Entre la victoire de Roger Federer à l’Open d’Australie et la Ligue 1, il n’y a qu’un pas. Mais on sait aussi qu’il était impossible pour vous de pouvoir être en même temps à Melbourne et au stade Vélodrome. Non pas que vous n’en aviez pas envie mais en terme de temps d’avion ça faisait un peu court pour pouvoir être à l’heure au stade. Pour ceux qui n’ont pas pu suivre le championnat de France ce week-end, pas de problème, ne vous inquiétez pas, le Vestiaire du Sport est là pour vous débriefer la 23ème journée de Ligue 1. Et il s’en est passé des choses sur les pelouses du championnat qu’on aime tant.

Dijon 2 – 1 Rennes

Sur le papier, le match du vendredi soir avait loin de faire saliver nos papilles. Et pourtant, on a assisté à un super match entre deux équipes qui n’ont quasiment plus rien à jouer dans ce championnat. Entre la moutarde et la galette saucisse, il y a eu match et c’est les dijonnais qui s’en sont sortis grâce à un excellent Florent Balmont. Le pré-retraité sosie de la boule dans Fort Boyard a sorti le grand jeu pour mettre son équipe sur de bons rails à la demi-heure de jeu. Malgré l’égalisation de Sarr pour Rennes, c’est l’inévitable Tavares qui a inscrit le but salvateur pour offrir la victoire à son équipe. Au passage, le dijonnais inscrit son septième but en quatorze matchs. Au classement, Rennes est huitième avec 31 points, Djion dans le ventre mou à la 11ème place avec 28 points.

Paris 4 – 0 Montpellier

Après midi parfaite pour les parisiens qui continuent leur petit bonhomme de chemin en tête de la Ligue 1. El Matador Cavani a inscrit le premier but du match qui lui permet de devenir le meilleur buteur du club avec 157 réalisations. Neymar y est allé de son doublé pour inscrire ses seizième et dix septième buts en seize matchs de Ligue 1. Au passage, sur son premier but, Neymar a inscrit le 2000ème but du PSG au Parc des Princes, tout un symbole. Angel Di Maria y est aussi allé de son petit but, son septième en dix sept matchs. Mine de rien, l’argentin enchaine les bonnes performances. Unai Emery aura l’embarras du choix pour composer son équipe face au Réal si tous les joueurs parisiens restent aussi concernés. On a hâte. Au classement, Paris est encore et toujours en tête avec 59 points. De son côté, Montpellier est septième avec 31 points.

Toulouse 1 – 0 Troyes

Cette semaine a été compliquée pour le Vestiaire du Sport et pour notre entraineur adoré Pascal Dupraz qui s’est fait limogé par son club. On te souhaite le meilleur Pascal, tu le mérites tellement.  » C’était pas hier, c’est pas demain, c’est maintenant  » restera à jamais gravé dans les annales, on a encore des frissons quand on se repasse ce moment unique de vestiaire. Pour ce qui est du match, Troyes s’est tiré une balle dans le pied dès la troisième minute de jeu puisque un défenseur troyen s’est fait renvoyé directement à la douche quelques secondes après s’être déjà coiffé une première fois pour pénétrer dans le Stadium. Huit minutes plus tard, Yaya Sanogo ouvrait le score pour Toulouse et Troyes n’a jamais eu la possiblité d’égaliser dans cette rencontre. Ces trois points viennent à point nommé pour Toulouse qui ne se laisse pas distancer dans la course au maintien. Les Toulousains sont toujours 19ème avec 23 points. Leur adversaire du soir les précède à la 18ème place avec un point de plus.

Angers 1 – 0 Amiens

Ça va beaucoup mieux pour les Angevins qui enchainent une troisième victoire en cinq matchs. Il fallait arriver tôt au stade pour voir l’unique but de la rencontre puisque Capelle a ouvert le score dès la 6ème minute de jeu. Autant vous dire qu’un simple ralentissement vous faisait louper le moment le plus fort du match. De son côté, Amiens connait la progression inverse puisqu’ils enchainent une troisième défaite en cinq matchs. Au classement, Angers est seizième avec 25 points. Son adversaire du soir se trouve juste devant avec le même nombre de points mais une meilleure différence de but (-5 contre -6).

Metz 2 – 1 Nice

On arrête plus les messins qui enchainent une troisième victoire consécutive à domicile. Et les joueurs de Frédéric Hantz se sont offerts une équipe en forme, le sixième de Ligue 1, Nice. Tout s’est joué en un seul quart d’heure, celui du début de la deuxième période, qui a vu Metz ouvrir le score par l’intermédiaire de Nolan Roux avant que Balotelli n’inscrive son treizième but en dix sept matchs pour égaliser. Mais quatre minutes plus tard, Nolan Roux encore lui, inscrivit un petit doublé pour donner la victoire à son équipe. Le plus beau roux du monde en est à 9 buts dans cette Ligue 1 et devra encore faire trembler les filets plusieurs fois si il veut permettre à Metz de rester dans l’élite. Au classement, Metz est toujours dernier mais grappille et n’est plus qu’à 7 points de la zone de sauvetage. Les messins sont bien calés sur leur bouée et attendent tranquillement qu’un bateau vienne les repêcher. Nice marque un coup d’arrêt et perd sa cinquième place au profit de Nantes. Les Niçois sont sixièmes avec 34 points.

Guingamp 0 – 3 Nantes

Nantes semblait un peu malade avant d’affronter Guingamp au stade du Roudourou suite à deux défaites consécutives, face à Bordeaux le week-end dernier à domicile et face à Auxerre, pensionnaire de Ligue 2, 4-3 en Coupe de France. Mais les joueurs de Claudio Ranieri se sont remis la tête à l’endroit en s’imposant largement face aux soldats d’Antoine Kombouaré. Tout s’est décanté à partir de l’heure de jeu où Adrien Thomasson a ouvert le score. En fin de match, Emiliano Sala, le raton canari y est allé de son pénalty pour inscrire son huitième but de la saison et Ngom, dans le temps additionnel, a parachevé la victoire de Nantes sur Guingamp dans ce derby breton. Au classement, Nantes récupère sa cinquième place avec 37 points tandis que Guingamp enchaine une troisième défaite consécutive et pointe à la dixième place avec 29 points.

Saint Etienne 2 – 1 Caen

Les Verts se sont refaits une petite santé que ce soit sur le terrain samedi soir mais aussi au niveau de l’effectif puisque Saint Etienne a enregistré la venue de Subotic, ancien défenseur de Dortmund, M’villa et Paul Georges Ntep. C’est d’ailleurs ce dernier qui a permis aux stéphanois d’égaliser suite à l’ouverture du score de Rodelin pour les Caennais dès la dixième minute de jeu. En deuxième période, Jonathan Bamba a donné l’avantage à son équipe à un peu plus de dix minutes de la fin. Ce sera suffisant pour Saint Etienne qui accroche les trois points et met fin à une série de deux défaites consécutives. Au classement, Caen est treizième avec 27 points et reste sur quatre défaites en cinq matchs tandis que Saint Etienne revient à un point de son adversaire du soir, à la quatorzième place.

Lille 2 – 1 Strasbourg

Cela faisait depuis le 2 Décembre que Lille n’avait pas gagné à domicile avant le début de la rencontre. Christophe Galtier avait donc à coeur d’offrir une victoire à ses supporters après deux défaites consécutives. Et l’entraineur lillois s’est transformé en Père Noël puisque les lillois se sont imposés au bout du bout du temps additionnel grâce à un corner et une reprise de Ié. Avant ça, il ne s’était pas passé grand chose, surtout en première période. Ce fut un peu mieux en deuxième avec l’ouverture du score de El Ghazi suivie de l’égalisation deux minutes plus tard du strasbourgeois Saadi. Au classement, Lille remonte et n’est plus barragiste. Les lillois pointent à la dix septième place avec 25 points. Strasbourg, qui s’est fait punir en fin de match, enchaine une quatrième défaite en cinq matchs mais restent bien ancré dans le ventre mou, à la douzième place avec 27 points.

Bordeaux 3 – 1 Lyon

Cette semaine a été l’occasion de découvrir un nouvel entraineur qu’on ne connaissait pas du côté du Haillan. Après l’éviction de Jocelyn Gourvennec, à qui on souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière, les dirigeants bordelais ont fait appel à l’entraineur uruguayen Gustavo Poyet assisté d’un ancien joueur des Girondins, Fernando. Et pour sa première, le néo entraineur bordelais n’a pas déçu ou plutôt ses joueurs n’ont pas déçu. De Préville a inscrit le premier but de la partie, son troisième avec les Girondins, à la suite d’un contre mené de main de maître par Laborde, Malcom puis Meité. Les bordelais ont aggravé la marque quelques minutes plus tard sur un pénalty inexistant sur Malcom. Le brésilien, auteur d’une magnifique simulation, en a profité pour inscrire son huitième but de la saison. Avant la mi-temps, le match s’est totalement emballé. D’abord, Marcelo a réduit la marque sur un corner que Bordeaux et Meité auraient pu éviter. Mais avant le renvoi des 22 acteurs au vestiaire, Poundjé se faisait renverser par Anthony Lopes. Nouveau pénalty transformé par Laborde et Bordeaux rejoignait les vestiaires avec un matelas confortable. En deuxième période, Lyon a poussé pour revenir au score mais Costil veillait au grain. Ni l’exclusion d’Otavio, ni une frappe de Mendy proche du poteau n’empêcheront les girondins de s’imposer. Les bordelais repassent dans la première partie de tableau, à la neuvième place avec 29 points. Lyon cale mais conserve sa deuxième place au classement avec 48 points.

Marseille 2 – 2 Monaco

Encore une bien belle affiche en ce dimanche soir qui mettait aux prises l’Olympique de Marseille et l’AS Monaco. Avec la défaite de Lyon à Bordeaux, le vainqueur pouvait reprendre la deuxième place aux joueurs de Bruno Genesio. Finalement, personne n’a réussi à accrocher les trois points mais le match a été, comme souvent entre ces deux équipes, accroché et enlevé. En début de match, les joueurs du charpentier Jardim ont ouvert le score par l’intermédiaire de Baldé avant que Rami, qui n’avait plus marqué depuis la saison 2009/2010 en Ligue 1, n’égalise trois minutes plus tard. En deuxième période, même scénario sauf que c’est Marseille qui a marqué en premier par l’intermédiaire de Germain mais Fabinho, qui a inscrit son 4ème but en Ligue 1, n’égalise une nouvelle fois. Monaco aurait pu l’emporter sur un but de Jemerson injustement invalidé pour un hors jeu inexistant. Marseille, en fin de match, a eu plusieurs occasions d’empocher les trois points sans jamais avoir de réussite. Au classement statut quo entre les deux équipes. Marseille reste troisième avec 48 points juste devant Monaco, quatrième, avec 47 points.