Hier soir avait lieu à Saint Denis le dernier match de l’année de l’équipe de France. Les Bleus accueillaient l’Angleterre au Stade de France. Un contexte très particulier au lendemain des attentats ayant touché Manchester puis Londres. Un hommage vibrant a été rendu aux familles des victimes. Une minute de silence puis 80 000 personnes chantant l’hymne anglais God Save The Queen. Un beau moment. 

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle.

Après la défaite casquette concédée face à la Suède, les Bleus avaient à coeur de se racheter et de terminer l’année en beauté avec une victoire de prestige. C’était également l’occasion pour Didier Deschamps de tester d’autres schémas et d’autres joueurs. Et notamment les deux jeunes fusées Dembélé et Mbappé. Les deux joueurs ont répondu présent avec deux prestations de grande qualité avec le but de la victoire inscrit par le joueur de Dortmund. Les jeunes bleus ont régalé le public du stade de France et cela a permis aux Bleus de s’imposer 3-2 malgré le doublé de l’inévitable Harry Kane qui aura marqué 11 buts lors des 5 derniers matchs.

Point noir, l’exclusion de Raphaël Varane qui a amené le pénalty ayant permis aux anglais de prendre l’avantage en début de seconde période. Dommage pour le madrilène qui avait réalisé une bonne prestation contre la Suède.

En revanche, Paul Pogba, moyen samedi dernier, a joué un très bon match de football. C’est une bonne nouvelle en vue du match décisif contre les Pays-Bas fin août. Kanté a été correct. Mais c’est la triplette Dembélé-Lemar-Mbappé qui a vraiment été remarqué hier soir. De la vitesse, de la création, de l’énergie, un cocktail immensément important à un an de la Coupe du Monde en Russie. C’est grâce à ces joueurs-là qu’on sera champion du monde.

Cela complique la tâche de Deschamps pour confectionner son 11. Mais c’est une excellente nouvelle. Comme on dit, ces problèmes sont des bons problèmes.