Pas de miracle pour l’Atlético Madrid qui est éliminé de la Ligue des Champions aux portes de la finale. La faute à un match aller complètement raté (0-3). Malgré une victoire à Vicente Calderon, les hommes de Simeone ne verront pas Cardiff. Le Real avait déjà un pied et demi en finale mardi dernier, il a terminé le travail sans trop s’inquiéter. 

L’ambiance était surchauffée pour le dernier match européen au Vicente-Calderon où ils ont pris leurs quartiers depuis 1966. A partir d’août, l’Atlético Madrid jouera à La Peineta. Pourtant tout avait bien commencé pour les rouges et blancs avec Saul Niguez qui ouvre le score dès la douzième minute de jeu (1-0). Sur un corner de Gabi, depuis le côté droit, Saul Niguez s’engage au premier poteau devant Ronaldo et place une tête puissante qui transperce Keylor Navas. Quatre minutes plus tard, c’est Carrasco qui perce dans l’axe avant de trouver Fernando Torres dans la surface d’une passe intelligente. Varane commet la faute en crochetant Torres qui était pourtant derrière lui. Une bien mauvaise intervention du Français qui pénalisa son équipe car Antoine Griezmann ne se faisait pas prier pour transformer le plus facile malgré une sacrée glissade et un Keylor Navas pas loin de le sortir (2-0). Puis plus rien jusqu’à la 42ème minute de jeu. 30 minutes de néant où les fautes et les cartons auront pris le pas sur le jeu. C’est finalement le Real qui s’en sort le mieux à ce petit jeu là puisque c’est Isco qui réduit l’écart. Karim Benzema réalise un exploit sur le côté gauche pour se défaire de trois défenseurs et rentrer dans la surface OKLM, il transmet à Kroos, dont Oblak repousse le tir sur Isco, qui marque à bout portant (2-1). Rien à dire, le français avait fait tout le boulot dès le début de l’action. Il faut donc marquer 3 buts pour se qualifier. Un dénouement quasi impossible d’autant plus que les occasions vont se faire rares en deuxième période. Ni Gameiro, ni Correa, ni Griezmann n’arriveront à faire péter le verrou merengue. Le Réal est en finale pour la troisième fois en quatre ans. Ils tenteront de battre la muraille italienne à Cardiff pour s’adjuger une douzième coupe aux grandes oreilles, la deuxième consécutive sous l’ère Zidane.