Aujourd’hui avait lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Un moment extrêmement attendu sur la planète football. Xabi Alonso en guest star pour effectuer le tirage. Des costumes à 8 patates dans tous les sens. Que du beau monde à Nyon. Le Vestiaire du Sport était devant Bein Sports 2 dès 11h45 et vous donne son petit avis sur ces -plus ou moins- belles affiches. Avec une petite précision : les deuxièmes de groupe (à gauche) reçoivent au match aller. 

Juventus – Tottenham

Elle est belle cette affiche. On sait pas vous, mais nous on l’aime bien. Tottenham nous a beaucoup plu en phase de poules en terminant devant le Real, excusez du peu. Mais la Juve semble essoufflée de sa saison 2016-2017 exceptionnelle. Et oui on se souvient de leur finale de Champions League et de leur parcours exceptionnel qui les avait vu éliminer le Barça puis Monaco. Malheureusement pour eux, le Real les avait croqués tout crus en finale grâce notamment à CR7. Mais voilà, le feu sacré n’est jamais éternel et les Bianconeri semblent l’avoir perdu en cours de route. Mais la Vieille Dame reste la Vieille Dame. Et il faut s’en méfier, toujours. Ne jamais sous-estimer cette équipe aux ressources inépuisables. Expérience vs Fougue, voilà comment résumer cette affiche. A ce jeu-là, la rédaction est divisée.

Alex : Juventus // Paul : Tottenham

Bâle – Manchester City

L’affiche boucherie, c’est clairement celle-ci. City est juste complètement impressionnant cette saison. Invaincus en Premier League, les Citizens ont survolé leur groupe devant le Shakthar et Naples. Alors ok, Bâle a réalisé des beaux exploits ces dernières années face notamment à Liverpool ou encore au Bayern Munich et encore il y a quelques jours contre United. Mais cette fois-ci, la marche semble bien trop haute pour les suisses. Ca sent la branlée, la rédaction est unanime.

Alex : City // Paul : City

Porto – Liverpool

Là pour le coup, c’est complètement l’inverse. Cette double confrontation semble assez équilibrée. Liverpool joue bien mais ce n’est clairement pas l’assurance tous risques. En témoigne la remontada subie face au FC Séville (de 3-0 à 3-3) en phase de poules. Mais les Reds ont eu le mérite de ne perdre aucun match et auront ce redoutable avantage de recevoir au retour à Anfield. Quant aux portugais, même s’ils ont perdu deux fois en poules (face à Leipzig et au Besiktas), ils ont quand même collé deux sacrées branlées à Monaco. Avec un jeu assez sympa à regarder et un Vincent Aboubakar en feu qui vient encore de s’envoyer un triplé ce week-end. La rédaction se déchire.

Alex : Porto // Paul : Liverpool

FC Séville – Manchester United

Et un 4ème anglais en tête de groupes. Décidément, c’est leur année aux fish and chips. Il était temps après quatre ans de disette. Et le hasard a plutôt bien fait les choses pour les mancuniens. Il y avait clairement pire que se taper le FC Séville. En effet, les espagnols n’ont remporté que 2 matchs lors des phases de groupe et ont quand même réussi l’exploit de prendre 5 pions par le Spartak Moscou. Alors que United incarne la force tranquille cette saison. Pas flamboyants mais propres, solides. Juste ce qu’il faut pour franchir cet obstacle et se frotter aux tous meilleurs. La rédaction s’apaise.

Alex : United // Paul : United 

Real Madrid – PSG

On n’imagine pas la gueule qu’a dû tirer le petit Nasser quand Xabi Alonso a annoncé le plus sereinement du monde que le PSG allait se taper le Real dès les huitièmes de finale. Balancer 400 patates pour ça. C’est quand même un manque de chatte assez dingue. Tu finis 1er de ta poule en marquant 113 buts et tu t’envoies le double tenant du titre. Cimer quoi. Mais, si on y réfléchit de plus près, il vaut quand même mieux prendre le Real dès les huitièmes en février plutôt qu’en demies quand le petit CR se sera rodé et te claquera un triplé tous les mercredis. Et Madrid est moins souverain cette saison, son retard sur le Barça en Liga l’illustrant parfaitement, ainsi que sa défaite surprise face à Tottenham. Il y a un truc à faire mais les parisiens seront dans l’obligation d’être beaucoup plus réalistes qu’à l’accoutumée. En tout cas, la rédaction y croit.

Alex : PSG // Paul : PSG 

Shakhtar Donetsk – AS Rome

Pas évidente à pronostiquer celle-là. Et franchement, qu’est-ce qu’elle nous fait pas rêver. Pas envie de nous étendre. Les deux équipes ont eu le mérite de sortir des gros dès les poules. Le Napoli et l’Atletico s’il vous plait. Mais bon voilà, pas de quoi monter au plafond. Next.

Alex : Shakhtar // Paul : AS Rome 

Chelsea – Barcelone

Aaaaah, qu’elle est excitante celle-ci. L’ogre barcelonais face aux revenants de Stamford Bridge. On se souvient tous de cette demi-finale de 2012 où le Chelsea de Di Mateo avait fait voler en éclats le grand Barça tenant du titre avec une défense de fer à la Mourinho. Bon après, Chelsea a évolué, Conte n’est pas Di Mateo. Mais il est sûr qu’il faudra que les Blues défendent extrêmement bien s’ils veulent avoir une chance. Le Barça a été très solide lors des poules mais n’est plus si souverain que ça ces dernières années lors des rencontres à élimination directe. Si Chelsea fait un bon match aller à Stamford Bridge, il y aurait moyen de faire venir tous les bus à 2 étages de Londres sur la pelouse du Camp Nou pour valider le bon résultat préalablement acquis. La rédaction recommence à se tourner le dos.

Alex : Chelsea // Paul : Barça

Bayern Munich – Besiktas

Et cette dernière affiche pour nous prouver que parfois, obtenir la première place d’un groupe se transforme en cadeau empoisonné. Les allemands ne s’en sortent pas trop mal mais attention aux turques invaincus en poules. On le sait, se déplacer en Turquie n’est jamais chose aisée. Les munichois devront se montrer vigilants s’ils veulent attendre une nouvelle fois le Top 8 européen. La rédaction termine en bons termes cette session pronos Champions League.

Alex : Bayern // Paul : Bayern