Les joueurs viennent d’en terminer avec la première semaine du tournoi. Le directeur vient de remettre les papiers d’entrée pour la deuxième semaine. Les joueurs sont en rang deux par deux et on file tout droit vers les huitièmes de finale. On vous cache pas qu’on commence à avoir quelques cernes qui se dessinent sous les yeux à force de regarder du tennis toute la nuit mais on ira jusqu’au bout du tournoi. Et puis franchement, on préfère être tranquille sous la couette plutôt que sur un terrain où tu peux te faire cuire ton petit barbecue rien qu’avec les rayons du soleil.

Le bilan des têtes de série

Vendredi, Rafael Nadal, numéro un mondial, n’a pas fait dans le détail pour se défaire du bosnien Dzumhur, tête de série numéro 29, en trois tout petits sets (6-1, 6-3, 6-1). En trois matchs, l’espagnol n’a perdu que 21 jeux, soit une moyenne de 2,3 jeux par match, impressionnant. En huitièmes de finale, il affrontera l’argentin Diego Schwartzman, tête de série numéro 24, qui s’est défait en 4 sets de l’ukrainien Dolgopolov (6-7, 6-2, 6-3, 6-3). Marin Cilic, tête de série numéro 6, continue son petit bonhomme de chemin, sans faire de bruit, en disposant de l’américain Ryan Harrison en trois sets accrochés (7-6, 6-3, 7-6) et défiera Pablo Carreno Busta, tête de série numéro 10 au prochain tour. Tête de série numéro 3, au bord de se faire sortir au deuxième tour, le bulgare Grigor Dimitrov va mieux. Il rejoint sans trop d’encombre les huitièmes de finale grâce à sa victoire sur le russe Rublev en 4 sets (6-3, 4-6, 6-4, 6-4).
L’affiche de vendredi, c’était quand même cet alléchant, Jo Wilfried Tsonga VS Nick Kyrgios. On a pas été déçu par le niveau de jeu de la rencontre, un peu plus par le résultat, parce qu’il y avait vraiment mieux à faire pour notre français qui nous a fait une Lucas Pouille dans les tie-breaks. L’australien s’impose en quatre sets (7-6, 4-6, 7-6, 7-6) et défiera Dimitrov dans ce qui sera, l’affiche à ne pas manquer des huitièmes de finale à Melbourne Park.

Samedi, c’était au tour de Roger Federer, tête de série numéro 2 et vainqueur l’an passé, de valider son billet pour la deuxième semaine du tournoi. Richard Gasquet n’a rien pu faire face à l’horloger suisse qui s’est très vite mis en jambe pour étouffer son adversaire. Malgré la perte de son service à la fin du troisième set, le suisse réalise une partition parfaite et s’impose en trois sets (6-2, 7-5, 6-4) et défiera le hongrois Fucsovics au prochain tour. Dominic Thiem n’a, lui non plus plus, pas laissé beaucoup d’espoir à Adrian Mannarino, qui s’incline sur le même score que Gasquet mais dans un ordre différent (6-4, 6-2, 7-5). Il défiera l’américain Sandgren au prochain tour. Et comme on dit « jamais deux sans trois », Julien Benneteau ne passe pas non plus le troisième tour, vaincu par le fantasque italien Fognini lors d’une bataille féroce en cinq sets (3-6, 6-2, 6-1, 4-6, 6-3). Il n’y a donc plus aucun français en lice dans le tableau masculin après ce troisième tour.
Novak Djokovic, tête de série numéro 14, s’est encore un peu plus rassuré sur son niveau de jeu en balayant Albert Ramos en trois sets (6-2, 6-3, 6-3) tandis que Juan Martin Del Potro s’est lui, au contraire, pas du tout rassuré en se faisant rouler dessus par Tomas Berdych, tête de série numéro 19. Le tchèque n’a fait qu’une bouchée de la tour en plastique de Tandil (6-3, 6-3, 6-2) et affrontera Fabio Fognini au prochain tour.

La surprise du troisième tour

La jeunesse était à l’honneur dans le match opposant le coréen Chung, 58ème joueur mondial à 21 ans et l’allemand Alexander Zverev, 4ème joueur mondial à 20 ans. Alors, autant sur le papier, on voyait mal comment Zverev aurait pu perdre, autant à la télévision, c’était beaucoup moins évident. Et cette évidence s’est transformé en défaite surprise pour l’allemand en cinq sets (5-7, 7-6, 2-6, 6-3, 6-0), qui déçoit une nouvelle fois en grand chelem en quittant prématurément le tournoi australien. On attendait un Djokovic-Zverev en huitièmes, on aura un Djokovic-Chung. Ca fait beaucoup moins rêver, certes, mais attention au petit coréen qui paye pas de mine, mais avance bien caché. Pour la petite histoire, le coréen avait affronté le frère d’Alexander, Misha, au premier tour et avait gagné par abandon. Chung s’est donc tapé les deux frères en une semaine, une vraie belle histoire de famille.

Le point du troisième tour

Nos pronos pour les huitièmes

Nadal – Schwartzman
Cilic – Carreno Busta
Dimitrov – Kyrgios
Edmund – Seppi
Thiem – Sandgren
Djokovic – Chung
Fognini – Berdych
Federer – Fucsovics