On y est !! Enfin !! Après 4 mois d’attente interminables, la NBA va reprendre ses droits pour ne plus les perdre jusqu’à fin juin. On s’était quitté sur une boucherie ayant vu les invincibles Warriors écrabouiller de pâles Cavaliers. Une draft, une free-agency et une pré-saison plus tard, nous voilà pour un nouvel épisode. Tout aussi excitant que les précédents. La cible est la même, les prétendants évoluent. Tout d’abord, plongeons nous dans le monde sans pitié de la conférence Ouest. Les gros poissons y cohabitent. Mais tous ne survivront pas. Le Vestiaire du Sport te file sa mise à jour sur un plateau. Article accompagné d’un podcast pour mes amis qui préfèrent voir mon physique avantageux.

 LES FAVORIS

1- Golden State Warriors -> Projection : 66v – 16d

Nos amis californiens visent un three-peat. Pour se la jouer comme Kobe et Shaq version 2000-2002. Un 4ème titre en 5 ans. Et pour se donner les moyens de réussir cet exploit, les Warriors ont fait simple : tu gardes tes 4 All-Stars et t’en rajoutes un 5ème à un prix d’ami dans le seul secteur un peu friable de ton roster. Oui, vous avez bien compris, DeMarcus Cousins va rejoindre Oakland. A partir de quand, la question demeure encore sans réponse. On se souvient de la terrible blessure de DMC au tendon d’Achille. D’abord prévu pour janvier, son retour pourrait se faire beaucoup plus tôt que prévu. Et ce n’est pas pour ravir la concurrence. Golden State a construit une équipe de Playstation, une équipe invincible. Donc, évidemment, ils sont plus que favoris pour aller chercher le three-peat.

2- Houston Rockets -> Projection : 57v – 25d 

Houston a passé un vrai cap l’année dernière en finissant en tête de la conférence Ouest et en battant le record de victoires de la franchise. Mais la défaite au Game 7 en finale de conf’ face aux Warriors a fait très très mal. Et on se souvient à quel point l’absence de Chris Paul pour les Games 6 et 7 avait pesé lourd sur le destin de cette finale. Cette saison, Houston est, selon moi, moins fort que l’année dernière. En effet, les pertes de Trevor Ariza et Luc Mbah a Moute affaiblissent considérablement le secteur défensif de la franchise texane. Et on sait que ce n’est pas notre cher MVP James Harden qui va se coller à la tâche. Pour apporter quand même une bonne nouvelle, on peut noter l’arrivée d’un spécimen de taille en la personne de Carmelo Anthony. Après une saison calamiteuse, Melo aura certainement à coeur d’apporter sa contribution, qui peut faire du bien, même si elle doit se réaliser en sortie de banc. Bilan : Houston est moins fort et moins armé que la saison dernière pour aller taper les Warriors, mais Houston demeure la 2ème puissance à l’Ouest.

3- OKC Thunder -> Projection : 55v – 27d 

Sans transition bonjour. Le départ de Melo va faire du bien à OKC. Le scoring était trop éparpillé. Maintenant, on se recentre sur le Marsu et PG. On te colle Steven Adams et Andre Roberson en lieutenants. Et ça fait un bel équilibre. On se souvient à quel point l’absence du Rob avait pénalisé le Thunder en play-offs. Son retour va faire du bien. Pas sur la ligne des lancers évidemment, faut pas s’enflammer non plus. Très honnêtement, cette équipe est armée pour faire de grandes choses. L’arrivée de Schroder en back-up du Marsu va faire aussi beaucoup de bien. Un bon poil à gratter pour les deux de devant à partir des demies de conférence.

4- Los Angeles Lakers -> Projection : 49v – 33d 

Et oui, je prends le risque de les mettre dans le Top 4. Tout le monde ne partage pas cet avis. Cette franchise est un espèce de savant mélange entre l’asile psychiatrique et la garderie orchestré par Monseigneur LeBron James. D’un côté, tu te farcis Rajon Rondo, Michael Beasley, Lance Stephenson et Javale McGee. 4 bons branquignoles. Et de l’autre, t’as Brandon Ingram, Kyle Kuzma et Lonzo Ball. Et très franchement, je trouve ça ultra excitant. Ingram, c’est un KD en puissance. Kuzma a atteint un niveau qu’on ne soupçonnait pas la saison dernière. Et Lonzo a un tel QI basket et est un tel facilitateur de jeu (sans parler de son infâme shoot) que la combinaison avec LeBron peut être exceptionnelle. Il est clairement trop tôt pour parler de titre. Sans un autre All-Star, c’est quasiment mission impossible. La free-agency 2019 servira à ça. Mais cette saison, il s’agit de remettre les Lakers sur la carte des prétendants et de créer une vraie équipe de basket.

LES ÉQUIPES À SUIVRE

-Utah Jazz -> Projection : 46v – 36d 

Le Jazz, c’est la force tranquille qui va miser sur la continuité. J’ai été impressionné de la façon avec laquelle cette franchise s’est remise du départ de Gordon Hayward. Tu perds ton franchise player mais tu arrives quand même à aller chercher une demie de conf’ en venant à bout du Thunder. Chapeau. Et s’il y a bien deux bons hommes à féliciter, c’est bien Donovan Mitchell et Rudy Gobert. Le premier a été la plus grosse révélation de la dernière draft. 2ème du trophée de ROY et déjà patron offensif à Salt Lake City. Et notre Rudy d’amour, élu défenseur de l’année et nettoyeur de raquettes attitré. Tu ajoutes à ça Ingles avec son corps de serrurier à la retraite et un Ricky Rubio flamboyant et ça te fait une équipe comme le Jazz. Lutter pour le titre non, aller chercher une fois de plus les playoffs, tous les jours.

-Dallas Mavericks -> Projection : 40v – 42d

Alors, ça c’est mon petit coup de coeur. Je ne parierai pas la maison que je n’ai pas sur leur présence en play-offs. Mais je voulais parler de cette franchise. Dallas, à la manière des Sixers, est en train de se construire grâce à la draft. Dennis Smith Jr la saison dernière, Luka Doncic cette saison. Ce duo-là peut réellement être très impressionnant. Doncic est ultra favori pour être le nouveau ROY, il a mis l’Europe à genoux l’année dernière, et ça vaut plus que n’importe quelle perf d’un soir en NCAA. Grand Dirk veut poursuivre un an de plus pour encadrer les deux minots. Tu récupères DeAndre Jordan qui peut être un monstre dans la raquette. Et tu complètes avec un petit Harrison Barnes des familles. Et ça donne une équipe franchement sexy. Les Mavs peuvent rêver.

LES EQUIPES COUPS DURS 

-San Antonio Spurs -> Projection : 38v – 44d 

On est sur une bonne vieille fin de cycle coté Spurs. Exit les Duncan-Parker-Ginobili-Leonard. Il faut reconstruire autour du nouveau franchise player LaMarcus Aldridge. Et ça passait notamment à la mène par Dejounte Murray. Mais voilà que le gars se blesse, saison pas commencée, saison déjà terminée. Ca sent vraiment pas bon pour le Pop. Pour moi, les Spurs n’iront pas en playoffs.

-Minnesota Timberwolves -> Projection : 39v – 43d

C’est la crise à Minneapolis. Jimmy Butler veut partir. Mais aucun trade ne se monte, les Wolves se montrant bien trop exigeants. Le climat est complètement pourri. Et on ne donne pas cher de la peau des Loups sans leur âme, sans leur leader défensif, sans leur guerrier. Ok, KAT et Wiggins sont des très bons joueurs de basket, mais ils ne suffiront pas à maintenir les loups à flot. Aucun doute là-dessus. Sinon, j’attends un peu de D. Rose. Il a faim, est encore jeune. Et avec de la forme physique et un peu de confiance, ça peut être pas dégueu à voir.

-New Orleans Pelicans -> Projection : 41v – 41d

Bah oui les Pels. La saison dernière, ils auraient pu tout casser, emmerder même les Warriors. Mais DMC s’est blessé. Anthony Davis a été stratosphérique mais n’a pas pu permettre à ses Pels de se sortir des californiens. Cette saison, tu perds définitivement DMC et Rajon Rondo. Compliqué à gérer. Rajoute à ça les rumeurs qui envoient AD aux Celtics et ça peut te donner le cocktail parfait pour une saison très très très longue et compliquée. Play-offs jouables mais je ne mettrais pas un centime dessus.