Ca faisait 3 mois qu’on attendait ça. 3 mois à rêver de cette douce musique. 3 mois terriblement longs. Mais ça y est, elle est de retour, enfin. La Ligue des Champions est revenue. Pour le plus grand plaisir du Vestiaire du Sport. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on n’a pas été déçu du voyage. Des buts en veux-tu en voilà, des cartons mémorables.

Du 3-0 pour le Barça face à la Juve de Matuidi, on peut tirer la conclusion suivante : Blaisou est le chat noir contre les Blaugrana. Et Messi a enfin réussi à marquer contre Buffon. Soirée parfaite pour les catalans. Chelsea a humilié Qarabag 6-0 et a bien soigné son retour dans la compétition après un an d’absence. Même chose pour Manchester United qui a mangé Bâle 3-0 malgré une blessure musculaire inquiétante pour Paul Pogba qui devrait être absent pour les prochains rendez-vous cruciaux de l’EDF.

Mais surtout, on a assisté à la démonstration parisienne face au Celtic Glasgow. Dans une enceinte absolument exceptionnelle, le PSG a montré les muscles et a envoyé un message clair aux autres cadors européens : il faudra compter sur eux cette saison. Neymar a ouvert le score sur une passe lumineuse de Rabiot qui a été très clairement l’homme du match. Puis c’est Mbappé qui a mis les siens à l’abri sur une passe de l’inévitable Neymar. Mais pour pas faire de jaloux, Cavani y est allé de son but en transformant un pénalty sifflé suite à une faute subie par lui-même. Puis un CSC et un but de l’oreille gauche plus tard du matador, le PSG envoie une belle manita dans la tronche d’écossais complètement dépassés dans tous les compartiments du jeu.

Le Celtic n’est plus ce qu’il était mais de par leur sérieux, leur application et la qualité technique globale, les parisiens ont rassuré et ont montré qu’ils étaient déjà parfaitement rodés après leur 5 victoires en Ligue 1. Le ton va sévèrement se durcir dans 2 semaines avec la réception du Bayern Munich, vainqueur d’Anderlecht. On a hâte de voir le PSG face à un des favoris à la victoire finale.