En ce moment, les Girondins de Bordeaux sont à la mode. Sur le terrain, les bordelais pointent à une inquiétante quinzième place mais en dehors, il y a un paquet d’anniversaires à fêter. Après avoir soufflé les bougies de Jaroslav Plasil il y a quelques jours, on enchaine avec, cette fois, un ancien joueur des Girondins, Marouane Chamakh, qui a fait les beaux jours de ce club pendant sept ans grâce à sa détente monstrueuse et sa complicité avec Yoann Gourcuff. Depuis, il a totalement disparu des radars footbalistiques et une alerte enlèvement a été lancée. Le Vestiaire du Sport t’emmène dans la carrière un peu tronquée de ce marocain à la coupe qui s’est dégradée à mesure que son niveau de jeu plongeait.

10 janvier 1984

Le petit Marouane sort du ventre de sa mère durant une jolie soirée d’hiver à Tonneins. Pour ceux qui ne situent pas cette petite bourgade, c’est juste à côté de Marmande, à 23 minutes en voiture par la D813. Et pour les incultes qui préféraient jouer à la PSP pendant les cours d’histoire-géographie, Marmande se situe entre Bordeaux et Agen, quasiment à équidistance. Le Vestiaire du Sport, premier en géo. D’ailleurs, de 1998 à 2000, il fera ses armes dans ce petit club du sud-ouest avant d’intégrer le centre de formation des Girondins de Bordeaux, en 2000. Durant trois ans, il va connaitre l’étage inférieur d’un club professionnel en jouant un paquet de matchs en CFA. À cette époque là, il crève l’écran et Valence, champion en titre à ce moment là, cherche à le faire signer, mais Chamakh est convaincu par son entraineur de l’époque de signer son premier contrat professionnel à Bordeaux.

1,85 – 1,88

Alors oui, à ce niveau là, on est pas certain à 100% de la taille que fait Marouane. 1,85, 1,88 ? Tout dépend si on le mesure lorsqu’il était aux Girondins ou lorsqu’il était à Crystal Palace. Non pas qu’un club peut changer la taille d’un joueur, mais comme tout le monde, Marouane a pris de la bouteille et ses cheveux se sont faits de moins en moins présents sur son crâne. Du coup, pour mettre tout le monde d’accord, on va dire qu’il fait 1,865m, on coupe la poire en deux, on évite comme ça que le syndicat des chauves nous tombe dessus. Le Vestiaire du Sport, premier pour la paix dans la monde, même avec les chauves. 

439 – 100

Le 19 Janvier 2003, Marouane foule pour la première fois les pelouses françaises en Coupe de la Ligue face à Metz, avec son numéro 29 dans le dos. Malheureusement, il n’évitera pas la défaite pour son équipe. Il faudra attendre le 8 Février de la même année pour voir Marouane se dépuceler de la Ligue 1. Encore une fois, il entre en cours de match et ne peut éviter la défaite à domicile, dans son futur jardin de Chaban Delmas, face à Bastia (0-2). Il faudra attendre encore quelques semaines pour le voir inscrire son premier but face à Nice, le premier d’une longue série de sept ans qui verra Marouane inscrire 76 buts en 301 matchs. En 2010, il quitte les bords de la Garonne pour rejoindre la Tamise et Londres où il signe gratuitement à Arsenal. Il va rester deux ans et demi, disputer 67 matchs et marquer 14 buts. En Janvier 2013, il est prêté à West Ham où il ne disputera que 3 matchs. Le 12 Aout 2013, il est transféré à Crystal Palace où il va rester trois ans, jouer 66 matchs et marquer 10 buts. Un ratio assez inquiétant pour un joueur qui est censé mettre son équipe sur de bons rails en plantant à tout va. En Octobre 2016, il part jouer à Cardiff au Pays de Galles mais fait face à une concurrence féroce et ne dispute que deux matchs. Le mec avait en fait été recruté pour peler les oranges sur le banc des remplaçants. Depuis, il est sans club et à 34 ans, il pense déjà à raccrocher les crampons afin de devenir entraineur.

65 – 18

En 2003, Marouane Chamakh est appelé pour jouer en sélection nationale. Ayant la chance d’avoir la double nationalité, il a le choix de choisir entre la France et le Maroc. Il dispute un match en sélection des moins de 19 ans en France mais décide de choisir la nationalité marocaine et s’envole vers les Lions de l’Atlas. Avec le Maroc, il va être appelé rapidement sans passer par les sélections jeunes et dispute son premier match face à la Sierra Leone comptant pour les éliminatoires de la CAN 2004. Trois mois plus tard, il plante son premier doublé face à Trinité et Tobago. En tout, il va jouer 65 matchs avec son pays et marquer 18 buts.

5 – 3

Durant sa carrière, Marouane va remporter cinq trophées. Et cinq trophées, il va les gagner uniquement avec Bordeaux. En 2009, il réalise un triplé inédit Championnat – Coupe de la Ligue – Trophée des Champions et remporte une autre Coupe de la Ligue en 2007 et un autre Trophée des Champions en 2008.  Malheureusement, comme tout joueur qui se respecte, il connaitra aussi la défaite en finale. Trois fois il va monter les marches pour aller chercher une médaille sans jamais toucher la coupe. Avec Bordeaux, il est finaliste de la Coupe de la Ligue en 2010 où il perd 3-1 face à Marseille. Avec Arsenal, il est finaliste de la League Cup en 2011 et enfin avec Crystal Palace, il est finaliste de la Coupe d’Angleterre en 2016 juste avant de partir.

Jean Lassalle et François Bayrou

Et pour conclure ce petit portrait, c’est assez rare pour être souligné mais ce footballeur n’était pas du tout con. Jeune, il avait obtenu son baccalauréat spécialité comptabilité à Mérignac. Et plus vieux, il s’était engagé en politique. D’abord avec Jean Lassalle, le fameux mec qui parait complètement perché et bourré dès lors qu’il ouvre la bouche puis avec François Bayrou lors de l’élection du nouveau président de la République en 2012.

Bref, Marouane, t’as beau perdre tes cheveux aussi vite que ton talent, pour nous supporters des Girondins, tu resteras à jamais dans nos coeurs. D’abord, parce que tu nous as sauvé de purges mémorables en marquant ton petit but de la tête à la dernière minute, mais surtout parce qu’à Bordeaux, on n’oublie jamais ceux qui ont écrit l’histoire. Et sans toi, la remontada de 0-3 à 4-3 face à Monaco n’aurait jamais eu lieu.