Aujourd’hui, le Vestiaire du Sport a décidé d’innover en vous présentant une nouvelle catégorie d’articles. Un portrait oui. Mais un portrait pas comme les autres. Le but du jeu est de décrire un grand sportif uniquement avec des infos et stats à la con. Les infos dont tout le monde pense se foutre. En les utilisant sous un certain angle, ça peut expliquer beaucoup de choses. Pour ce premier numéro, le Vestiaire du Sport s’est intéressé à l’immense skieuse, l’américaine Lindsey Vonn.

Saint Paul : Lindsey Vonn est née le 18 octobre 1984 à Saint Paul. Oui, effectivement, ça vous parait complètement dingue mais c’était très fréquent dans les années 80. Les femmes qui manquaient de ressources accouchaient dans des stations de métro. Après, c’est clair qu’il vaut mieux naître à Saint Paul que Porte de Clignancourt. C’est quand même plus stylé. Aujourd’hui, à 33 ans, elle le reconnait. Ca l’a beaucoup forgé et l’a beaucoup influencée à tous les niveaux : elle est devenue une vraie fashionista au point de poser pour des grands magazines et d’assister à des défilés ; et aussi et surtout, son fast food préféré reste le fameux falafel de la rue des Rosiers.

1987 : Elle enfile sa première paire de ski alors qu’elle a 3 ans, en 1987. Cette année-là, c’est également la naissance de Novak Djokovic. On ne le dit pas assez, mais on comprend maintenant tout de suite pourquoi l’américaine a cette allure de robot quand elle skie. C’est l’esprit du serbe qui a pénétré ses skis dès sa plus tendre enfance. Merci Nole, tout ça, c’est grâce à toi.

Trofeo Topolino : C’est important parce qu’elle est la première américaine à avoir remporté cette compétition italienne alors âgée de 14 ans. Elle s’était d’ailleurs dit suite à cette victoire que si elle venait à remporter 20 globes dans sa carrière, elle lancerait un restau italien au nom de cette compétition. A Saint Paul justement. Les 20 globes ils ont été gagnés, maintenant on attend et on passe une résa.

32 : Lors de ses premiers JO à Salt Lake City chez les Mormons, nouvelle résidence de Rudy Gobert, Lindsey finit 32ème du slalom spécial. Pas terrible terrible tout ça. C’est même carrément moisi. C’est d’ailleurs suite à cette compétition qu’est née l’idée de la scène du jokari dans OSS 117 dans laquelle Hubert assène à son ami Jack : « t’es mauvais Jack, tu sais pas jouer ».

Kildow – Vonn : Lindsey n’est pas qu’une sportive. C’est avant tout une femme. Une femme qui a des fêlures. Mais aussi et surtout une femme qui a des rêves. Et en septembre 2007, elle en réalise un en se mariant à Thomas Vonn, lui-même skieur. On ne mélange pas les torchons et les serviettes. Hiver-été, chacun son clan, elle allait quand même pas se taper Agnel ou Bousquet. Et là, il va se passer quelque chose d’incroyable d’un point de vue légal. Lindsey Kildow va être renommée Lindsey Vonn. Un changement extrêmement difficile à gérer. Impossible de se reconnaître sur les panneaux d’affichage, s’en sont suivis des imbroglios tous plus cocasses les uns que les autres. Des rotations loupées, des confusions à la cantine des skieurs, des colis non reçus. Un véritable séisme. Mais Lindsey s’est révélée et cette difficile étape s’est transformée en une véritable force qui lui a permis de devenir l’immense skieuse qu’on connait.

4 : Comme son nombre de gros Globes. Cela pourrait vous paraître être une stat intéressante et qui vaut le coup d’être citée. Mais ce qu’on ne sait pas, c’est la vraie signification de ce trophée. Il récompense certes la meilleure skieuse de l’année mais en réalité, il s’agit surtout de savoir quelle est la skieuse qui a le plus gros boulard, le plus gros citron, le plus gros globe quoi. Et dans ce domaine, Lindsay a su montrer sa domination. Prête à tout, la reine des Moon Boots n’hésite pas à faire tomber la combi pour faire péter le bikini. Les photographes de Sports Illustrated ne s’en sont toujours pas remis.

19 : Notre douce Lindsay a fini 19 fois 3ème lors d’épreuves de championnat du monde. C’est quand même plus sympa de savoir combien de fois elle s’est retrouvée la naine du podium plutôt que de dire : « Elle a remporté 77 épreuves, un record mondial, même Jésus-Christ ne skiait pas avec autant de style et de panache ».

1387 : A l’heure où on écrit l’article, Lindsey Vonn a publié 1387 photos sur son compte Instagram. Voilà voilà.