Hier soir se déroulait la finale de l’Europa League, la petite Coupe d’Europe, entre l’Ajax d’Amsterdam et Manchester United. En jeu une qualification directe pour la prochaine ligue des champions. Deux jours après les attentats ayant frappé la ville de Manchester, l’atmosphère autour de ce match était particulière.

22 ans et 282 jours, soit la moyenne d’âge des joueurs de l’Ajax hier soir. Un record de jeunesse en finale de coupe d’Europe. En face, il y avait de la jeunesse mais aussi beaucoup d’expérience et de solidité incarnées à la perfection par le Special One Jose Mourinho. Dans ce duel, ce sont bien les mancuniens qui ont pris le dessus. Et c’est Paul Pogba, qui a parfaitement assumé hier soir son statut de joueur le plus cher du monde, qui a frappé le premier en mettant son équipe sur les rails à la 18ème minute de jeu. Ensuite, les Red Devils ont été en total contrôle face à des jeunes néerlandais freinés par la pression. Au retour des vestiaires, l’inoxydable Mkhitaryan a délivré les mancuniens. 2-0. La messe est dite. Pogba a fait taire toutes les critiques en un match, un peu à l’image d’un Bale décisif en finale de la Ligue des Champions 2014 avec le Real Madrid. C’est ça la marque des grands joueurs, être capable de tirer son épingle du jeu lors du match le plus important de la saison.

Grâce à ce succès, Manchester United jouera la Ligue des Champions l’année prochaine à défaut d’avoir réussi à se qualifier par le championnat (6ème place). On aura donc 5 équipes anglaises en Ligue des Champions (avec Liverpool qui passera par les barrages). En espérant qu’il y en ait une qui dépasse les quarts. De son côté, Jose Mourinho est rentré un peu plus dans l’histoire en devenant le premier entraineur à gagner deux Champions League (avec Porto et l’Inter) et deux Europa League (avec Porto et MU). Une dernière stat est importante à souligner tant elle est révélatrice de l’impact du technicien portugais sur ses équipes. Mourinho a remporté 12 de ses 14 finales. Cela nous donne un ratio de victoires de 85% juste impressionnant. Le Special One, qui avait perdu un peu de sa superbe, rappelle à tout le monde pourquoi ce surnom lui avait été attribué.