Hormis Guingamp – PSG (voir notre débrief de la 2ème journée de Ligue 1) et la fin des mondiaux d’athlétisme de Londres, il y avait 2 grosses affiches hier soir. L’une à Montréal et l’autre à Barcelone. 

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle.

Masters 1000 Montréal – Finale : Federer vs Zverev

Quelle belle affiche pour cette finale québécoise. Un choc des générations entre le roi de cette année 2017 et son prince. Fed a eu un parcours très tranquille pour arriver jusqu’en finale alors que ça a été un peu plus mouvementé pour le jeune allemand. Miraculé contre Richard Gasquet après avoir sauvé 3 balles de match dont une après un échange complètement fou de 49 frappes, il a ensuite néanmoins bien verrouillé sa fin de tournoi.

En finale, il n’y a pas vraiment eu de match. Zverev a joué de manière très solide et ultra agressive et Roger a semblé vraiment touché physiquement. Ce n’était pas flagrant lors du premier set mais après trois quarts d’heure de jeu, au début du 2nd, le suisse a clairement baissé de rythme. A 50% au service, droit comme un i en position de retour, le maestro était amoindri. Toujours est-il que c’est la première défaite du suisse lors d’un grand rendez-vous cette année, ses deux premières ayant été concédées dans des ATP 250-500. Quant à Zverev, il s’envoie son 2ème Masters 1000 cette saison après Rome. Il est donc à égalité dans cette catégorie avec Rafa et Roger. Il prend également la 3ème place mondiale à la Race. Il ne lui manque plus que de bien figurer en Grand Chelem. L’US Open, qui débute fin août arrive à point nommé.

Supercoupe d’Espagne – Match aller : Barça vs Real 

Il s’en est passé des choses au Camp Nou lors du match aller de la Supercoupe d’Espagne. Victorieux de la Supercoupe d’Europe plus tôt dans la semaine face à United, les madrilènes arrivaient en pleine confiance chez leurs meilleurs ennemis blaugrana. Avec néanmoins CR7 sur le banc.

Dans ce match, tout s’est passé après la mi-temps. En effet, le premier acte a été fade, les deux équipes n’osant pas tellement s’engager de peur d’être pris à la gorge en contre-attaque. Mais après la pause, les madrilènes ont attaqué les premiers et ont ouvert le score par… (roulements de tambour) GERARD PIQUE. Et oui, à l’image d’un Ikoko contre le PSG, le défenseur espagnol s’est jeté sur un centre de Marcelo et a propulsé le ballon au fond des filets de Ter Stegen. Le Real mène 1-0. Le Barça va pousser pour tenter de revenir et va être aidé par son meilleur ami, l’arbitre. En effet, ce dernier accorde un pénalty plus que généreux à Luis Suarez. Leo Messi s’en charge et prend Keylor Navas à contre-pied. On joue la 77ème minute, 1 partout. Et c’est là que CR7, rentré quelques minutes plus tôt à la place de Karim Benzema, va entrer dans la danse. Lancé en profondeur, il crochète Piqué et envoie un missile téléguidé dans la lucarne. Il enlève son maillot pour montrer à tout le monde que même en vacances, il bosse ses abdos. A 2 doigts de se faire caca dessus tel un Yohann Diniz en plein effort, CR7 écope d’une biscotte méritée. Cette biscotte va être recouverte de confiture à la fraise quelques minutes plus tard lorsque l’arbitre le soupçonne de simuler après un contact avec Umtiti. De manière totalement injustifiée, le portugais écope d’un deuxième jaune et doit quitter le terrain. Malgré ce coup dur, le Real va enfoncer le clou grâce au coup de marteau dans la lucarne asséné par Asensio. Zidane est béni et son Real a quasiment la coupe dans son armoire. Rendez-vous mercredi à 23h pour le match retour.