : 24v-11d (11v-7d depuis le 3 décembre)

Pas un mois extraordinaire pour les chicken mais ça suffit pour conserver ce statut de Flipper le dauphin. Mais qu’on se le dise tout de suite, les Nuggets peuvent finir 1ers, deuxièmes, ou quoi ou qu’est-ce, ils ne seront jamais champions NBA cette saison. C’est impossible. Après, il y a un truc sympa qui se passe à Denver, c’est le come back de Michael Porter Jr. Après une année blanche la saison dernière, le sophomore commence à sortir de sa boite. Son match, il y a quelques jours, face aux Pacers a été plutôt très costaud : 25 points en 23 minutes à 11/12 au shoot.

3-Rockets : 24v-11d (11v-5d depuis le 3 décembre)

Très chelou ces Rockets. Ils sont capables de paumer face aux Warriors lors du Christmas Game (pour leur défense, c’était de bons Warriors en face), en prendre 15 quelques jours plus tard face aux Pelicans, avant-derniers à l’Ouest, puis en coller 26 deux jours plus tard contre les Nuggets et enfin punir les Sixers. De toute façon, ça risque d’être sensiblement la même chose jusqu’à la fin de la saison et le vrai juge de paix sera la post-season. A noter les quelques rumeurs de trade qui ont circulé concernant Westbrook. C’est peut-être R, mais ce n’est jamais bon signe.

4-Clippers : 25v-12d (10v-6d depuis le 3 décembre)

Bon les Clips soufflent le chaud et le froid. Quand ils sont au taquet, ils sont injouables. Mais avec le load management toussa toussa, ils en laissent trainer par-ci par-là, d’autant plus que les autres franchises ont la dalle et veulent les écraser. Ils ont au moins le mérite d’être à 2-0 face aux Lakers. Intéressant en vue d’une éventuelle finale de conf.

5-Jazz : 23v-12d (11v-3d depuis le 3 décembre)

Elle est là la meilleure équipe de l’Ouest de ce mois de décembre. Le Jazz ou la force tranquille. Utah gagne les matchs qu’ils doivent gagner et se permettent même parfois des victoires XXL, comme face aux Clippers il y a quelques jours. 15 points – 14 rebonds de moyenne pour Rudy qui continue à très bien gérer le taf.

6-Mavs : 22v-13d (9v-7d en décembre)

Le mois de décembre a été assez étrange pour les texans. Déjà, parce que Luka Doncic, cheville tordue, a dû manquer 4 matchs. Et depuis sa reprise, Rick Carlisle le ménage un peu. Mais cette absence n’a pas empêché de valeureux Mavs d’aller chercher une victoire de prestige face aux Bucks. Mais à côté de ça, ils ont en perdu pas mal à l’arrache contre de grosses teams : Celtics, Heat, Raptors et Lakers. En attendant, ils sont toujours dans le bon wagon. Ils viennent d’en perdre une compliquée face aux Hornets en prolongation.

CONFÉRENCE EST

Même topo côté Atlantique. Le Top 6 n’a pas bougé d’un caillou. Juste un petit changement de siège. Et encore plus qu’à l’Ouest, je ne vois pas comment ce top 6 pourrait tomber. Pour info, les Pacers, 6èmes, ont 5 matchs d’avance sur les Nets, 7èmes. Un gouffre.

Point classement au 5 janvier 2020

1-Bucks : 32v-5d (14v-2d depuis le 3 décembre)

Bon, y’a pas à chier, la meilleure équipe de la Ligue, elle est là. Le bilan est quand même monstrueux. On part sur des bases à 70 victoires, c’est quand même complètement grotesque.

2-Celtics : 25v-8d (11v-3d depuis le 3 décembre)

Les C’s vont plutôt pas mal. C’est une affaire qui roule. Une équipe bien équilibrée avec une flopée de joueurs qui peuvent faire la différence. Très intéressant.

3-Heat : 25v-10d (11v-5d depuis le 3 décembre)

Le Heat c’est vraiment la belle surprise de ce début de saison. Ils sont complètement injouables à la maison à l’American Airlines Arena –seuls les Lakers ont réussi à s’imposer là-bas-. Avec notamment deux victoires à l’arrachée récemment face aux Pacers et Sixers avec des fins de match totalement folles. On va en reparler, ne vous inquiétez pas. En attendant, Miami fait sacrément kiffer et s’accroche à son podium. Malgré une dernière défaite compliquée lors du derby floridien face à Orlando avec la première gueulante poussée par Jimmy Butler.

4-Raptors : 24v-12d (9v-8d depuis le 3 décembre)

Là, il y a un premier fossé. Les Raptors ont baissé clairement de rythme. Heureusement que Spicy P. est là pour maintenir la barque. Mais on ne se fait pas d’illusion, les Raptors ne sont pas des candidats crédibles à leur propre succession.

5-Sixers : 23v-14d (8v-8d depuis le 3 décembre)

J’y comprends absolument quedal à ces Sixers. Ils ont l’un des 5 les plus monstrueux de la Ligue. Ils devraient talonner les Bucks. Et au lieu de ça, ils perdent des matchs à la con. A l’image de la terrible fin de match face au Heat. Deuxième teaser, je vous promets que je vous la mettrai pas à l’envers. Ben Simmons est nettement moins performant que la saison dernière. Embiid est solide mais on sent pas la rage. A voir ce que ça va devenir. Comme pour les Rockets, le juge de paix sera la post-season.

6-Pacers : 22v-14d (9v-7d depuis le 3 décembre)

Les Pacers continuent à faire leur petit bonhomme de chemin. Sans broncher. Une équipe bien sympa bien construite qui va bientôt pouvoir enregistrer le retour de son meilleur joueur, le All-Star Victor Oladipo. Ils se sont permis d’aller taper les Lakers juste avant l’arrivée du père Noël. Une équipe qui ne sera championne mais qui sera relou à se coltiner en premier tour de playoffs.

POINT JOUEURS DU MOIS : Anthony Davis entre dans la danse

Il y a 1 mois, j’avais parlé de la lutte à 4 pour le titre de MVP entre Giannis, LeBron, Doncic et Harden. Il y a en a un petit 5ème qui vient se joindre à la danse, c’est Monsieur l’Unibrow Anthony Davis. Le coéquipier du King est monstrueux et il vient de taper un sacré mois de décembre.

Stats d’Anthony Davis au 5 janvier

27,8 pts à 50,9% / 9,5 rebonds / 3,3 passes / 28,91 PER* / Bilan équipe : #1 OUEST

PER = Player Efficiency Rating, unité statistique prenant en compte toutes les stats positives et négatives et permettant de juger de l’efficacité statistique d’un joueur. Comme toute unité statistique, elle a ses limites mais elle reste un bon indicateur.

Stats de LeBron James au 5 janvier

25,1 pts à 48,7% / 7,7 rebonds / 11 passes / 26,24 PER / Bilan équipe : #1 OUEST

Toujours le meilleur passeur de la Ligue. Il y a eu une petite alerte à cause d’une blessure aux adducteurs. Mais tout a l’air d’être rentré dans l’ordre. Le King va bien.

Stats de Luka Doncic au 5 janvier

29,4 pts à 47% / 9,7 rebonds / 8,9 passes / 31,39 PER / Bilan équipe : #6 OUEST

Quelques matchs loupés à cause d’un petit bobo à la cheville. Mais c’est rentré dans l’ordre. Le nouveau all-around player à la LeBron James. Il est impressionnant. De là à décrocher le titre de MVP à la fin, je ne pense honnêtement pas.

Stats de James Harden au 5 janvier

38,4 pts à 46,3% / 6 rebonds / 7,6 passes / 32,44 PER / Bilan équipe : #3 OUEST

La machine à scorer. Il sera meilleur marqueur de la ligue une fois de plus, et de loin. Quand tout est en place, c’est juste complètement hallucinant. Pas besoin de se répéter. Il a d’ailleurs été élu joueur du mois de décembre à l’ouest par la NBA.

Stats de Giannis Antetokounmpo au 5 janvier

30,4 pts à 55,6% / 12,8 rebonds / 5,5 passes / 33,85 PER / Bilan équipe : #1 EST

Le grand favori à sa propre succession, il est là. Il a des stats irréelles, le meilleur PER, et tout ça dans la meilleure équipe de la Ligue qui est parti pour sa cogner une saison régulière à 70 victoires. Moi qui pensais qu’ils allaient baisser de rythme par rapport à la saison dernière, c’est tout l’inverse. Parce que Giannis progresse encore et il n’y a absolument aucune limite. Le LeBron des années 20’s, ce sera lui. Pour info, il a été élu joueur du mois de décembre à l’est par la NBA.

POINT ALL-STAR GAME : Luka, le Roi

Un premier état des lieux des votes pour le All-Star Game a été publié par la NBA. Et il reflète à peu près la réalité du terrain. Et ce sont Luka et Giannis qui sont en tête des votes pour le moment.

L’INSTANT CLUTCH DU MOIS

Ces images ne se commentent pas, elles se savourent.

LE CARNET NOIR DU MOIS

David Stern, ancien commissioner de la NBA de 1984 à 2014, est décédé. Un séisme dans le monde du basket et du sport en général tant il a changé le visage de la NBA.

Dream Team de 1992, globalisation et médiatisation de la NBA avec la tenue de matchs à l’étranger, création de la WNBA (NBA féminine), loterie de la Draft, encadrement de la free-agency, tout ça c’est lui. Un des plus grands patrons de l’histoire du sport.

LE KING DE LA DÉCENNIE

LeBron James a été élu athlète masculin de la décennie par l’Associated Press et a eu 35 piges il y a quelques jours. Il a aussi créé son club 33.000-9.000-9.000. Pour l’occasion, je lui ai modestement consacré quelques lignes.