Après un dur week-end sous le soleil où tout le monde a pu sortir son plus beau tee-shirt et son meilleur levé de coude pour aller siroter quelques bières en terrasse, il était grand temps, ce matin, de repartir sur le chemin du travail. Heureusement pour vous, le Vestiaire du Sport ne vous a pas oublié et vous fait partager sa science dans ce 34ème opus de notre Ligue 1 que l’on aime tant, en attendant la Ligue des Champions mardi et mercredi et la Ligue Europa jeudi où l’ensemble de la population française sera derrière l’Olympique de Marseille, enfin presque parce qu’on n’imagine mal un supporter parisien enfilait une écharpe bleu ciel et blanche.

Nantes 1 – 1 Rennes

Quoi de mieux qu’un bon petit derby pour démarrer une journée de championnat ? Peut être une bonne bière en terrasse à l’heure du match mais bon. Toujours est-il que dans ce derby breton, Nantes et Rennes n’ont pu se départager et font une très mauvaise opération dans la course à la qualification directe pour la Ligue Europa. Nantes était le mieux parti dans ce match en ouvrant la marque en milieu de première période mais ses ont tirés une balle dans le pied en étant réduit à 10 dès l’entame du deuxième acte. Les joueurs de Ranieri ont longtemps résisté aux assauts rennais mais ont fini par craquer sur un but contre son camp du policier, jumeau de Cris, l’ancien joueur lyonnais, en toute fin de match. Au classement, Nantes est neuvième avec 46 points et n’avance toujours pas en 2018 tandis que Rennes perd sa cinquième place en ne gagnant plus depuis quatre matchs et se retrouve septième avec 48 points.

Notre point Europe : Les deux équipes ont fait une très mauvaise opération ce week-end et quand on voit l’allure à laquelle arrive Saint Etienne derrière, on ne peut que s’inquiéter pour elles alors qu’elles avaient clairement les clés en main au moment de débuter la phase retour du championnat.

Dijon 2 – 5 Lyon

La première branlée de la journée ne s’est pas faite attendre puisque dès le vendredi 20h45, l’Olympique Lyonnais a atomisé une valeureuse équipe de Dijon encore trop juste face aux grosses écuries de notre championnat. Sliti a inscrit un doublé mais Fékir, Depay, Traoré et Cornet lui ont répondu pour empocher trois points ultra importants dans la course à la Ligue des Champions. Au classement, Lyon reste troisième mais revient à un point de Monaco, dauphin de Paris et défait à Guingamp, et enchaine les victoires comme des perles en ce moment. Pour Dijon, c’est un deuxième match sans victoire et les joueurs de la moutarde restent douzième avec 42 points au compteur.

Notre point Europe : Excellente opération pour des lyonnais qui enchainent les victoires et qui devraient continuer jusqu’à la fin de la saison. Grâce à la défaite de Monaco, les lyonnais peuvent nourrir de véritables espoirs en une qualification directe pour la Ligue des Champions. En même temps, un si beau stade en Ligue Europa deux ans de suite, ça ferait tâche.

Marseille 5 – 1 Lille

Et comme une branlée ne suffisait pas, on nous en a remis une le lendemain à 17h. Et cette fois ci, c’est Lille qui en a fait les frais en prenant une pilule au Vélodrome. Grâce à un doublé de Mitroglou on fire et Thauvin en pleine bourre, les marseillais ont préparé au mieux leur prochaine rencontre de Ligue Europa, jeudi soir. Au classement, Marseille réalise la bonne opération, comme Lyon, grâce à la défaite de Monaco à Guingamp et se replacent à seulement un point du club de la Principauté mais reste quatrième à cause d’une différence de buts moins bonne que leur homologue olympien. À Lille, c’est plus la soupe à la grimace mais la marmite tellement les hommes de Galtier prennent le bouillon de partout. Heureusement pour eux, Troyes n’a pas gagné et Lille pointe à la 19ème place à égalité de points avec les troyens mais cette défaite met à mal la différence de buts donc Lille recule d’une place.

Notre point Europe : Marseille est en pleine bourre en ce moment. La Ligue Europa y est certainement pour quelque chose. Certains vont dire que ça va leur faire défaut dans le sprint final au niveau de l’énergie mais nous on pense au contraire que les bonnes performances en amènent d’autres donc pour nous, Marseille se qualifiera en Ligue des Champions, et si c’est pas par le classement, ça se fera en soulevant la Ligue Europa. À choisir, Marseille préférerait largement la deuxième option, nous aussi.

Notre point maintien : Pour Lille, tout était déjà compliqué et tout le devient encore plus à mesure que les journées passent. On voit mal comment ils pourraient s’en sortir. Ce qui est sûr, c’est qu’on les voit jouer les barrages au minimum. Et là, attention, ça va aller se déplacer en Corse, à Ajaccio, certainement, et on leur prédit une belle valise. Pour couronner le tout, ils ne savent pas tenir un résultat chez eux, donc il vont prendre l’ascenseur direction l’étage inférieur.

Guingamp 3 – 1 Monaco

La surprise de cette journée, elle est certainement là avec la défaite de l’AS Monaco, dauphin du Paris Saint Germain, qui est allé en prendre trois au Roudourou. Rapidement réduits à dix, les monégasques n’ont rien pu faire et ont encaissé trois buts avant de sauver l’honneur par Touré. Au classement, Monaco enchaine une deuxième défaite consécutive et se retrouve à la merci de Lyon et Marseille qui n’en demandaient pas tant. Pour Guingamp, c’est une troisième victoire en quatre matchs, une dixième place au classement à 5 points de l’Europe. Why not, mais on n’y croit pas trop.

Notre point Europe : Comme on l’a dit lors de la précédente journée, on voit mal comment Monaco pourrait se qualifier pour la Ligue des Champions tant derrière ça pousse. Enchainer deux faux pas consécutifs n’est pas digne d’une équipe qui lutte pour le sprint final. L’AS Monaco en Europa League, ça sera déjà très bien, dans leur stade où on entend toujours Marceline, la petite mouche, voler depuis dix ans.

Amiens 3 – 1 Strasbourg

Un match ultra important pour la lutte pour le maintien et à ce jeu là, ce sont les amiénois qui s’en sont sorti le mieux en infligeant un 3-0 dans la tête de strasbourgeois qui ne mettent plus un pied devant l’autre. Alors oui, on pourra toujours dire qu’ils ont réussi à sauver l’honneur, mais est ce bien là le principal, quand on sait que dans quelques mois, ils pourraient aller jouer dans le championnat sponsorisé par un fast food de pizzas ? On pense pas. En attendant, au classement, Amiens est 13ème avec 40 points tandis que Strasbourg reste 16ème avec 34 points.

Notre point maintien : Pour Amiens, c’est quasi fait, allez on se mouille un peu, pour nous c’est fait et c’est mérité parce que cette équipe joue bien au football. Pour Strasbourg, ça semble de plus en plus compliqué et on sent que les joueurs de Thierry Laurey attendent les vacances avec impatience. Ceci dit, à force de trop attendre et de rester endormis sur le terrain, ils pourraient vivre un mois de mai cauchemardesque.

Metz 1 – 1 Caen

Notre point maintien : C’était certainement la dernière pour Metz. Celle la, il fallait la gagner et les hommes de Frederic Hantz n’ont pu faire mieux qu’un match nul contre des Caennais qui ne savent même plus ce que veut dire le mot victoire. Les messins ont pourtant ouvert le score avant de se faire rejoindre deux minutes plus tard. Trop d’occasions gâchées pour garder espoir dans ce championnat pour les grenats. Au classement, Metz est toujours dernier avec 26 points tandis que Caen pointe à la 15ème place avec 36 points.

Notre point maintien : Si pour Caen il suffirait d’une victoire et d’un nul pour se maintenir, pour Metz, il faudrait un sans faute mais vu l’allure de Lille et Troyes, on peut presque espérer pour eux un barrage. On se mouille pas trop même si le Vestiaire du Sport aime les exploits, alors pourquoi pas.

Toulouse 2 – 0 Angers

Toulouse, qui ne savait plus écrire le mot victoire, a appris samedi soir que ce mot commençait par un V à la faveur d’une belle prestation contre de faibles angevins. Grâce à Sanogo et Gradel, les toulousains prennent trois points ultra importants dans la course au maintien. Au classement, ils sont 17ème avec 33 points tandis qu’Angers recule à la 14ème place avec 37 points et ne gagne plus depuis trois matchs.

Notre point maintien : Ca va le faire pour Toulouse, on le sent bien, c’est une équipe armée pour jouer le maintien tous les ans, on est habitué maintenant. Sans Toulouse, on dirait adieu au derby le plus explosif d’Europe, celui de la Garonne contre les Girondins de Bordeaux, et rien que pour ça, on veut qu’ils restent en Ligue 1.

Nice 1 – 0 Montpellier

Match de haut de tableau entre deux équipes qui se disputent une place qualificative pour la prochaine Ligue Europa. À ce jeu là, Nice a été bien meilleure que son adversaire puisque les hommes de Favre se sont imposés sur la plus petite des marques, le bon vieux 1-0 hivernal que tout le monde connait en Ligue 1, grâce à un but de Lees Melou, le petit chien de Tintin, à l’heure de jeu. Au classement, Nice est 5ème avec 50 points tandis que Montpellier recule à la 8ème avec 46 points et enchaine une deuxième défaite consécutive.

Notre point Europe : Pour Nice, ça va le faire sans problème, non pas qu’on aime bien cette équipe mais il faut avouer qu’elle sait répondre présente dans les grands rendez-vous. Pour Montpellier, c’était la fête à la saucisse il y a deux journées, on parlait déjà de matchs endiablés de Ligue Europa à la Mosson, et puis aujourd’hui on se demande si on a bien fait de commander les bâches européennes à l’UEFA.

Saint Etienne 2 – 1 Troyes

Le TGV en partance de Saint Etienne et en direction de la Ligue Europa vient de partir et roule actuellement à la vitesse de 400 km/h. Saint Etienne, en ce moment, c’est dément. Ça avance à une vitesse stratosphérique. Vous allez voir ce que vous allez voir, ils vont le faire, ils vont se qualifier pour la prochaine Ligue Europa et ça sera largement mérité sur l’ensemble de la deuxième partie de la saison. Pourtant menés, les stéphanois se sont remis à l’endroit en deuxième période et peuvent remercier Beric auteur d’un doublé salvateur. Au classement, Saint Etienne est 6ème avec 49 points tandis que Troyes gagne une place bizarrement et est de nouveau barragiste avec 29 points.

Notre point Europe : Ça devrait le faire pour Saint Etienne qui vont certainement terminer 6ème et jouer un double tour pour se qualifier en Juillet. Tu peux commander les bâches Jean-Louis et rappeler Laurent Blanc si tu veux.

Notre point maintien : Pour Troyes, tout semble compliqué mais comme Lille ne met pas non plus un pied devant l’autre, les hommes du sergent Garcia peuvent encore espérer quelque chose.

Bordeaux 0 – 1 Paris Saint Germain

Certainement la victoire la moins méritée pour Paris cette saison tant ils se sont fait bouger par des bordelais entreprenants mais ridicules dans le dernier geste. Grâce à Lo Celso, les parisiens glanent une 29ème victoire en 34 matchs. Pour Bordeaux, c’est dommage, c’était certainement la dernière chance d’espérer jouer la Ligue Europa. Aréola a été fabuleux, comme d’habitude, on a envie de dire même si quand on disait qu’il était bon, il ne servait qu’à tirer des six mètres. Cette fois ci, il a sauvé Paris d’une grosse déconvenue. Au classement, Paris est champion, reste à savoir si ils vont passer la barre des 100 points. Pour Bordeaux, c’est le ventre mou, 11ème avec 43 points.

L’équipe type de la 34ème journée :

Gardien : Areola parce qu’il a tout arrêté, même les frappes dans les arbres de Kamano.
Défenseurs : Jemerson parce qu’il a vu rouge après 20 minutes, Pablo parce qu’il a mis Cavani en échec et c’est très rare, Debuchy parce que le mec va jouer la Coupe du Monde à ce rythme là et Sakai parce qu’il faisait vraiment très chaud sur les pelouses de Ligue 1 ce week-end.
Milieux : Thauvin pour son doublé, Lo Celso parce qu’il offre trois points à son club et Didot parce que c’est certainement la dernière fois qu’on le verra planter un but dans sa carrière.
Attaquants : Beric pour son doublé, Mitroglou pour les mêmes raisons et Pallois parce qu’il a marqué un magnifique but contre son camp.