Hier soir se déroulait à l’Orange Vélodrome de Marseille la première demi-finale du Top 14 entre le leader de la saison régulière, la Rochelle, et le quatrième, Toulon. 

Une affiche qui sentait la poudre dans un stade magnifique. La Rochelle et son jeu flamboyant si efficace tout au long de la saison contre Toulon et son expérience des grands rendez-vous. Les toulonnais ont parfaitement joué le coup tactiquement en fermant le match. Malgré cette tournure pas favorable, les rochelais ont su dominer la première mi-temps et mettre la pression aux rouges et noirs. Malheureusement pour eux, la 51ème minute leur a été « fatale » avec le carton rouge reçu par Aguillon pour un plaquage très dangereux sur O’Connor. Le match allait basculer en faveur des toulonnais qui reviennent de 15-9 à 15-15. Certes, Roland Garros commence dimanche mais on n’a pas fait exprès. Enfin, à la dernière minute pour la dernière action du match, c’est le jeune ouvreur du RCT, Anthony Belleau, qui vient caler un petit drop des familles à la Wilkinson pour crucifier des rochelais qui ne s’en remettent toujours pas (18-15). Résultat : un match terne, sans essai, avec beaucoup d’indiscipline, et une défaite du premier de la saison régulière.

Toulon retrouve la finale comme l’année dernière et essaiera cette année de ramener le bouclier à la maison. Ce sera soit face au Racing, leur bourreau il y a un an, soit face à Clermont. On imagine bien les jaunards aller en finale et encore perdre comme en Coupe d’Europe. Les plus beaux perdants que l’on connaisse.