On y est, elle est là la dernière semaine de Coupe du Monde. On est à la fois heureux de voir nos Bleus encore en lice et triste de se dire que c’est bientôt fini. Pour garder le sourire, il suffirait que la France s’impose en finale dimanche prochain mais avant ça il y a une demi-finale à jouer contre nos voisins du Nord, les rois de la bière et du festival de musique le plus populaire au monde (ndlr : Tomorrowland). Mais c’est pas parce qu’ils ont la bière qu’on a pas notre alcool à nous, alors pour une fois, circonstance de la confrontation oblige, le Vestiaire du Sport ne va pas te demander de sortir une bière et de t’installer confortablement dans ton siège en sirotant nos pronos, non, on a décidé qu’on allait décanillé une bouteille de rouge, un bon bordelais bien de chez nous. C’est bon tu l’as senti ? Il a une belle robe ? Allez, installe toi et profite de cette dégustation.

France – Belgique


Comme évoqué plus haut, ce sont deux pays voisins, deux pays amis, deux équipes magnifiques qui vont s’affronter mardi soir à 20h pour une place en finale de la plus belle compétition au monde. La France a été impériale contre l’Uruguay dans un match pauvre en occasions. Si elle n’a pas été flamboyante, elle a tout de même été solide et bien supérieure à son adversaire. Grâce à un Griezmann retrouvé, auteur d’un but et d’une passe décisive, les Bleus entrevoient les demi-finales pour la première fois depuis 2006 et pour la sixième fois de leur histoire. La Belgique, de son côté, a déjoué tous les pronostics en réussissant l’exploit d’éliminer le Brésil de Neymar. Rapidement devants, les hommes de Martinez ont fait le dos rond en fin de match pour s’éviter une prolongation stressante et ainsi se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du Monde. Les Belges ont fait preuve d’une solidité exceptionnelle et d’une redoutable efficacité devant, pas forcément rassurant avant de nous affronter.

Au niveau des confrontations directes, on part pas avec la faveur des pronostics. La Belgique mène 30 victoires à 24 avec 19 matchs nul et les français n’ont plus battu les belges depuis le 18 Février 2004. Quatorze ans et demi que les blancs n’ont pas levé les bras face aux diables rouges, autant dire une éternité. « Eternité » c’est d’ailleurs la Une de l’équipe au lendemain de la victoire des Bleus en 1998, l’a-t-on choisi par hasard ce mot ? On vous laisse juger par vous même.

On va pas se le cacher, dans ces conditions, on part pas forcément gagnant. Mais comme l’expression dit que Serge est un gagnant et que Serge est ivoirien mais qu’il a joué au PSG, une équipe française, la rédaction voit une victoire de la France. Alors oui, une victoire, mais petite, pas la grosse branlée des familles, avec des buts ceci dit, allez on va dire 3-1 ou 3-2 avec deux têtes de ma tête et un but du blond avec sa queue de cheval.

Croatie – Angleterre


They are back ! Ca faisait combien de temps qu’on avait pas vu l’Angleterre en demi-finale d’un grand tournoi ? Combien ? Même le Vestiaire du Sport ne le sait pas. On offre un abonnement à TF1 à celui qui nous le dit dans les commentaires. En attendant, les anglais ont fracassé de bien faibles suédois qui sont passés complètement à côté de leur quart de finale. C’est bien beau d’arriver à ce niveau là mais si derrière tu passes pour un peintre à jouer comme Bourg-en-Bresse, ça sert à rien. Résultat des courses, une victoire 2-0 aboutie au bout de 90 minutes, pas trop de fatigue et une raison de plus pour les Anglais de décaniller des bières mercredi soir pendant l’happy hour. Dans l’autre quart de finale, la Croatie est venue à bout du pays hôte de la compétition, la Russie, lors d’une séance de pénaltys incroyablement stressante pour les cardiaques. On a dit adieu du coup à Vladimir Poutine et ses liasses de billets qu’il a tranquillement rangé dans son coffre fort.

Au niveau des confrontations directes, c’est pas l’affiche la plus jouée au monde avec trois victoires anglaises, deux croates et seulement un match nul. Autant dire qu’en termes de référence, on peut pas vous en dire énormément. On aimerait, mais déjà d’un on n’a pas le temps, il y a Roger qui envoie une roue de vélo à Mannarino à Londres et de deux, franchement quelque soit l’adversaire des Bleus en finale, on sait déjà qu’on leur passera une trempe.

Toutes les conditions sont donc réunies pour qu’on vous donne nos pronostics. Et la rédaction abat sa carte « Surprise » avec une victoire de l’Angleterre au bout du bout de l’ennui entre deux équipes qui ne vont pas forcément attaquer à tout va. 

On espère que vous avez passé un bon moment en notre compagnie. N’hésitez pas à lâcher vos pronostics dans l’espace commentaire, c’est toujours sympa de voir qu’il y a des gens plus nuls que nous dans ce domaine. Et on n’oublie pas sortir couvert de bleu, de blanc et de rouge demain.