#30 : Alisson Becker

#29 : Mario Mandzukic

#28 : Jan Oblak

#27 : Diego Godin

#26 : Edinson Cavani

#25 : Gareth Bale

#24 : Thibaut Courtois

#23 : Luis Suarez

#22 : Sadio Mané

#21 : Karim Benzema

#20 : Sergio Agüero

#19 : Roberto Firmino

#18 : Hugo Lloris

#17 : Marcelo

#16 : Ivan Rakitic

#15 : Neymar

#14 : Isco

Un deuxième Sergio dans notre liste. Si c’est pas dingot ça, je sais pas ce que c’est. 

Jean-Michel Clutch

Après Jean-Michel Seum, Jean-Michel J’arrête pas de ressasser, je vous présente le cousin Jean-Michel Clutch. Pour ceux qui touchent pas une bille en anglais et qui n’ont jamais vu un match de NBA, c’est le frère américain de Jean-Michel Décisif. Mais Jean-Michel Clutch c’est quand même plus stylé. 

En fait, on parle d’un défenseur central, jadis latéral, qui, en plus d’être l’un des meilleurs centraux du monde depuis 150 ans, marque une ribambelle de buts décisifs. Et notamment face à son cousin maléfique Jean-Michel Seum. 

Mais bon, on va pas encore raconter la fin avant même d’avoir commencé l’histoire. Vous voulez d’autres spoils ? Parce que j’en ai un Monnet-Paquet en stock… 

Débuts

Serge nait en 1986 à Camas en Andalousie. Pas pour autant qu’il voudra naviguer comme Franck. Nourrisson très sage. Il ne crachera pas une seule fois. Pas comme un Serge Lama. Il ne sera pas malade non plus d’ailleurs. Enchainer deux vannes sur un skipper puis un chanteur complètement dépassé, c’est quand même costaud. J’espère n’avoir pas perdu grand monde en route. Déjà que j’ai pas un gramme de vues, ça serait pas évident. 

Vous avez compris. C’est le 18ème candidat. J’en ai par dessus la tête de faire des biographies. Je suis pas salarié chez Wikipedia. Mais bon, il faut quand même faire un petit effort. 

Madrid

Peut-être que certains ne le savent pas, mais Sergio Ramos a commencé sa carrière professionnelle au FC Séville. Une petite saison de rien du tout histoire de parfaire son teint orangé. Depuis 2005, Sergio est le Real Madrid. Des hauts, des bas, 582 matchs, 78 buts quand même et une bonne dizaine de coupes de cheveux, passant du beauf espagnol de base à un mec stylé en un coup de ciseaux. Mais surtout 4 Liga, 4 Champions League dont 3 d’affilée. Et 2 buts lors de 2 finales différentes. Excusez-le. 

Espagne

Mais Sergio c’est aussi l’Espagne. Des hauts et des bas aussi, évidemment. De vrais sommets avec Une Coupe du monde et deux Euros. Des descentes aux enfers en 2014 et il y a quelques mois après la défaite aux pénaltys contre la Russie. De vraies larmes de crocodile pour le Sergio. 

Contrôle technique

T’es le deuxième défenseur dans ma liste mon Serge. Bah oui, le huitième de finale en Coupe du Monde fait tâche bonhomme. Une belle 13ème place. Qui doit te porter chance.

Et la version vidéo, c’est par ici :