En s’imposant à Metz (1-0) en ouverture de la 3ème journée de Ligue 1, l’AS Monaco a récupéré la tête du championnat mais surtout battu le record du nombre de victoires consécutives en championnat détenu par les Girondins de Bordeaux. 

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle.

Lors de l’exercice 2008-2009, les Girondins avaient terminé par une impressionnante série de 11 victoires leur permettant de remporter le titre et de mettre fin à l’hégémonie lyonnaise qui durait depuis 7 saisons. Ils avaient ensuite commencé la saison suivante par 3 succès avant de concéder le nul face à l’Olympique de Marseille.

Pour les monégasques, le scénario est quasiment identique. 12 victoires pour terminer en beauté la saison 2016-2017. On complète avec les 3 succès de cette année et le compte est bon. 12 + 3 = 15. Rappelons que le PSG s’était cassé les dents entre la fin de la saison 2014-2015 et le début de la saison 2015-2016 en restant bloqué à 13 succès de rang (après un match nul 2-2 contre Bordeaux ponctué par deux superbes bourdes de Kevin Trapp).

Certes, le record est battu mais l’ASM n’a pas été aussi flamboyant qu’à l’accoutumée. Sans Kylian Mbappé écarté du groupe pour ce déplacement à Saint Symphorien, les hommes de Jardim s’en sont une fois de plus remis à Falcao qui a su délivrer ses soldats à la 78ème minute. 5ème but en 3 matchs pour l’attaquant colombien. C’est ce qu’on appelle un départ en trombe.

Le record est simplement symbolique. Un bien plus grand défi attend Monaco cette saison. Réussir à faire au moins aussi bien que la saison précédente (titre en Ligue 1 et demi-finale de Ligue des Champions) avec un effectif amputé de nombreuses stars : Bernardo Silva, Benjamin Mendy et Tiémoué Bakayoko tous partis de l’autre côté de la Manche chez Guardiola ou Mimolette (indice, il est l’entraîneur d’une équipe surnommée les Bleus). Il y a également le cas Fabinho qu’on annonce avec insistance du côté de la capitale. Et que dire du feuilleton Mbappé ? Même si sportivement, pour le moment, tout va bien, il faut que cette histoire soit réglée au plus vite pour Monaco. Garder un joueur qui ne veut pas jouer n’est jamais une solution. Et puis récupérer 180 millions (plus les 150 millions des trois joueurs précités) permettrait de faire venir plusieurs joueurs de classe mondiale afin d’étoffer le groupe.

Monaco a déjà connu cette situation en 2015 après avoir atteint les quarts en Ligue des Champions (encore une défaite contre la Juve à l’époque, mais qui souffrait de nombreuses contestations du fait d’un arbitrage plus que litigieux). En effet, Monaco avait du se séparer d’une grande partie de ses stars : Martial (oui, le moment où Manchester United a complètement pété un câble), Carrasco, Abdennour, Berbatov ou encore Kondogbia. La saison suivante avait été décevante. Une élimination en barrages de Ligue des champions puis une élimination en poules de l’Europa League et une 3ème place de championnat conquise à l’arrachée devant Nice. On espère que les monégasques géreront mieux cette situation cette saison. Les 3 victoires de ce début de saison vont en tout cas dans ce sens.