Toi qui as préféré passer la soirée devant le débat de la présidentielle, tu as bien fait. Pourquoi ? Parce que nos clubs français ont été ridicules. On avait pas envie de le faire ce débrief, deux défaites en quatre heures c’est trop pour nous.  Mais comme on n’est pas de la poudre de perlimpinpin, on t’envoie ton petit débrief, tu le mérites. 

TER-MI-NA-DO POUR MONACO

L’histoire a commencé en Septembre et se conclura dans une semaine pour l’AS Monaco. Le rêve est devenu réalité pour l’équipe monégasque. Un atterrissage ultra violent à Louis II et une défaite 2-0 qui compromet de façon quasi définitive les chances de qualification pour la finale. La grande épopée de 2004 ne trouvera pas sa jumelle. Un doublé du boeuf Higuain aux 29ème et 59ème minutes de jeu a crucifié (c’est la faute à pas de chance) des monégasques qui ont été complètement en dessous du niveau de jeu qu’ils avaient l’habitude de nous proposer. Where is le jeu si léché ? We don’t savons pas.

LE LYON EST MORT HIER SOIR, « viens ma belle, viens ma gazelle »

Lyon a complètement pris l’eau à Amsterdam. Aux vues du niveau de jeu proposé, on s’est même demandé si les joueurs lyonnais étaient pas complètement Rolling Stones. Un doublé de Traoré, un but de Dolberg et un but de la pépite Younes a cloué le bec de notre président préféré, Jean Mi. Ca va lui faire dégonfler le citron qu’il avait pris depuis quelques temps. 4-1, c’est à peu près le même score par lequel Emmanuel Macron a rasé Marine Le Pen hier soir.

CLEVELAND TRANQUILLE, SAN ANTONIO ÉGALISE

Cleveland 125 – 103 Toronto (2-0)

Décidément ces playoffs sont une formalité pour les Cavs. Le niveau de jeu est stratosphérique et on voit mal comment Toronto pourrait inverser la tendance. Le début de match a été à sens unique puisque les Cavs ont tenté et réussi leurs 8 paniers à trois points. Meilleur marqueur du match, LeBron James finit à 39 points (à 10/14 au shoot) 6 rebonds et 4 passes. Il devient ainsi le 2ème meilleur marqueur de l’histoire des playoffs devant Abdul-Jabbar. MJ est à 210 points, il pourrait aller chercher le trône dès cette année. À noter également le double-double de Irving avec 22 points et 11 passes. Côté Raptors, DeRozan n’est que l’ombre de lui même avec seulement 5 points marqués à 2/11 au shoot. Valanciunas finit meilleur marqueur de son équipe avec 23 points. Prochain match dans la nuit de vendredi à samedi, au Canada cette fois-ci.

San Antonio 121 – 96 Houston (1-1)

Sa Antonio a remis les pendules à l’heure à l’AT&T Center cette nuit. Après l’énorme branlée infligée par les Rockets il y a deux jours, les hommes de Parker (18 points, 4 passes mais une blessure inquiétante au genou gauche dans le 4ème quart-temps) ont réussi à contrer l’artillerie texane. Meilleur marqueur du match avec 34 points, Leonard a largement pesé sur la rencontre. Harden a été horrible avec un 3/17 au shoot. Les Rockets qui avaient enfilé les paniers à 3 points comme des perlasses au match 1 ont été bloqués à 33% de réussite sur cette rencontre. La décision s’est faite dans le dernier quart temps puisqu’il n’y avait que 5 points d’écart à la fin du troisième. 25 points d’écart à l’arrivée, 1 branlée partout, entre-deux. Prochain match dans la nuit de vendredi à samedi.

GASQUET IN, CHARDY OUT

Au pays de la bière, Jérémy Chardy a pris une petite trempe contre Alexander Zverev 6/4 6/4. Il partait pas favori en même temps mais quand même. On pensait qu’en étant de la même ville que Bayrou, il avait une petite chance. Ils ont tellement le vent en poupe les amis des Palois.
Au pays de la pasteis de nata, Richard Gasquet a réalisé une belle performance en éliminant Carlos Berlocq 6/1 6/4. Il retrouvera au prochain tour Anderson ou Domingues.

À suivre sur les antennes du Vestiaire du Sport !

Deuxième demi finale de la Ligue Europa avec Celta Vigo – Manchester United. Deux matchs au programme des playoffs avec le match 2 entre Golden State et Utah et le match 3 entre Washington et Boston. À Munich, Gael Monfils fera son entrée en lice face à Chung.