Ce qui est bien en Australie en ce moment, c’est que tu peux regarder les meilleurs joueurs du monde s’envoyer des avions téléguidés sur du ciment tout en faisant cuire ton oeuf au plat dans ta casquette tellement il fait chaud. Le Vestiaire du Sport t’emmène dans ce deuxième opus de notre feuilleton consacré à l’Open d’Australie qui se déroule à Melbourne du 15 au 28 Janvier 2018. Et aujourd’hui, on en est déjà à la fin du deuxième tour. Retour sur deux jours de tennis, sous 40 degrés, à 40000 km de la France. 

Le bilan des têtes de série

Mercredi, Rafael Nadal a eu un peu plus de mal à se défaire de l’argentin Mayer, que lors de son premier tour, mais l’espagnol poursuit sa route vers le troisième tour en ne lachant pas un set (6-3, 6-4, 7-6). Marin Cilic l’a imité en disposant du portugais Joao Sousa 6-1, 7-5, 6-2 et défiera Ryan Harrison, l’américain qui a sorti la tête de série 31 du tournoi en la personne de Pablo Cuevas. L’australien Nick Kyrgios a disposé facilement du serbe Troicki en trois sets (7-5, 6-4, 7-6) et défiera Tsonga au prochain tour, dans un match qui sent déjà la poudre.

Jeudi, c’était au tour de Roger Federer, vainqueur l’an passé, de pénétrer sur la Rod Laver Arena, et le Suisse s’est facilement imposé face à l’allemand Struff qui n’a pas démérité ceci dit (6-4, 6-4, 7-6). Dans le duel 100% allemand entre Alexander Zverev, tête de série numero 4 et Gojowczyk (mot compte triple), c’est le mieux classé des deux sui s’est imposé, non sans peine, en quatre sets (6-1, 6-3, 4-6, 6-3). Tomas Berdych et Juan Martin Del Potro sont tous les deux passés sans trop de difficulté et se retrouveront tous les deux au troisième tour. Le Tchèque, tête de série numéro 19, a disposé de l’espagnol Garcia Lopez en quatre sets (6-3, 2-6, 6-2, 6-3) tandis que l’argentin, tête de série numéro 12, s’est défait du russe Khachanov (6-4, 7-6, 6-7, 6-4) en encaissant tout de même une roue de bicyclette dans le jeu décisif de la troisième manche.

Les surprises du deuxième tour

Alors, autant au premier tour, il n’y avait pas de quoi s’enflammer mais là au deuxième tour, quelques têtes sont tombées. La plus grosse surprise vient de Stan Wawrinka, tête de série numéro 9 qui s’est fait déchirer l’anus par le 97ème mondial Sandgren en trois sets secs (6-2, 6-1, 6-4). Un retour à la compétition difficile pour le suisse qui aura à coeur de se racheter lors des premiers Masters 1000 américains. En parlant d’amérique, la deuxième grosse surprise est venue de Sam Querrey, tête de série numéro 13, qui s’est fait sortir par le modeste hongrois Fucsovics en quatre sets (6-4, 7-6, 4-6, 6-2).

Les surprises qui n’ont pas eu lieu

Il est pas passé loin de prendre la porte mais ça passe pour Grigor Dimitrov, tête de série numéro 3 du tournoi, qui s’impose au bout du bout du cinquième set face au burger de chez McDonald, 186ème joueur mondial, (4-6, 6-2, 6-4, 0-6, 8-6). La tête de série numéro 5, Dominic Thiem, a lui aussi failli prendre son sac et ses raquettes pour les ranger dans l’avion, mais l’autrichien a fait preuve d’un mental de plomb pour revenir de deux sets à rien face à l’américain Kudla (6-7, 3-6, 6-3, 6-2, 6-3).

Et nos français, ils en sont où ?

La grosse performance de la journée, elle est pour Julien Benneteau qui a réussi l’exploit de sortir David Goffin, tête de série numéro 7, dans un match qui était pourtant tellement mal engagé. Après la perte du premier set  6-1, on voyait mal comment le français n’allait pas prendre 3 mikados dans la besace et finalement, il a atomisé son adversaire dans les trois manches suivantes (1-6, 7-6, 6-1, 7-6). De son côté, Richard Gasquet a fait le boulot en disposant du qualifié italien Sonego en trois sets (6-2, 6-2, 6-3) et défiera Roger Federer au prochain tour. Adrian Mannarino rallie tranquillement le troisième tour, lui aussi, en disposant du tchèque Vesely en quatre manches (6-3, 7-6, 5-7, 6-3). Jo Wilfried Tsonga, tête de série numéro 15, s’est fait très peur face au canadien Shapovalov. Mené 5-2 dans la dernière manche, le français était tout proche de se faire sortir mais n’a jamais baissé les bras pour finalement s’imposer (3-6, 6-3, 1-6, 7-6, 7-5) et évite ainsi un couac dont on est content de s’être passé. Gaël Monfils a tenu un set face à Novak Djokovic, tête de série numéro 14, avant de s’effondrer sous la fournaise de Melbourne (4-6, 6-3, 6-1, 6-3). Enfin, Gilles Simon n’a pu défendre ses chances à Pablo Carreno Busta, tête de série numéro 10, en raison d’une blessure à la hanche qui l’a contraint à abandonner au début du deuxième set après avoir lâché la première manche 6-2.

Le point du deuxième tour